Pelleter par en avant, une ironie du vote médian

Voici une application pure et ironique du vote médian.

Empruntez de l’argent pour payer les dépenses courantes sans avoir aucune opposition.

N’est-ce pas l’idéal ?

Cher père de famille vous avez une SUPER carte de crédit, multiples voyages autour du monde, les meilleurs restaurants, les meilleurs hôtels, les meilleurs habits, cette carte est vraiment extraordinaire, presque aucune limite de crédit WOW!

J’en veux une, qu’a-t-elle de spécial, le responsable du paiement c’est votre fils et il n’est même pas encore né.

Nous allons avoir un sérieux débat socio-économique avec les jeunes, si on n’atténue pas ce problème.

Extrait de: Pelleter par en avant: Richard Martineau / Franc-parler, 20 Janvier 2010  

Des jeunes sont écoeurés de voir leurs aînés pelleter la dette du Québec par en avant...

"La stratégie budgétaire du gouvernement du Québec viole le principe de l'équité entre les générations, disent-ils.

Ce sont 9 milliards $ de fonds publics qui partiront l'an prochain au service de la dette. Qu'aurions-nous pu bâtir l'an prochain avec 9 milliards $ n'eût été notre laxisme des dernières années sur le plan budgétaire ?"

Selon eux, en creusant sans cesse la dette pour payer leur "party", les Québécois plus âgés ne pensent pas à la génération qui suit.

C'est comme mourir, en laissant une tonne de dettes à tes descendants...

Ce n'est pas responsable, disent-ils. C'est égoïste. Après moi, le déluge...

Je creuse la dette, vous vous débrouillerez avec le beau gros trou que je vais vous laisser au beau milieu de la maison...

Qu'en pensez-vous

Commentaire de: Eric Wilson 2010-01-20 09:54:22

Nous autres aussi on aurait aimé avoir du fun comme eux-autres...

Ah mais oui, c'est vrai... vous avez pas assez fait d'enfants...

Messieurs, vos grand-pères vous traiteraient de petite nature...volage

Trop occupé à fourrer pour le fun...

Ou à faire de l'overtime à des salaires débiles, fruit de négociations passés dont vous avez abusez et qui aujourd'hui ne tiennent plus la route...

Oh merci, merci...

C'est comme me donner une maison, pis qu'à ta retraite tu part avec les murs...

C'est méchant... mais ne serait-ce qu'une moyenne de 2.5 enfants par famille...

En serions-nous là?

La vie serait-elle plus adapté à faire équilibre entre le travail et la famille?

Et c'est de notre faute? les jeunes?

On étaient même pas là!

Donc encore une fois...

Merci É-N-O-R-M-É-M-E-N-T

Pour profiter de la manne économique d'après-guerre l'apport de la femme au marché du travail était loin d'être une faveur envers la femme...

Mais une faveur envers l'état...

P.s.: Si le chapeau vous fait... portez-le!

 

Commentaire de: Roger Nolin 2010-01-20 11:53:43

Il faut considérer la dette nette. Lorsque les actifs augmentent au même rythme que la dette, les générations futures n'ont pas à critiquer. Mais lorsqu'on emprunte pour payer l'épicerie comme le fait le gouvernement Charest depuis presque une décennie, ils ont tout à fait raison. Mais, dites-moi, quel groupe d'âge n'a pas été voté pour les mettre dehors aux dernières élections provinciales? Il y a des gens aux dernières élections qui se sont égosillés afin d'essayer de faire comprendre aux gens que les fonds publics étaient mal gérés et que nous nous en allions vers de graves problèmes. Les quelques électeurs qui ont voté ont préféré croire les mensonges éhontés des libéraux et ont refusé de lire entre les lignes de leurs non-dits.

Commentaire de: Denis Vermette 2010-01-20 11:54:44

Qu'on arrete d'accuse les baby-boomers

j'ai 64 ans et je suis désolé de voir l'état des finances publiques. Je ne veux pas laisser de dettes a mes descendants.

