Les constructeurs craignent le libre-échange

Ils ont tout à fait raison de s’inquiéter, j’ai donné une réponse sur le blogue de Radio-Canada.


Extrait de : Les constructeurs craignent le libre-échange, Radio-Canada, vendredi 18 février 2011

Les dirigeants de l'industrie canadienne de l'automobile veulent qu'Ottawa mette un frein aux pourparlers de libre-échange avec l'Union européenne et la Corée du Sud, rapporte le Globe and Mail qui a mis la main sur un rapport de l'industrie.

Ils ont rencontré le ministre fédéral de l'Industrie, Tony Clement, vendredi à Toronto, pour le convaincre d'arrêter les pourparlers et de plutôt leur venir en aide.

L'industrie serait menacée par la force du dollar et la compétition croissante de pays où les coûts de production sont moindres, comme le Mexique.

Dans ce contexte, un accord de libre-échange avec l'Europe ou la Corée du Sud, permettant l'importation de véhicules construits à l'extérieur du pays sans droits de douane, serait un obstacle supplémentaire à la reprise dans le secteur.

L'industrie estime notamment qu'un accord de libre-échange avec la Corée du Sud ne serait pas bénéfique parce qu'il se vend beaucoup plus de voitures coréennes au Canada que l'inverse.

L'industrie veut plus d'argent d'Ottawa

L'équipementier Magna International et cinq autres constructeurs veulent notamment de l'aide du gouvernement pour moderniser leurs usines.

Selon un rapport du Conseil du Partenariat pour le secteur canadien de l'automobile, obtenu par le Globe and Mail, les constructeurs demandent le renouvellement du Fonds d'innovation pour le secteur de l'automobile. Grâce à ce fonds de 250 millions de dollars qui viendra à échéance en 2013, Ottawa finance la recherche et développement de l'industrie automobile.

Ils demanderont aussi au gouvernement ontarien de bonifier son programme d'aide aux constructeurs, adopté dans la foulée de la crise économique.

Tony Clement s'est pour sa part voulu rassurant en disant qu'il ne signera pas de traité de libre-échange si cela n'est pas bénéfique pour le pays.

La solution n’est pas d’avoir plus de subventions,
mais d’avoir un libre-échange plus équilibré.


Réponse de Québec Droite :

La Chine a réussi à maintenir un excédent de sa balance commerciale de plusieurs centaines de milliards de dollars par an depuis une dizaine d’années. Cet excédent structurel anormal lui a permis d’accumuler plusieurs milliers de milliards de dollars de réserves de change et surtout de s’industrialiser et de créer des emplois en désindustrialisant et en détruisant des emplois en Occident.

Une balance commerciale aussi massivement et structurellement excédentaire signifie un excédent de création/destruction d’emplois par rapport au reste du monde.

La Chine a réussi cette prouesse en manipulant le cours du Yuan, qui est aujourd’hui sous-évalué d’environ 40%, et en créant des obstacles non tarifaires à l’importation.

Les états européens et les États unis, par manque de lucidité ou de courage, ont laissé la Chine mettre en œuvre cette stratégie de développement qui pèse sur leur emploi et sur leur croissance.

La Chine n’est pas critiquable : elle joue son jeu avec une grande intelligence.

Si aucun changement n’a lieu, les balances commerciales avec les pays émergents resteront déficitaires, les déficits des États industriels vont perdurer, le haut taux de chômage va se maintenir, la classe moyenne va perdre son pouvoir d’achat et le dumping social va s’accentuer

Comment peut-on faire croire aux peuples des pays modernes, que l'on peut sortir gagnant dans un échange commercial, quand un Chinois a un salaire 10 fois inférieur aux nôtres et est aussi brillant et entreprenant que nous.

Si vous voulez avoir un bon historique de la mondialisation et de ces conséquences, allez sur mon site :

6 carnets très bien écrits par Paysan Savoyard :

http://www.quebecdroite.com/2011/02/mondialisation-delocalisations-dumping.html

M. Jarislowsky a trouvé une solution intéressante pour neutraliser l'effet du déséquilibre salarial :

http://www.quebecdroite.com/2011/01/libre-echange-equitable.html

Pour revenir au contenu de l’article, les Américains sont arrivés aux mêmes conclusions : The Korea Trade Deal Is Lose-Lose.

http://www.quebecdroite.com/2011/02/korea-trade-deal-is-lose-lose.html

Québec Droite


 

  1. gravatar

    # by Anonyme - 21 février 2011 à 16 h 16

    thanks for this nice post 111213