Orienter les choix individuels en santé : le problème du paternalisme

Est-il éthique de la part des acteurs en santé publique d’orienter les décisions santé ?

Orienter les décisions santé

Geneviève Beauregard et Irène Langis, Bureau de soutien à la communication en santé publique

« Les messages impératifs de santé publique et la liberté de choix sont-ils conciliables ? Oui, défendent Sunstein et Thaler, pères du paternalisme non contraignant (libertarian paternalism).

Jean-Frédérick Ménard, du Québec Centre of Private and Comparative Law de l’Université McGill, discute de la place de ce concept en santé publique dans un essai publié à l’automne 2010 dans Public Health Ethics. »


Paternalism in social policy : when is it justifiable ?

Paternalism in social policy when is it justifiable

Matthew Thomas, Luke Buckmaster, Parliamentary Library (Australie), RESEARCH PAPER NO. 8, 31 pages

1)      « Cet article soutient que les politiques paternalistes peuvent être justifiées lorsque des décisions impliquant des grands enjeux sont prises,

2)      les décisions prises par des individus sont irréversibles et

3)      qu’il est possible d’identifier les défaillances dans le raisonnement des personnes concernées. »