Le secret du bonheur

Sans commentaire

Extrait de: Le secret du bonheur, Fabien Major, Branchez-vous matin, mercredi 20 janvier 2010

Je trouvais que le ministre Bachand avait des airs de farfadet. Maintenant je suis convaincu qu'il a trouvé l'arc-en-ciel menant à la marmite d'or!

Le nouveau ministre des Finances du Québec était tout fier de nous dévoiler la nouvelle trouvaille du gouvernement Charest. En 2008, l'équipe «Nous sommes prêt, Charest» dirigeait un des rares gouvernements de la Voie lactée a croire qu'il éviterait de subir les effets d'une crise économique universelle. Le jeu de Tarot Jérrrôme-Forrrget s'étant fourvoyé, le gouvernement n'a pu s'empêcher de sabrer dans sa propre loi anti-déficit. Que voulez-vous? Nous avons été frappés par une soudaine crise économique d'une ampleur inestimée. «La tempête parfaite» comme disait le capitaine Rousseau quittant son navire avant les femmes et les enfants!

Donc, à côté de celui qui tient le volant à deux mains... les yeux bandés, se trouvent maintenant un farfadet jovialiste. Je m'attends à tout d'un ministre des finances, mais principalement qu'on respecte mon intelligence. Bachand ne respecte pas du tout les Québécois en affirmant: «À travers ce débat budgétaire et des finances publiques, il faut donner une finalité à nos actions. La finalité, ce n'est pas équilibrer le budget. La finalité, c'est d'être heureux comme peuple, d'avoir une croissance économique».

Un ministre des finances dont la priorité aux finances publiques n'est pas d'équilibrer le budget??? J'imagine la presse internationale qui cherche... «Qui a dit ça?» Robert Mugabe? Le Dalaï-Lama? Guy Laliberté?... NON, un ministre des finances d'une province canadienne!

Est-ce que c'est la responsabilité d'un ministre des finances de soigner mon p'tit bonheur? Je ne crois pas. Plus que ça, je ne veux même pas qu'il s'en mêle. Si l'équilibre budgétaire est un «détail» et que l'important c'est d'avoir une croissance économique, alors on n'a rien compris. ON n'a tiré aucune leçon de cette crise historique.

La croissance économique sans équilibre budgétaire, c'est exactement la pensée magique qui conduit au surendettement et à la naissance des bulles spéculatives. Ramenez à la dimension familiale, la déclaration du ministre est une invitation à consommer sans motivation et à travailler plus pour dépenser au-dessus de nos capacités. Future Chop, Brun et Martinun, Corbin et autres magasins exploitent déjà la philosophie Bachand. Soyez heureux maintenant dans vos bébelles suremballées. Achetez maintenant et payez plus tard! Des générations plus tard!