Budget fédéral 2011 - Éducation et recherche


Cahier spécial : Budget fédéral 2010-2011 - Éducation et recherche

Travail et prêts étudiants

Nous voulons aider les travailleurs canadiens à passer à l’étape suivante de leur carrière et à profiter des possibilités que leur réserve l’avenir.

·         Les étudiants à temps plein pourront gagner jusqu’à 100 $ par semaine sans que leurs prêts soient réduits. La limite était de 50 $. La mesure, dont le coût est évalué à 24 millions de dollars, devrait profiter à quelque 100 000 étudiants.

·         Le budget suggère aussi de hausser le plafond du revenu familial, qui permet de déterminer si un étudiant à temps partiel est admissible à un prêt d’études.

Un Ontarien célibataire qui désire retourner aux études pourrait recevoir un prêt si ses revenus sont inférieurs à 40 235 $ de dollars. Par le passé, le plafond était de 26 100 $.

·         Les taux d’intérêt sur ces prêts seront aussi réduits. Ces changements coûteraient 2 millions par annnée au trésor public.

Aider les Canadiens qui étudient à l’étranger

Les Canadiens qui étudient dans une université étrangère au moins trois semaines seront admissibles aux crédits d’impôt pour frais de scolarité, pour études et manuels, ainsi qu’aux paiements d’aide aux études d’un régime enregistré d’épargne-études. Par le passé, le programme d’étude à l’étranger devait être d’au moins 13 semaines pour que les étudiants soient admissibles. La mesure devrait réduire les revenus du gouvernement de 10 millions de dollars par année.

Crédit d’impôt sur les frais d’examen professionnel

Le ministre Flaherty propose un nouveau crédit d’impôt sur les frais d’examen pour les examens dont la réussite permet d’obtenir une désignation professionnelle en vertu d’une loi fédérale ou provinciale. De nombreuses professions sont admissibles, allant des avocats aux ergothérapeutes en passant par les plombiers et les monteurs de lignes. Plus de 30 000 Canadiens devraient profiter de la mesure, selon le ministère des Finances, qui évalue la dépense à 1 million de dollars pour cette année et à 5 millions pour les années subséquentes.

Dette d’études partiellement effacée

L’année prochain, les finissants en médecine et en soins infirmiers qui s’installeront en zone rurale ou en région éloignée pourraient ne pas avoir à payer en partie leurs dettes d’études. Le budget propose des exemptions de 8000 $ par année, jusqu' à concurrence de 40 000 $ pour les médecins, et de 4000 $ par année pour un maximum de 20 000 $ pour les infirmières. Le gouvernement explique vouloir ainsi contrer la pénurie de professionnels de la santé dans certaines régions du pays. La mesure coûterait 9 millions par année.

Recherche : 10 nouvelles chaires et du financement

En cinq ans, 53,5 millions de dollars sont prévus pour mettre en place 10 chaires d’excellence en recherche du Canada. L’organisme de recherche Génome Canada obtient également un financement ponctuel de 65 millions de dollars.

Le financement pour la recherche et le développement des énergies propres et l’efficacité énergétique est également prolongé de deux ans. La facture s’élève à près de 100 millions de dollars.

Le budget propose aussi 130 millions de dollars en trois ans pour la Stratégie sur l’économie numérique du Canada, qui prévoit financer des recherches pour aider les petites et moyennes entreprises à utiliser davantage les technologies de l’information en collaboration avec les collèges. Des investissements sont aussi prévus pour inciter les étudiants à s’inscrire à des programmes liés à l’économie numérique.

Source : Éducation et recherche, Radio-Canada, 23 mars 2011


Extrait de : La recherche, gagnante du budget Flaherty, Jean-Paul Gagné, les affaires.com, 22-03-2011

Malgré l’austérité du budget de Jim Flaherty, la recherche universitaire et l’innovation sont les gagnantes des nouveaux crédits autorisés par Ottawa pour les prochaines années.

Par contre, le ministre n’a pas amélioré les crédits d’impôts non remboursables accordés aux grandes entreprises comme le demandaient certains intervenants. Ce faisant, les filiales de sociétés étrangères risquent ainsi de continuer à déplacer leurs budgets de recherche à l’étranger.

Au total, ce sont 628 millions de dollars (M$) qui seront investis en deux ans pour soutenir la recherche universitaire, l’innovation industrielle et l’éducation et la formation.

