Embraer accueille la main-d’œuvre de l’industrie spatiale de Floride

Le Québec ne se bat seulement contre le Mexique ou la Chine, mais tous les États américains.

Une liberté économique beaucoup plus saine est requise au Québec, sinon on ne veut perdre des usines comme Électrolux.


Extrait de : Embraer accueille la main-d’œuvre de l’industrie spatiale de Floride, MLB, 18 février 2011

Des compagnies internationales joueront un rôle clé dans la renaissance économique

MELBOURNE, Floride--(BUSINESS WIRE)--Les ingénieurs et techniciens spécialistes en aérospatiale abondent dans la région de Melbourne en Floride, et les géants internationaux de l’aviation comme Embraer accueillent cette main-d’œuvre de haut niveau qui se retrouve au chômage dû à l’arrêt du programme de la navette spatiale.

Grâce aux efforts des officiels de l’Aéroport International de Melbourne et de la Ville de Melbourne qui mènent le combat, près d’un millier des 8 000 postes qui seront probablement vacants seront remplacés par des entreprises internationales perspicaces, des mois avant le dernier lancement de la navette.

« Nous sommes à la porte de départ de notre renaissance économique »

Embraer Embraces Florida's Space Industry Work Force

Rocket scientists and technicians abound in the Melbourne, Fla., region, and international aviation giants like Embraer are embracing the high-caliber work force that the space shuttle's retirement is leaving behind.

Lundi 21 février, les premiers nouveaux emplois deviendront réalité quand Embraer (Empresa Brasileira de Aeronautica), ouvrira les portes de son complexe de 41 millions de dollars à l’Aéroport International de Melbourne, embauchant au départ 200 personnes hautement qualifiées à un salaire moyen de 50 000 dollars par an.

La masse salariale annuelle de la première usine de montage d’aéronefs nord-américaine d’Embraer dépassera les 10 millions de dollars, se traduisant par un impact économique local de 23 millions de dollars à l’année.

« Nous sommes à la porte de départ de notre renaissance économique », a déclaré Harry Goode, Maire de Melbourne. « Nous avons les talents et la place à notre disposition, et Dieu sait que nous avons aussi le climat. Il n’y a pas besoin d’avoir inventé la poudre pour comprendre que c’est ici que les entreprises internationales devraient se développer. Embraer l’a compris la première. »

Embraer est l’une des trois entreprises internationales de construction et maintenance aéronautique qui ont annoncé des projets de relocalisation à l’aéroport afin de capitaliser sur la main-d’œuvre disponible de la navette spatiale.

À l’inverse de nombreux sites industriels disposant de place limitée où se développer, l’Aéroport International de Melbourne dispose encore de 202 hectares environ où se développer. L’aéroport offre un réseau de transport vraiment quadrimodal qui comprend un port aérien, un port terrestre, un port maritime, et, oui, un port spatial.

« Il n’y a pas beaucoup de villes au monde qui peuvent se prévaloir de ça », a indiqué M. Goode, qui est également président des autorités aéroportuaires de Melbourne.

Embraer aura le même code postal que d’autres entreprises Fortune 100 dans une zone qui est de plus en plus reconnue internationalement comme un centre de construction aéronautique et d’aviation.

 Le siège social international de Harris Corp. est situé à quelques encablures de là, comme le sont des sites importants de Northrop Grumman, General Electric, Rockwell Collins, DRS et d’autres.

Le député de Floride Bill Posey, le sénateur américain et ex-astronaute Bill Nelson et Rick Scott, gouverneur de la Floride saluent tous les trois la décision d’Embraer dans un communiqué de presse vidéo qui devrait être publié aujourd’hui.


 

 

  1. gravatar

    # by Anonyme - 20 février 2011 à 21 h 53

    thanks for this nice post 111213