Le probleme est que LES gouvernements

ne semblent n'a pas avoir la volonté politique de résoudre le probleme par

intéret politique.

On vie au dessus de nos moyens toutes dettes confondues représentent 107% de notre PIB

A tous les parties politique, svp régler le probleme avant que l'on devienne la Haitie du Nord.....

Commentaire de: Andre Brisebois 2010-01-20 12:16:08

Je lis beaucoup de critiques sur les baby-boomers mais aucune solution par contre venant des jeunes...

Si ce n'est "on veut pas payer pour vous autres" qui sous-entend "Vous viviez trop vieux et ont veut votre cash tout de suite" complété par "Touchez pas aux frais de scolarités même s'ils sont les plus bas au monde"

C'est une autre forme d'hypocrisie mais venant des jeunes. Mais jamais ils ne nous fourniront de solutions impliquant le fait qu'ils doivent payer eux aussi un juste prix.

Si on les écoutait, Les BB devraient payer tous leurs services et les jeunes auraient tout gratuit.....

J'ai de petites nouvelles pour vous.

Le dernier BB est né en 1966 alors il a 47 ans aujourd'hui ce qui lui reste alors encore 20-25 ans de vie professionnelle. De plus en plus d'entreprises préfèrent embaucher des 40+ parce qu'ils sont plus fiables, plus expérimentés, plus loyaux, plus tout quoi.

Alors vous allez attendre et quand viendra le temps de notre longue retraite, nous choisirons où finir nos jours, dans quel pays, et nous nous paierons les mielleurs soins de santé possibles, hors Québec.

Ce qui fait qu'à notre mort dans bien des années, il ne vous restera plus rien.

Tenez vous le pour dit, on est pas obligés de rester au Québec avec notre cash. Vous aurez beau essayer d'y toucher, nous ne l'aurez pas car nous contrôlerons encore le gouvernement pour les prochaines 25 années. Après le cash sera parti en fumée.

Pire encore, pour faire fructifier nos avoirs nous investirons dans des compagnies rentables dont les emplois sont situés dans des pays émergents, loins de vous. Tout ça par le biais de nos administrateurs de fons de pension.

Alors retroussez-vous les manches et créez votre propre richesse et lâchez la nôtre. De toute façon vous n'en verrez pas la couleur.....

Cette position n'est pas la mienne mais bien issue d'une suite de constats dans les mouvements monétaires au Québec. C'est mon interprétation de l'avenir...Moche mais réaliste. On ne peut empêcher les capitaux de circuler. Plus on taxe les riches, plus ils vont ailleurs.

 

Commentaire de: Alain Richard 2010-01-20 12:24:03

PQ... PLQ... c'est bonnet blanc et blanc bonnet sauf pour l'option constitutionnel! Le reste, c'est du pareil au même.

Lorsqu'on dit que c'est la génération des boomers qui se sont payé un party de 30 ans, on parle de la génération qui a voulu tout avoir mais pas payer. Toutes les preuves chiffrées sont sur la table. Pis je m'excuse mais les boomers n'ont pas apporté grand chose au Québec à part une grosse maudite dette! Le Québec d'aujourd'hui, la Révolution Tranquille, l'Expo, les grands projets hydro-électriques, on doit ça à la génération précédente. Qui a élu le PLQ en 1960? Sûrement pas les boomers, les plus vieux avaient 14 ans! Et Expo 67? Ils n'avaient que 21 ans, ils sortaient de l'école!

Les boomers ont élu le PQ en 1976. C'est à partir de ce moment que leur party a débuté... les chiffres sont là pour le prouver.

Commentaire de: Thérèse Julien 2010-01-20 12:45:08

Quant on vote pour des gouvernemamans on doit payer les pots.

D'un côté les gens disent NE PAS vouloir d'augmentations de taxes ET également, AUCUNES BAISSSE de services.