Le gouvernement canadien entend maintenir le Canada parmi les pays qui consacrent le plus d’effort au financement de la recherche et développement (R&D) dans le secteur de l’enseignement supérieur.

Le Canada consacrait à cette fin en 2008 près de 0,7 % de son produit intérieur brut (PIB), comparativement à 0,5 % au Royaume-Uni et en Allemagne, à 0,45 % en France, à 0,4 % au Japon et en Italie et à 0,37 % aux Etats-Unis.

C’est Génome Canada qui recueille le montant le plus élevé, soit 65 M$ en 2011-2012. Cette somme est destinée à la recherche en santé humaine, domaine dans lequel le Québec a beaucoup d’expertise, et au financement des centres de génomique existant dans différentes provinces. Toutefois, rien n’est prévu pour la génomique au-delà de mars 2012.

Le cerveau

Le budget alloue aussi 20 M$ en deux ans au financement de la recherche sur le cerveau et les maladies mentales. Une somme supplémentaire de 60 M$ sera engagée à cette fin au cours des trois années suivantes.

Selon un fonctionnaire, cette somme sera gérée par la fondation Brain Canada, qui la distribuera aux chercheurs. Les projets de recherche choisis devraient être déterminés à la suite de concours, comme cela se fait pour les autres domaines de recherche.

Toujours dans la santé, les Instituts de recherche en santé recevront 15 M$ pour chacune des deux prochaines années pour appuyer des initiatives axées sur le patient.

Chaires de recherche

Le budget prévoit aussi 53,5 M$ en cinq ans pour 10 nouvelles chaires de recherche. Certaines de ces chaires devront être consacrées aux technologies de l’information.

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie se voit lui aussi attribuer 15 M$ par année au cours des deux prochaines exercices et le Conseil de recherches en sciences humaines reçoit 7 M$ par année au cours de la même période.

Environ 20 % des crédits alloués aux organismes subventionnaires servira à couvrir les dépenses de fonctionnement et d’entretien des installations de recherche.

Contenu numérique

L’industrie numérique retient aussi l’attention avec des crédits de 80 M$ en trois ans dans le but d’aider les PME à adopter les technologies de l’information et de communication. Une somme de 60 M$ sera aussi allouée au cours de la même période pour promouvoir l’inscription des étudiants dans ce domaine.

Trois domaines spécifiques retiennent aussi l’attention. L’Institut national d’optique de Québec reçoit 45 M$ en cinq ans, l’Institut Perimeter sur la physique quantique de Waterloo, Ontario, obtient 50 M$ en cinq ans et un institut de recherche de Thunder Bay se voit attribuer 4 M$ en trois ans pour construire un cyclotron qui produira des isotopes médicaux.

En outre, Ottawa appuie la démonstration et la commercialisation de nouvelles technologies et le développement de 30 chaires de recherche industrielle dans les collèges, qui obtiennent 23 M$ en cinq ans.

Le développement des technologies propres en matière de qualité de l’air et des changements climatiques est aussi encouragé avec l’octroi à la fondation Technologies du développement durable Canada d’une subvention de 40 M$ en deux ans.

Enfin, le Fonds des médias recevra 100 M$ par année pour investir dans la création de contenu numérique multiplateforme.


Table des matières :

Budget fédéral 2011

1.       Extrait de : Pompiers volontaires et leçons de piano

Budget fédéral 2011: The Tories’ high-tax plan

Budget fédéral 2011 – Dettes et déficits

1.        Extrait de : Budget fédéral, de la triche et de la tondeuse

Budget fédéral 2011 – Réductions des dépenses

1.        Extrait de : Ottawa : le plan de réduction des dépenses est-il réalisable ?

2.        Extrait de : Kevin Page sceptique

Budget fédéral 2011 - Villes et régions

Budget fédéral 2011 - Investissements en régions

Budget fédéral 2011 - Éducation et recherche

1.        Extrait de : La recherche, gagnante du budget Flaherty

Budget fédéral 2011 - Particuliers

Budget fédéral 2011 - Aînés et familles

Budget fédéral 2011 – Entreprises

1.       Extrait de : Le milieu des affaires réagit favorablement au budget de Jim Flaherty

2.       Extrait de: Budget 2011: No break for savers

Budget fédéral 2011 – Environnement et énergies