Les États-Unis - Mondialisation

Cahier spécial : Le dérapage de la mondialisation

Les États-Unis

Constatant, qu’il ne pouvait avoir un consensus avec le G20, ils se sont dits, alors pas de problème, on va jouer à notre façon, ne pouvant forcer les Chinois à réévaluer leurs monnaies, nous allons dévaluer la nôtre.

En fait, les Américains sont en position de force à plusieurs niveaux pour prendre une telle décision.

1)      Bon bassin de population, 308 millions, sous la responsabilité d’un gouvernement unique.

2)      Possèdent d’excellentes infrastructures.

3)      Un bon système d’éducation universitaire, d’autant plus qu’ils ont pris de sérieuses décisions pour améliorer leurs systèmes éducatifs publics.

4)      Le billet vert américain sert comme référence de refuge, un privilège inestimable.

5)      Ce qui fâche en particulier l’un des principaux créanciers des États-Unis, la Chine, assise sur une montagne de billets verts qui ne cessent de perdre de la valeur.

Pour dévaluer, qu’ont-ils fait, il imprime de l’argent. Les États-Unis ont-ils les moyens de leur politique? Washington fait le pari risqué que le dollar restera encore longtemps la monnaie de réserve mondiale incontestée.

Le monde ne veut pas comprendre, alors appliquons le quantitative easing QE1, QE2, méthode simple de dévaluer l’argent, en imprimant on dévalue, on accepte l’inflation pour les Américains, car les produits vont devenir plus chers, par contre notre système manufacturier va devenir plus concurrentiels.

US-Fuel for EconomySource : (3)

Le dollar et la capacité d'emprunt des États-Unis ont jusqu'à présent - et par miracle - réussis à survivre aux QE1 et à QE2. Le QE3 leur sera-t-il fatal ? Je ne crois pas, car ils ont un atout majeur qu’aucun pays ne possède, le billet vert est la valeur de réserve du monde.

Évidemment, c’est du pur protectionniste camouflé, mais devant aucun consensus, il agit en conséquence.

With policymakers failing to make progress on the critical issue of global imbalances, America has no alternative but to put China on notice.

 

Privately but promptly, Washington has to inform Beijing it will label it as a currency manipulator, back legislation treating the manipulation as an export subsidy, and take it to the World Trade Organisation if it does not let the Yuan rise significantly, (12).

 GNP - 2050

La Chine devrait également détrôner les États-Unis en 2032  pour devenir la première Économie mondiale  sur la base du PIB aux taux de change du marché.

 

En revanche, en prenant le PIB à parité de pouvoir d’achat, cette situation risque de se produire avant 2020, (13).

Pensez-vous vraiment que les Américains vont accepter de devenir les seconds violons, dans les conditions actuelles ?

En fait, si j'étais Américain, je prendrais la même solution, évidemment un tel comportement crée des dommages collatéraux, surtout pour le reste du monde.


Cahier spécial : Le dérapage de la mondialisation

Table des matières

Le dérapage de la mondialisation

Le monde dans lequel nous vivons doit-il changer ?

La deuxième phase de la mondialisation

Les bienfaits de la mondialisation provenant de notre élite intellectuelle

Que doit-on faire ?

Deux positions différentes et tous deux ont raison, que fait-on ?

La mondialisation, un vice de forme

Séoul, G20

Les États-Unis

La solution proposée par M. Jarislowsky

L’Europe

Le Canada

Les exportations

La dette du pays

Une crise immobilière

En résumé :

Le Québec

Source

Version PDF : Le dérapage de la mondialisation