Touchez pas à nos poches et touchez pas à nos programmes 'socios' mais réglez la situation ?????????????? =:(

Le Qc depuis des années vit au-dessus de ses moyens mais hey c'est pas grave NOUS ON EN A DES IDÉES! On aime l'image (habits) de 'réussite' même si l'image est fausse (les habits sont loués/empruntés)... On n'a seulement qu'à faire semblant que tout est normal ????

Tant qu'à ces jeunes qui chiâlent, qu'ils s'impliquent un peu plus en politique pour tenter de 'changer' les choses OU, au minimum, qu'ils se lèvent le cul pour aller voter lors d'élection.

 

Commentaire de: Michel white 2010-01-20 13:02:08

C'est drôle je suis un de ces boomers qu'on accuse d'avoir laissé une dette aux plus jeunes. À ma connaissance j'ai travaillé les 35 dernières années pour voir 50 et mëme 60 pour cent de mon salaire disparaitre en impöt. Il n'y avait pas de garderies à 7$ qui en coütent vraiment 60$ aux autres dans mon temps. Tu payais tes frais universitaires car les bourses ne payaient pas ta nouvelle Honda ni pour les tis amis des pays étrangers en pélerinages sédentaires scolastiques au Québec. Que l'utilisateur qui utilise un service commence à payer pour celui-ci. Aussi dans certains cas le privé peut faire mieux. Des salaires à 25$ l'heure dans des garderies c'est bon pour la CSN mais ridicule quand on voit le travail qui s'y fait. La mëme chose dans nos CLSC ouvert de 8 à 4 et il faut le dire vite. On veut tout avoir et je peux dire que depuis 35 ans j'ai reçu très peu de services pour les millions que j'ai versé à l'état. Alors quand vos jeunes coq en auront fait de mëme ils pourront se permettrent de venir pleurnicher sur les ondes. Pauvres petits.

 

Commentaire de: pierre-luc tremblay 2010-01-20 13:20:55

J'ai 27 ans, je n'en peux plus de me faire traiter d'égoistes, d'égocentrique et de gras dur par les baby-boomers. Oui c'est vrai nous avons accès à des services publics plus facilement qu'il y a 40 ans. Par contre, le marché de l'emploi n'était pas le meme. Il était possible d'être engagé sans instruction dans une entreprise et finir président sans se soucier des diplômes. Aujourd'hui, ces mêmes présidents de compagnies demandent deux et mêmes trois diplômes universitaires + de l'expérience ce qu'ils n'avaient même pas et sont très réfractraires à la nouvelle génération qui a des principes de travail et de gestion différents.

De plus, il était possible d'avoir une maison à moins de 100 000$ dans le temps. Essayer de trouver ca aujourdhui...L'état de l'environnement est désastreux et nous ne bénéficieront pas de fonds de pensions généreux que les baby-boomers se sont gratifiés. Ils disent J'AI TRAVAILLÉ TOUTE MA VIE J'Y AI DROIT. Et bien que dites-vous à la génération x et y qui vous suivent? Nous allons travailler également toute notre vie, sans tous vos avantages sociaux que vous aviez, sans sécurité d'emploi et nous récolterons rien sauf la pesante tâche de supporter votre train de vie de vieillesse toute notre vie.

La génération baby-boom possède toujours le pouvoir démographique au Québec et ce sont eux qui prennent toujours les décisions. Nous n'avons jusqu'ici que très peu de pouvoir.

L'avenir me fait peur, nous avons déjà énormemment de difficulté à prendre notre place dans la société. Et pour une génération d'égocentrique, à ce que je sache ce n'est pas ma génération qui s'est débarassé de ses parents pour les laisser mourir seuls dans des chsld alors que ceux-ci leur avaient tout donné...

 

Commentaire de: Thérèse Julien 2010-01-20 16:54:09

"Pis je m'excuse mais les boomers n'ont pas apporté grand chose au Qc à part une grosse maudite dette!

La Révolution tranquille, l'Expo '67, le projet hydro-électrique on doit ça à la génération précédente.

Les boomers ont élu le PQ en '76. C'est à partir de ce moment que le party a débuté" (Alain Richard, le 20@12:24:03)

ET J'AJOUTERAI: les grosses têtes du PQ ÉTAIENT TOUS également de la génération prédente à celle des boomers...

