1. Casser la formule Rand

1. Casser la formule Rand
Dans la plupart des autres pays industrialisés, une combinaison d'arrêts des tribunaux, de décisions sur les droits de la personne et de dispositions législatives, permet aux salariés de décider s'ils veulent adhérer au syndicat ou non et, par conséquent, payer ou non les cotisations.
« Il est grand temps que nous examinions plus à fond nos lois qui semblent répondre aux souhaits des directions syndicales, mais rarement, sinon jamais, à ceux des salariés, ce qui est ironique vu qu'ils sont les plus concernés. En fait, on devrait s’appuyer sur le modèle européen, qui permet aux salariés qui ne souhaitent pas devenir membres d'un syndicat de payer moins de cotisations ou de ne pas en payer du tout. »
De plus, le droit de non-affiliation modifie le comportement des unions sur la négociation des travailleurs. Un État, où le droit de non-affiliation est appliqué, l'union, doit travailler pour garder la fidélité du travailleur pour qu'il reste dans l'union et de payer ses cotisations syndicales.
Les syndicats sont plus susceptibles de se concentrer sur les questions fondamentales, telles que : la rémunération, les avantages et les conditions de travail qui offrent des avantages immédiats pour les travailleurs, et moins susceptibles à négocier des accords complexes qui renforcent leur contrôle sur le lieu de travail, tel que l’organisation de travail au prix d’entraver la productivité.

La recette redoutable de Québec Droite en éducation en 5 étapes :

 

1.  Casser la formule RandÉducation réforme 5 étapes

2.  Instaurer les écoles autonomes

3.  Engager les professeurs contractuellement

4.  Subventionner à 100 % les écoles privées

5.  Donner des chèques d’éducations aux parents