Le choc des générations

À quoi sert de faire des enfants, si ont leur donne un cimetière de dette. Pas très fiers de voir notre génération hypothéquer la future richesse des jeunes, pour satisfaire certains avantages qu'on n’a pas les moyens.

Vont-ils vouloir partir du Québec, car on leur donne un fardeau d'endettement beaucoup trop lourd?

Si les jeunes avaient la majorité votantes, ils y auraient des changements majeurs dans notre fonctionnement d'État.

Extrait de: Léger Marketing Janvier 2008, Projet 10119-120 Des faits saillants pertinents

  • Les boomers sont critiques à l’égard des jeunes! Pourtant, ils les ont éduqués! Pour les boomers, les jeunes d’aujourd’hui manquent de respect envers l’autorité (77%), ne connaissent pas leur héritage culturel québécois (75%), vivent dans la ouate (71%), sont plus égoïstes qu’eux (70%), ont perdu le sens des valeurs collectives (70%), sont trop individualistes (68%), sont moins travaillants (58%). Les boomers critiquent les jeunes au niveau de leurs qualités individuelles.
  • Les jeunes ne critiquent les valeurs et qualités personnelles des boomers que sur un nombre limité de facteurs. 74% des jeunes croient que leurs parents sont moins ouverts d’esprit, 75% disent que les boomers sont plus racistes qu’eux et la moitié (50%) que les boomers étaient trop tournés vers les valeurs « Québécois pure laine ». Cependant, les jeunes, en majorité, s’accordent pour dire que les boomers étaient plus idéalistes et plus contestataires qu’ils ne le sont eux-mêmes.
  • Les jeunes dressent un bilan négatif de l’héritage laissé par les boomers! 73% des jeunes trouvent injuste que les boomers leur laissent une planète polluée, 74% trouvent aussi injuste que les boomers leur fassent payer la dette gouvernementale qu’ils ont créée. 58% estiment que les boomers laissent le Québec en pire état que lorsque ces derniers en ont hérité! Les boomers avaient la prétention de changer le monde, pour la moitié des jeunes (48%) ils ont échoué. Les jeunes critiquent les boomers pour ce que leur génération a fait!
  • La génération sandwich. Comparativement à la génération Y (18-29 ans), la génération X ou la génération sandwich est plus critique à l’égard des boomers, plus pessimiste face à son avenir et plus à droite politiquement que les plus jeunes. C’est la génération négligée, flouée, qui a une dent face aux générations qui l’ont précédé.
  • Les jeunes estiment qu’ils seront moins prospères que leurs parents! Cette prédiction est en opposition avec ce que toutes les autres générations avaient connu auparavant.
  • Aimeriez-vous quitter le Québec pour aller travailler à l'étranger et y demeurer pour plusieurs années ?
  • Les jeunes estiment que la vie est plus difficile aujourd’hui que du temps de leurs parents. 89% pensent qu’on peut plus facilement s’endetter aujourd’hui, alors qu’une majorité pense aussi qu’il est plus difficile aujourd’hui de se trouver un bon travail, de bien gagner sa vie (faire de l’argent), d’avoir confiance en l’avenir et de fonder une famille. En fait, 47% des jeunes croient qu’ils vont faire moins d’argent que les boomers, 26% estiment qu’ils en feront autant et seulement 17% pensent qu’ils ont un avenir financier plus rose que leurs prédécesseurs!