Le Québec face à ses défis, Fascicule 1. (1-5)

Le Québec est moins riche que la majeure partie des provinces canadiennes

Les données les plus récentes concernant la création de richesse ne laissent aucune ambiguïté sur ce point : le Québec est moins riche que la majeure partie des provinces canadiennes.

 PIB par Habitant - Provinces canadiennes

Sources : Comptes économiques provinciaux, données de population de Statistique Canada
et calculs du ministère des Finances du Québec
.

Que le (N.B., N.É., I.P.É) soit à la queue du peloton à cause du manque de richesse je peux comprendre, mais le Québec avec toutes les richesses naturelles qu’il possède se retrouve aussi à la queue du peloton, démontre qu’il y a eu un dérapage au cours des décennies.

Un écart qui se maintient

Cette situation n’est pas nouvelle. Entre 1981 et 2008, l’écart de richesse entre le Québec et l’Ontario a diminué légèrement, mais a conservé le même ordre de grandeur (17 % en 1981, 19 % en 1991, 18 % en 2001 et 14 % en 2008).

Écarts du PIB entre Québec, Ontario et CanadaSource: Statistiques Canada

Vous remarquerez qu’en 1991 on avait légèrement rattrapé la moyenne canadienne, par contre au cours des années nous avons perdu cet avantage.

Malheureusement, notre sort ne s’améliorera pas dû à une fiscalité trop lourde et un problème de démographie majeure dans moins de 15 ans.


L’écart entre les revenus et les dépenses publiques est principalement pris en charge par l’État québécois

L’écart entre les revenus et les dépenses publiques est principalement pris en charge par l’État québécois. Nous créons moins de richesse que la majeure partie des autres provinces, alors que le financement public des services est plus élevé au Québec qu’ailleurs.

On constate que même en tenant compte de la contribution des transferts fédéraux, le Québec assume davantage de dépenses que les autres provinces. Ce ne sont donc pas les transferts fédéraux qui financent ces dépenses additionnelles.

 

Péréquation - 2009Source: Arrangements fiscaux entre le gouvernement fédéral et les provinces

Dépenses incluant les transferts fédéraux

Sources : Données du système de gestion financière de Statistique Canada ajustées par le ministère des Finances du Québec, décembre 2009.

Même en ajoutant la péréquation, que d’ailleurs nous prenons la plus grande partie et aussi de plus en plus contestée dans le reste du Canada, on n’arrive même pas à payer les programmes additionnels que le Québec s’est octroyés.

Suite : Le Québec face à ses défis, Fascicule 1. (1-6)