La FIQ, vous faîtes quoi comme compromis?

Je réponds à  Sylvain Plourde sur le carnet Entente avec la FIQ, douteux …

Ce qui remarquable de la part du FIQ, il faut toujours qu’on ajuste à vos requêtes, mais vous, vous faîtes quoi comme compromis?

Pourquoi, que les infirmières ne travaillent pas sur des périodes des 12 heures, ah oui, j’oubliais les anciennes ne veulent pas,  ils ont supposément données.

clip_image002

Tout le monde donne, même le pauvre bougre qui travaille d’une PME avec un salaire minable, pas de sécurité d’emploi, pas de permanence et tout probable il risque d’être sur le seuil de pauvreté rendu à sa retraite.

Un pompier avec de l’ancienneté fait des rotations de quart de travail, aussi bien le soir et la fin de semaine, ça fait partie de son travail.

En Suisse, pas de choix, tu fais du 12 heures et tout le monde partagent les soirs et les fins de semaine. Malheureusement les anciennes, en font une vache sacrée à laquelle on ne peut toucher. Ils refusent de discuter de ça.

Pourquoi, ça serait toujours le peuple à payer votre intransigeance syndicale, s’il y a tellement d’infirmières dans le privé c’est qu’ils sont écœurés d’avoir des horaires de fous, et que certain à cause de l’ancienneté se donnent le privilège que de travailler durant le jour.

Un jour ou l’autre, il faudra que tout le monde face des compromis, ce que le ‘Conference board’ dit, on ne pourra continuellement augmenter les coûts de santé, car on va tout simplement manquer d’argent.

Donc, on devra remplacer par le manque d’argent par efficacité, ce que tous les lobbys autour de la santé doivent accepter, sinon on risque d’avoir plus de gens en attente à l’urgence ou plus de gens qui crèvent dans le couloir. ..

C’est votre intransigeance qui est le problème …

Vous être surtout chanceux que nous ayons des politiciens corrompus, qui se préoccupent plus de leurs carrières, que d’être des vrais chefs d’État, car ça fait longtemps que le ménage aurait dû être fait.

Écouter le vidéo, sur le supposément pénurie de main-d'œuvre, en plus donner une augmentation de salaire en plein déficit structurel qui est le comble du ridicule, remarque rien n’est surprenant au Québec.

  1. gravatar

    # by Sylvain - 4 décembre 2010 à 14 h 44

    J'aimerais vous nommez mais vous n'avez pas signé votre texte.

    Premièrement je ne suis pas un infirmier et je ne suis pas syndiqué! Je suis un entrepreneur et je fais beaucoup d'heure par semaine.

    Vous interprété mal mes propos, je dis tout simplement que l'utilisation des agences privées d'infirmières ne devrait pas être utilisé dans le public dû aux coûts.

    Pour ce qui est de l'entrevue de M. Laberge, je suis tout à fait d'accord avec lui et avec vous. La FIQ doit faire des compromis sans aucun doute. À mon avis ce n'est même pas une question de choix.

    En étant intelligent je suis sûr qu'il y aurait moyen de le faire.

    Sylvain Plourde