Impôts et taxes


Cahier spécial : Impôts et taxes

J’ai fait un cahier spécial sur Impôts et taxes

Le premier texte provient d’un article de l’Actualité qui est intitulé : Trois mythes déboulonnés.

L’article était tellement mal ficelé, il tentait de nous démontrer les bienfaits de nos impôts les plus agressifs de l’Amérique du Nord, je n’ai pu m’empêcher de faire des commentaires sulfureux devant l’insipidité des auteurs qui étaient de la pure propagande gouvernementale.

Une chance que l’Actualité s’est rattrapée en laissant la parole à Brigitte Alepin qui est une spécialiste de la fiscalité internationale, démontrant que c’est le peuple qui compense les baissent d’impôts des sociétés.

J’ai décidé d’insérer d’autres carnets qui donnaient plus de poids aux arguments de Brigitte Alepin. Tel que celui de l’OCDE qui confirme ces dires, d’autres articles qui confirment que les plus grandes multinationales (genre Microsoft, Google ect …) recourent aux paradis fiscaux en toute légalité (les Bermudes, les Iles Cayman) pour payer un minimum d’impôt.

Puisque le cahier spécial était attribué aux impôts, je n’ai pu m’empêcher  de commenter les dires de M. Harper, qui tente de vanter les mérites qu’une baisse d’impôts des sociétés incitent les compagnies étrangères  à vouloir s’établir au Canada ou améliorer l’investissement  pour la productivité.

Malheureusement entre ce qu’il dit et statistiquement, il n’y a aucun lien tangible confirmant cette énoncé, par contre, on remarque une nette augmentation des dividendes aux actionnaires.

Dernier sujet  est la taxe Tobin, ou la taxe de Robin des Bois que l’Europe veut promouvoir, qui est une taxe sur toutes les microtransactions (milliers de transactions par seconde gérés par des ordinateurs utilisant des modèles mathématiques sophistiqués pour des infirmes gains) qui sont employées par les spéculateurs sur le commerce des actions, des obligations, des produits dérivés ou des devises.

En limitant la spéculation, qui n'apporte rien à notre société, elle avantagera les investissements à long terme, par exemple les Investissements productifs. Pour vous donner une idée de l’ampleur, sur les 15 dernières années, le nombre de transactions a augmenté de 450%. Aujourd'hui, malgré la crise, le secteur financier demeure 70 fois plus important que l'économie réelle.

Évidemment le Canada s’est opposé puisque nos politiciens ont des liens incestueux avec nos banques Canadiennes oligarchiques, pour les États-Unis on n’en parle même pas, puisque les financiers de Wall Street contrôlent le Congrès américain.


Table des matières

Impôts et taxes

Les pauvres paient trop d’impôts

La vie serait tellement plus belle si on payait moins d’impôts

1.        Comparatif entre les pays scandinaves et le Québec

L’évasion fiscale, c’est pour les riches

1.        Examinons-le pourquoi du travail au noir

2.        Corruption étatique

3.        Imputabilité

C’est la faute des riches !

1.        La classe moyenne est trop imposée, dit la fiscaliste Brigitte Alepin

2.        Crise fiscale

3.        Les juridictions fiscales ont perdu énormément d'autonomie.

4.        Mobilité profite aux paradis fiscaux.

5.        Notre régime d'imposition est dépassé

Alerte sur l’impôt sur les sociétés

Multinational - legal fiscal loopholes

G.E.’s Strategies Let It Avoid Taxes Altogether

Et si on créait un impôt mondial

Corporate tax cuts show no clear benefit

The wrong time to cut corporate taxes

La taxe Robin des Bois, la taxe Tobin

La taxe Tobin, point de mire

L’Europe se mobilise - Taxe Tobin

Taxe Robin des Bois - Pétition – Canada - Europe