TOUTE cette idéologie de la "socio-démocratie" ORIGINE donc de la génération PRÉ-BOOMERS.

L'erreur des 'boomers' EST de s'être laissé BERCER par les belles paroles de leurs prédécesseurs.

OR, il serait important aujourd'hui, de porter LES BLAMES, puisque blâme doit-être porté semble-t-il, aux pieds de la bonne génération qui est vraiment "responsable" (génération précédente à celle des boomers ie. parents des boomers/arrières parents des plus jeunes d'aujourd'hui...) de toute cette merde...

Alors, il ne reste plus aux 'boomers' (toujours en majorité) que de faire les corrections nécessaires aujourd'hui soient:

L'ÉLIMINATION TOTALE de toute cette 'socio-démocratie' qui ne résulte qu'en l'irresponsabilité à l'accumulation d'une dette excessive POUR les générations futures.

Ce qui veut donc dire: élimination TOTALE des garderies de 40$ pour seulement 7$ (pas cher,pas cher mes chers...) accessible qu'au Qc seulement, élimination TOTALE des coûts minimales universitaires également accessible qu'au Qc seulement - les jeunes feront comme leurs parents (boomers) ie.: ils travailleront et paieront de leur poche pour des études universitaires, élimination TOTALE des congés parentaux également accessible qu'au Qc seulement, élimination TOTALE de l'assurance médicament etc. ......... les enfants, est-ce que le message passe présentement ????

Alors, il ne reste plus maintenant qu'à trouver un politicien qui aura LES COUILLES pour entamer, dans le plus bref délai possible, toutes ces corrections avec l'appuie complète de TOUTE LA GÉNÉRATION DES BOOMERS. :)

Ça pourrait probablement se faire seulement en un temps un mouvement.

Je dois vous dire les enfants, que personnellement, j'en accepte ma part de responsabilité; ça me fera un immense plaisir de vous 'accomoder' en ce sens afin de "vous" éviter les problèmes économiques que toute l'idéologie de cette "socio-démocratie" Québécoise a produit depuis les derniers 34 ans. ;)

Aux prochaines élections mes très chers.

Commentaire de: Guy Mailhot 2010-01-20 19:54:04

Tout le monde accuse tout les partis politiques ou le fédérale d'être responsable des problèmes de déficit ou de ne pas mettre ses culotte ou n'importe quoi. Mais en réalité, l'immense majorité des québecois ne veulent rien savoir des sacrifices nécessaires pour corriger les problème de déficit récurrents que la province connaît depuis ce qu'on appel la révolution tranquille. Jean Lesage et René Lévesques nous ont donné un état socialiste qui par définition est une illusion qui ne fonctionne pas nulle part. Le socialisme détruit les esprits et provoque des dysfonctions importantes chez tous leur adepte. En discuter sur tous les forums ou via n'importe quelle consultation publique ne donne absolument rien. Seul une bonne décote des agences de crédit suivi d'une spirale inflationniste nous permettra peut-être d'ouvrir les yeux.

En attendant, voici mon grain de sel de suggestion:

1-Abolition du système publique de soin de santé

2- Abolition de la loi anti-scab, qui empêche les québecois d'être productifs et est contre la charte des droits et liberté de toute façon.

3- Privatisation complète du système scolaire. Son accessibilité pourrait être assuré par des bons d'études (voucher, en anglais) qui permettrait aux parents de choisir les écoles qu'ils juges les plus efficaces.

4- On fout à la porte la moitié des fonctionnaires. Ils se pognent le beigne en faisant de la propagande haineuse anti-américaine ou anti-riche sur internet de toute façon. Ils vont continuer de le faire mais au moins, on va arrêter de les payer à rire du monde.

5- Privatiser la SAQ.

6- Privatiser le plus de service possible.

7- Dire aux gauchistes comme Québec solitaire et le FRAPRU d'aller se faire foutre...