Les écoles à chartes KIPP

Sujets :

·         Historique des Charters Schools

·         Elles remplacent la "bureaucratie" de l’Éducation

·         KIPP

·         Vidéo

Historique des Charters Schools

Work Hard be nice Depuis le début des années 90, on voit se développer dans tout le pays, dans l’optique d’une "réforme" du système éducatif, des organismes privés, à but lucratif ou non. En 2008, les quelque 5000 écoles qui se sont créées sur le modèle des  "charters schools " accueillent 1,3 million d'enfants aux États-Unis. Dans la ville de New York il y a 18 nouvelles "charters schools", ce qui porte le nombre total de ces établissements à 78 pour 24.000 élèves. Il y a actuellement à NY une école privée pour 18 écoles publiques.

Il existe des "charters schools" à but lucratif comme les célèbres "Edison Schools” fondées par John Chubb, professeur à l’institut conservateur Hoover. Il y a également un nombre croissant d’écoles militaires (*) publiques gérées par le privé, qui s’adressent aux élèves pauvres issus des minorités, surtout les noirs. Ces institutions tentent de séduire les parents et les élèves en leur promettant un environnement scolaire discipliné en même temps que la formation et la préparation à des carrières militaires. Et elles sont considérées par le Département de la Défense, qui participe au subventionnement, comme une filière permettant de trouver de nouvelles recrues destinées à une armée de volontaires.

Elles remplacent la "bureaucratie" de l’Éducation

Ce sont les écoles privées à but non lucratif qui recueillent actuellement le plus de suffrages dans la population et parmi les classes dirigeantes, y compris les troupes regroupées autour du candidat du parti démocrate à la présidence, Barack Obama. Ce qui permet de vendre ces écoles privées c’est qu’elles remplacent la "bureaucratie" de l’Education par un modèle de gestion plus efficace et plus moderne calqué sur le fonctionnement de l’entreprise privée.

C’est la responsabilité individuelle qui prime, avec des objectifs clairs et des résultats qui sont évalués selon des normes nationales. Ce qui implique que les mauvais gestionnaires peuvent être licenciés à cause des piètres performances de leurs élèves. Il en va de même pour les enseignants, puisque les écoles privées suppriment la titularisation.

A une époque où l’État a progressivement supprimé les moyens pour l’éducation, insister sur la responsabilité et réduire la bureaucratie comporte l’attrait supplémentaire de la promesse que des transformations majeures peuvent être mises en œuvre sans d’énormes perfusions d’argent public.

KIPP

Le réseau d’écoles publiques Kipp obéit, en plus de son credo Knowledge Is Power Program, à la règle des trois D : « Desire », « Discipline », « Dedication.

En échange, c’est le monde de l’entreprise qui a le plus soutenu ces "charter schools" :" le monde de l’entreprise, à la fois les chefs d’entreprise, via leurs propres œuvres philanthropiques, mais également les programmes de dons d’entreprise ont sans aucun doute constitué les éléments déterminants du succès de notre campagne de collecte de fonds.

Le PDG de "Knowledge Is Power Program (KIPP - le savoir c’est le pouvoir)" a déclaré récemment : "le fait que nous donnions la priorité aux performances plaît aux patrons. De même que notre modèle décentralisé axé sur l’autonomie, la flexibilité et l’innovation …".

Vidéo

»»

clip_image002

clip_image004

Bill Gates: How I'm trying to change the world now

(2) How do you make a teacher great? (this section, featuring KIPP, begins at 07:57)

(Le vidéo est très pertinent)

Le fondateur des écoles ‘Kipp School’

clip_image006

clip_image008

Eli and Edythe Broad (Foundation), recipients of the 2010 KIPP Giving Tree Award, August 2010

KIPP DC : They can. They do, Mars 2008

 

Suite »» Politiques américaines en éducation

image Lectures complémentaires:

 

CHARTERS SCHOOLS

03/02/10

Les ‘Charter Schools’: une école publique, plus proche de l’étudiant, imaginez une école sans bureaucratie, sans syndicat, mais le seul but est d'enseigner.

14/01/10

L’école privé plus performante que l’école publique

image

Cahier spécial

La problématique de nos écoles publiques, la solution selon nos voisins américains.

1.       Qu’est ce qui ne fonctionne pas avec les écoles publics ?,
deux textes à lire en premier.

2.       Éducation : Quand les milliardaires s’en mêlent

3.       Comment fait-on pour améliorer les écoles publiques?, vidéo

4.       Aider les enseignants à s’améliorer

5.       La situation : l’effet Widget, un échec national pour reconnaître et agir sur l’efficacité de l’enseignant, graphique, vidéo.

6.       Le projet MET, travaillé avec les enseignants pour développer des mesures justes et fiables pour un enseignement efficace, graphique, vidéo.

7.       Les écoles à chartes KIPP

a)       Historique des Charters Schools

b)       Elles remplacent la "bureaucratie" de l’Éducation

c)       KIPP

d)       Vidéo, 4 vidéos, particulièrement intéressant celle de Bill Gates.

8.       Politiques américaines en éducation

a)       Des choix difficiles dans une période difficile.

b)       What Makes a School Great: A Call to Action for Public Schools

9.       La Course au sommet" ("Race to the Top")

La Course au sommet" ("Race to the Top"), concurrence entre les États pour des réformes majeures en éducation, vidéo Obama

10.    Le secteur privé a un réseau scolaire qui se porte bien

11.    Conclusion : l’amélioration de l’éducation publique au Québec

a)       États-Unis

1)       Systèmes éducatifs américains déficients

2)       Charters Schools

3)       Imputabilité

4)       École publique

5)       Deux notions fondamentales

6)       Une brillante idée

7)       Les syndicats

8)       Conversion rapide

9)       Effet à moyen terme:

b)       Le Québec

1)       Le statut

2)       Le pouvoir politique

3)       Et si le Saint-Esprit apparaissait …

4)       Le statut d’école autonome

5)       Personnalité juridique

6)       Pour accélérer le processus

c)       La solution

image