Les incompétents protégés?

Si nos fonctionnaires sont si bon que cela, pourquoi maintenir la sécurité d’emploi, est-ce que ça existe dans le privé ?

Typique copinage entre les syndicats et les politiciens.

Évidemment M. Charest politicien carriériste ne veut pas perdre des votes des syndicats, pouah !

La sécurité d'emploi dont jouissent les fonctionnaires ne doit plus servir à protéger «les incompétents» et les «emplois inutiles», selon le chef de l'Action démocratique, Gérard Deltell.

Sans aller jusqu'à remettre en cause le principe même de la sécurité d'emploi dans le secteur public, M. Deltell plaide pour en réduire la portée.

M. Deltell dit trouver anormal que la sécurité d'emploi serve de bouclier de protection pour des fonctions superflues et des travailleurs incompétents.

Extrait de: Les incompétents protégés?, TVA/LCN, 08/02/2010

Le chef de l’ADQ, Gérard Deltell soutient que des fonctionnaires incompétents sont indélogeables en raison de la protection que leur offre leur sécurité d’emploi.

Monsieur Deltell s’appuie sur plusieurs témoignages en ce sens,La sécurité d'emplois des fonctionnaires notamment par courriel, reçus autant lors de sa carrière de journaliste que depuis qu’il dirige cette formation politique. Il ajoute que la sécurité d’emploi peut servir à maintenir des emplois inutiles au sein de la fonction publique.

Cette assertion a été vivement démentie par Lucie Martineau, Présidente du Syndicat de la Fonction publique du Québec, qui l’a qualifiée de totalement fausse. Mme Martineau ajoute qu’une cinquantaine de congédiements sont enregistrés à chaque année.

Cette dernière reçoit aussi l’appui de Michel Grant, professeur en Relations de travail à l’UQAM. Monsieur Grant rappelle que la sécurité d’emploi n’a pas pour objet de protéger les gens qui font mal leur travail ou qui sont indisciplinés. Il est prévu que l’employeur puisse prendre des mesures en construisant des dossiers disciplinaires.

Le gouvernement Charest a déjà indiqué qu’il ne voulait pas remettre en question le principe de la sécurité d’emploi pour ses fonctionnaires.

On estime à 85 000 le nombre de fonctionnaires au Québec.

Gérard Deltell a répété en entrevue avec Jean-Luc Mongrain que saSécurité d'emploi avec Mongrain formation politique ne «s’attaquait pas au principe même de sécurité d’emploi», ajoutant qu’il était «logique» de la maintenir afin d’éviter des «coups de balai» quand un nouveau parti politique s’installe au pouvoir.

Le chef adéquiste observe cependant que la sécurité d’emploi  dont jouissent les fonctionnaires a donné lieu à des effets pervers. «D’aucuns peuvent se servir de la sécurité d’emploi comme bouclier devant l’incompétence de certains», dit-il. Il est temps de questionner la pratique et de confronter les idées reçues, fait valoir le député de Chauveau.

M. Deltell constate que les «bons fonctionnaires » se trouvent souvent ralentis par des salariés manquant d’efficacité. Ce «nivellement par le bas» ne profite pas, au bout du compte, aux contribuables, puisque la prestation des services publics s’en trouve affectée.

  1. gravatar

    # by siocnarf - 11 février 2010 à 19 h 29

    Je ne comprend pas pourquoi on cible les incompétents de la fonction publique. Dans tous les domaines d'activités, ils existent. Dites-moi, si un député est incompétent ou un premier ministre aller vous chialer parce que vous ne pouvez pas le congédier. Non, il vous faudra attendre aux élections. Et même à cela si on se fie au cas de m. Harper.. on voie que cela peut être compliqué.

    Sérieusement croira-t-on qu'il y a tant d'incompétent parmi les fonctionnaires? Je ne crois pas que ce soit pire qu'ailleur. C'est juste une cible facile.

    Si vous retiriez la fabuleuse sécurité d'emploi que gagneriez-vous?
    Congédiez des fonctionnaires? Avec la vague de retraites qui arrive, le gouvernement n'a pas les moyens de congédier du personnel dans une quantité significative.

  2. gravatar

    # by Un Québec de Droite - 13 février 2010 à 14 h 15

    La sécurité d'emplois a été accordée initialement pour empêcher qu'un employé soit licencié indûment à cause d'un changement parti.

    Par contre, le contexte a changé il y a les normes du travail maintenant.

    En fait, il faudrait que toute la notion telle que sécurité d'emploi, plafond d'emplois et ancienneté doive disparaître, seules la performance et la compétence seraient de mise, ce qui assainirait le milieu de travail.

    Les gens qui ont du cœur au ventre progresseraient, mais le système est tellement embourbé, rien n’avance rapidement.

    Mais, les vrais responsables sont les premiers ministres et ministres qui ont agis en fonction de rester au pouvoir, ils sont devenus irresponsables et immoraux, en fait ce sont eux qui ont créé ce monstre étatique, le fonctionnaire n’est que dans le bateau que nos politiciens ont pondu.

    Pour foutre un politicen incompétent, il faudrait avoir une 'Recall' comme la Californie.

    Incompétence -- Recall -- Trouve toi un autre job.