5. Donner des chèques d’éducations aux parents

5.  Donner des chèques d’éducations aux parents

Le chèque éducation (education voucher ou school voucher) est un système qui permet aux parents de financer directement l'école dans laquelle leur enfant sera scolarisé.

Ils financent directement l'école de leur choix et non forcément l'école que leur auraient été imposés par un mécanisme de carte scolaire.

On parle également de bon scolaire ou de bon d'études.

Principe

Il existe plusieurs types de chèques éducation, mais ils partagent une caractéristique commune : Au lieu de subventionner directement les établissements scolaires, ce sont les parents qui reçoivent par un chèque éducation l'argent qui est destiné à l'éducation de leurs enfants. Ils choisissent, après à quelle école ils souhaitent donner ce « chèque ».

Il existe plusieurs variantes de ce chèque éducation, certains proposant par exemple qu'il soit dégressif en fonction des revenus des familles pour favoriser ceux qui ont les plus bas revenus.

La répartition des enfants dans les établissements se fait non plus sur des critères figés de zone géographique, mais sur le libre choix des parents. En contrepartie les écoles bénéficient d'une grande indépendance pour choisir leur pédagogie et mieux prendre en considération les demandes des parents.

Avantages

Milton Friedman a fait des vouchers un de ses principaux combats, en particulier dans Capitalisme et liberté (1962). Les partisans de cette mesure se retrouvent d'une part dans les associations de parents et d'enseignants qui promeuvent la liberté d'enseignement.

Parmi les avantages de ces bons scolaires, on retrouve une diversité sociale renforcée par rapport aux mesures coercitives comme le bussing ou la carte scolaire. En outre, c'est un système qui permettrait de favoriser le financement direct des écoles en fonction de leurs résultats, ce qui stimulerait la qualité de l'enseignement. Par ailleurs, en permettant le libre choix et non l'imposition du lieu d'établissement par un système de carte scolaire, le chèque éducation est plus à même de favoriser la mixité sociale et la méritocratie.

Les libéraux soulignent tout particulièrement l'avantage pour la liberté de ce système : Les parents peuvent enfin choisir le meilleur établissement pour leur enfant, en fonction de ses capacités et non de leurs lieux de résidence, c'est-à-dire de leur richesse. En outre, le système du chèque éducation donne des incitations aux établissements à développer la meilleure réponse aux besoins des enfants, favorisant donc in fine la meilleure éducation pour tous.

Applications

De nombreux pays ont mis en place ce système: Chili, la Suède, la Royaume-Uni, Pays-Bas, Hong Kong, États-Unis.

La Suède l'a mis en place en 1992, l'année de la suppression de la carte scolaire dans le pays.


La recette redoutable de Québec Droite en éducation en 5 étapes :

 

1.  Casser la formule RandÉducation réforme 5 étapes

2.  Instaurer les écoles autonomes

3.  Engager les professeurs contractuellement

4.  Subventionner à 100 % les écoles privées

5.  Donner des chèques d’éducations aux parents