Une loi de destitution, pourquoi pas ?

Comme j’ai déjà mentionné dans un de mes blogues antérieurs, nous avons une démocratie fort douteuse.

Au dernière élection plus de 2 448 612 personnes (42.67% des 5,7 millions d’électrices et électeurs inscrits), n’ont même pas été votés. En fait, le parti libéral est devenu majoritaire avec seulement 1 690 226 personnes, ce qui représente seulement 29 % de l’électorat.

Tant aussi longtemps qu’on ne changera le mode de scrutin, de telles distorsions et d’iniquités se répèteront.

Mais qu’arrive-t-il, quand un premier ministre se fait élire sur de fausses prémisses ?

M. Charest a avancé les élections, car il savait très bien que la Caisse de dépôt avait perdu 40 milliards et le Québec était en déficit structurel. Penseriez-vous sérieusement qu’il serait devenu majoritaire, si le peuple avait su? Alors, je propose qui si un jour on change le mode de scrutin, qu’on ajoute une loi de destitution comme la Californie! Si on constate qu’un ministre se fait élire sur de fausses prémisses, le peuple a le droit de le destituer avant son terme par un nombre requis d’électeurs signant une pétition.

Voici les deux principales raisons que le gouverneur de Californie peut-être destitué.

Governor of California There are two methods available to remove a governor before the expiration of the gubernatorial term of office.

Impeachment and removal by the legislature: The governor can be impeached for "misconduct in office" by the State Assembly and removed by a two-thirds vote of the State Senate.

Recall by the voters: Petitions signed by California voters equal in number to 12% of the last vote for the office of governor (with signatures from each of 5 counties equal in number to 1% of the last vote for governor in the county) can launch a gubernatorial recall election. The voters can then vote on whether or not to recall the incumbent governor, and on the same ballot, they can vote a potential replacement. If a majority of the voters in the election vote to recall the governor, then the person who gains a plurality of the votes in the replacement race will become governor.