La dette du Canada continue d’augmenter

Extrait de : La dette du Canada continue d’augmenter, Brian Lilley, Agence QMI, Argent, 20 septembre 2010

Bien sûr, le Canada n’a pas connu de manifestations monstres dans les rues, comme c’est arrivé en Grèce durant la dernière année. De plus, le gouvernement Harper continue d’affirmer aux Canadiens que le pays se tire d’affaire mieux que d’autres. Mais ceci ne veut pas dire que tout va bien.

William Robson, président de l’Institut C.D. Howe est un de ceux qui estiment que l’ampleur de la dette nationale est un problème grave. « Le pays est en somme le candidat le moins laid dans un concours de beauté », estime-t-il.

Cet été, entre le moment où la Chambre des communes a cessé ses travaux et celui où elle les reprendra, lundi le 20 septembre, la dette aura augmenté de 14 milliards $ . Et ce n’est pas tout : quand les gens évoquent la dette nationale, ils ne considèrent que la portion fédérale. Selon la Fédération canadienne des contribuables, celle-ci atteint un peu plus de 543 milliards $ .

Mais si on ajoute la dette des provinces, territoires et villes du pays, le montant atteint 1100 milliards $ ( 1,1 billion $), soit un peu plus du double.

Kevin Gaudet, directeur de la Fédération canadienne des contribuables, affirme que ce montant représente une dette de 32 506 $ US pour chaque citoyen et citoyenne du pays, tous âges confondus, selon une étude de la revue The Economist.:

« Ce qui nous place tout juste derrière la Grèce »,
précise M. Gaudet. La dette per capita de la Grèce est de 35 403 $ US
.

D’autres pays qui passent pour des cas désespérés obtiennent de meilleurs résultats que le Canada : ainsi, l’Irlande a une dette per capita de 28 758 $ US, et le Portugal se tient à 18 959 $ US .

Canada Debt Mais tout le monde ne partage pas la vision critique de M. Gaudet.

« Comparer les dettes respectives du Canada, de la Grèce ou de l’Irlande est une erreur », selon Brian Lee Crowley, économiste à l’Institut Macdonald-Laurier à Ottawa.

M. Crowley considère qu’il faut envisager les dettes des pays un peu comme les hypothèques des citoyens. « Si vous avez deux types qui se présentent à la banque pour contracter une hypothèque, celui qui a le plus gros revenu obtiendra la plus grosse hypothèque et la plus grosse maison, affirme M. Crowley, soulignant que le produit intérieur brut du Canada est beaucoup plus élevé que celui de la Grèce.

Pour M. Crowley, l’important n’est pas de regarder le montant total de la dette, mais de savoir si la tendance est à la baisse ou à la hausse. La dette a connu une décroissance depuis 1996, mais le mouvement s’est arrêté avec la récession et le Canada a alors accumulé des déficits annuels.

M. Crowley considère que la stratégie du gouvernement fédéral de revenir à des budgets équilibrés n’est pas assez agressive, une opinion partagée par Tom Velk, un professeur d’économie de l’Université McGill. Selon M. Velk, une dette élevée entraîne une augmentation des taxes et des impôts et moins de services gouvernementaux.

Les gouvernements provinciaux du pays devraient s’attaquer à la réduction de leur dette respective, selon MM. Velk, Crowley, Gaudet et Robson, car les Canadiens vivront bientôt des périodes plus difficiles : les baby-boomers vieillissent et les gouvernements n’auront peut-être pas assez d’argent pour payer les soins de santé et les retraites promises à ces citoyens.

« Nous sommes dans une accalmie actuellement, parce que nous croyons qu’on peut se permettre d’emprunter pour payer. Mais ce qui semble abordable actuellement ne le sera bientôt plus», affirme M. Robson.

clip_image001

Government Debt Federal

 Federal Debt

clip_image001

  1. gravatar

    # by Anonyme - 2 août 2014 à 21 h 08

    Curieux de remarquer qu'au prix que la voie maritime du Saint-Laurent a coputé, la dette n'a pas fluctuée !

  2. gravatar

    # by Anonyme - 20 novembre 2016 à 00 h 17

    Il se passe quoi en 1972 pour que la dette du Canada monte en flèche ? Ah oui ... on commence à emprunter aux banques privés au lieu d'emprunter sans intérêts à la banque du Canada.