Rio Tinto implore Québec de ne pas hausser les tarifs d'électricité

Extrait de: Rio Tinto Alcan presse Québec de ne pas hausser les tarifs d'électricité, Sylvain Larocque, Presse Canadienne, 21/10/2010

La chef de la direction de Rio Tinto Alcan, Jacynthe Côté, implore le gouvernement de Jean Charest de ne pas hausser les tarifs d'électricité industriels pour retrouver l'équilibre budgétaire.

Dans une allocution prononcée vendredi à la tribune de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Mme Côté a soutenu qu'une augmentation serait susceptible de nuire au développement de l'industrie de l'aluminium et, par ricochet, des régions québécoises.

"Il faut souhaiter que le gouvernement du Québec, malgré ses impératifs financiers, comprenne combien qu'il est essentiel de maintenir pour l'industrie des tarifs d'électricité qui incitent au développement", a-t-elle déclaré.

Au cours des derniers mois, des ministres du gouvernement Charest ont ouvertement évoqué l'idée d'augmenter les tarifs d'électricité, plus précisément ceux facturés aux clients résidentiels. Les tarifs industriels sont plus bas que ces derniers afin d'attirer des entreprises énergivores et créatrices d'emplois, notamment celles du secteur de l'aluminium.

Investissements au Québec

Jacynthe Côté a par ailleurs indiqué vendredi que Rio Tinto Alcan se donnait jusqu'à la fin de l'année avant de décider d'accélérer ou non le rythme de ses investissements au Québec.

"On a ralenti le rythme de nos projets et on va demeurer prudents pour les deux à trois prochains trimestres", a-t-elle affirmé.

L'entreprise veut notamment s'assurer que la reprise de la demande d'aluminium qui s'est manifestée au cours des derniers mois résiste à l'expiration des plans de relance gouvernementaux, au cours des prochains mois.

"On veut s'assurer qu'on a un plancher très solide en dessous des pieds avant de réaugmenter le rythme", a précisé Mme Côté.

Le principal projet de Rio Tinto Alcan est la construction d'une "usine pilote" qui exploitera la nouvelle technologie AP50 de production d'aluminium primaire dans l'arrondissement Jonquière de Saguenay.

L'entreprise envisage également d'agrandir l'aluminerie d'Alma, un projet qui demeure toutefois embryonnaire à l'heure actuelle. En tout, Rio Tinto projette d'investir 2,1 milliards $ au Saguenay-Lac-Saint-Jean au cours des prochaines années.

Lors l'annonce de sa construction, à la fin 2006, l'usine AP50 devait démarrer ses activités cette année. La récession a toutefois poussé Rio Tinto Alcan à ralentir sérieusement la cadence de développement du projet. Aucune nouvelle date d'ouverture n'a été fixée.

En mai dernier, Québec a consenti un prêt d'une valeur maximale de 175 millions $ à Rio Tinto Alcan pour la poursuite du projet, qui s'ajoutait à un précédent prêt de 400 millions $.


Note: Rio Tinto Alcan s'intéresse à l'électricité de Terre-Neuve

Alors que le Québec veut augmenter le prix de son électricité, Terre-Neuve cherche des marchés pour l'électricité abondante et peu coûteuse du Bas-Churchill. Vendre cette énergie sur le marché américain est difficile, parce qu'il faut passer par le Québec. L'implantation d'entreprises qui consommeraient cette énergie sur place en créant de l'emploi est donc une alternative intéressante pour Terre-Neuve. Des discussions sont en cours avec tous les producteurs d'aluminium, a indiqué Ed Martin, le président de Nalcor, la société énergétique de Terre-Neuve. Ces entreprises pourraient investir dans le développement du Bas-Churchill, a-t-il précisé.

Rio Tinto Alcan est à l'écoute de ce genre de proposition. «Avec un gros fil électrique, pas trop loin d'un cours d'eau ou d'un chemin de fer pour expédier nos produits, on peut développer une région», assure Jacynthe Côté, qui travaille actuellement sur un projet d'aluminerie au Paraguay .

  1. gravatar

    # by Mathieu - 24 janvier 2010 à 00 h 59

    Elle est où ton opinion là-dessus ? Il me semble qu'augmenter les tarifs d'électricité c'est de droite ça?

  2. gravatar

    # by Un Québec de Droite - 25 janvier 2010 à 14 h 52

    Pour le particulier, c'était ma réponse:

    Si vous voulez augmenter les tarifs d’électricité pour qu’il soit comparable aux autres provinces ou États pas de problème, par contre veuillez réduire les impôts proportionnellement par contre.

    Déjà le peuple québécois paye les impôts les plus régressifs de l’Amérique, si on augmente les tarifs et on maintient les impôts ce n’est qu’une taxe camouflée pour tenter de garder le statu quo.


    Voir:
    http://www.quebecdroite.com/2010/01/subventionner-lelectricite-une-decision.html

    Pour l'entreprise, je suis mitigé surtout Rio Tinto, il risque de faire du chantage.

    De plus nos cies au Québec ne se portent pas très bien, ce n'est certainement pas le temps d'augmenter leurs dépenses.

    Pour moi, status quo et qu'on pense à réduire les dépenses au lieu d'augmenter les tarifs.