Les Canadiens sont-ils des bourreaux de travail?


Extrait de : Les Canadiens sont-ils des bourreaux de travail?, Olivier Schmouker, les affaires.com . 12-04-2011

Au Canada, les journées de travail sont longues. Très longues. Elles sont en moyenne de 8 heures et demie par jour (517 minutes, très exactement), que ce soit en travail rémunéré ou non, comme faire le ménage ou préparer les repas, par exemple, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Ainsi, le Canada figure à la 4e place des pays qui travaillent le plus longtemps, après respectivement le Mexique (10 heures, ou 594 minutes), le Japon (540 minutes) et le Portugal (528 minutes). Les Canadiens consacrent 62% de leur temps de travail à celui qui est rémunéré, et donc plus du tiers restant (38%), à celui qui ne leur rapporte rien sur le plan financier.

L’intérêt de cette étude, c’est qu’elle met l’accent sur l’importance du travail non rémunéré. Pour le Canada, il représente pas moins de 21% du produit intérieur brut (PIB), ce qui le place à l’avant-dernière position du palmarès de l’OCDE, juste avant la Corée du Sud (19%), et loin derrière le Portugal (53%).

Alors, à quoi passent leur temps les Canadiens quand ils font du travail non rémunéré? Ils consacrent chaque jour :

·         109 minutes aux tâches domestiques courantes,

·         30 minutes aux courses

·         21 minutes aux déplacements liés au travail non rémunéré.

Ils passent 1 heure par jour (61 minutes) à faire la cuisine, alors que les Américains sont ceux qui y attribuent le moins de temps à l’échelle de la planète, avec 58 minutes. Et ils sont 1 sur 2 (51%) à participer à la cuisine et à la vaisselle.

Enfin, les Canadiens, avec 30 minutes par jour, ne sont pas loin des champions du monde du magasinage, à savoir les Français et leurs 32 minutes dédiées à flâner dans les boutiques.

Tant de travail nuit-il au bonheur des Canadiens? Il semble que non. Les Canadiens déclarent le deuxième taux le plus élevé de l’OCDE, après l’Islande, en terme d’expériences positives - se sentant bien reposé, étant traité avec respect, ayant le sourire, vivant quelque chose d'intéressant et éprouvant de la joie. En même temps, les Canadiens se situent au dessus de la moyenne OCDE en terme d’expériences négatives - douleur, inquiétude, tristesse, stress et depression.


Qui est le plus actif ? : heures de travail et tâches ménagères à travers l'OCDE

12/04/2011- Le Mexique, parmi les pays de l’OCDE, est celui où la population a la journée de travail la plus longue, consacrant 10 heures par jour au travail, rémunéré et non rémunéré, faire le ménage ou préparer les repas, par exemple. Les Belges sont la population qui travaille le moins, avec 7 heures de travail par jour contre une moyenne de 8 heures par jour pour la zone de l’OCDE.

Tels sont quelques uns des éléments qui ressortent de la dernière édition de Panorama de la société, publication qui donne une vue d’ensemble des tendances sociales et des développements sur le plan des politiques publiques dans les pays de l’OCDE. Exploitant des indicateurs issus des bases de données de l’OCDE et d’autres sources, cette publication tente de montrer comment les sociétés évoluent au fil du temps et relativement aux autres pays.

Un chapitre spécial du rapport traite du travail non rémunéré – cuisine et ménage, soins aux proches et achats – dans 26 pays de l’OCDE, ainsi qu’en Afrique du Sud, en Chine et en Inde.

Qui est le plus actif

Cliquer ici pour télécharger les données dans Excel

Les tâches ménagères quotidiennes constituent l’essentiel du travail non rémunéré. Ce sont les Mexicains qui y consacrent le plus de temps, en l’occurrence 3 heures par jour, et les Coréens qui y consacrent le moins de temps, 1 heure et 19 minutes. Une bonne partie de ce temps est consacrée à faire la cuisine. Les Américains sont, dans la zone de l’OCDE, la population qui consacre le moins de temps, chaque jour, à la cuisine (30 minutes) et les Turcs la population qui y consacre le plus de temps (74 minutes). La plupart des gens consacrent environ 50 minutes, chaque jour, à la préparation des repas.

Le temps consacré aux achats représente également une bonne part du travail non rémunéré. La plupart des gens, dans les pays de l’OCDE, consacrent 23 minutes par jour aux achats, les Français étant ceux qui y consacrent le plus de temps (32 minutes) et les Coréens le moins (13 minutes).

Le rapport tente aussi d’estimer ce que représente le travail non rémunéré en pourcentage du PIB dans les 25 pays de l’OCDE pour lesquels les données sont disponibles. La conclusion est que la valeur du travail non rémunéré est très importante puisqu’il représente environ un tiers du PIB des pays de l’OCDE, la fourchette allant de 19 % en Corée à 53 % au Portugal.

Les autres indicateurs sociaux étudiés sont notamment le taux de fécondité, les dépenses d’éducation et de santé, les migrations, la tolérance et la confiance.

Les notes par pays s'appuyant sur les données de Panorama de la société et les principales conclusions sur le travail non rémunéré sont disponibles ci-dessous:

 

*       Allemagne (en anglais et en allemand)

*       Australie

*       Autriche (en anglais et en allemand)

*       Belgique (en français, anglais et néerlandais)

*       Canada 

*       Chili (en espagnol et en anglais)

*       Corée (en coréen et en anglais)

*       Denmark

*       Espagne (en espagnol et en anglais)

*       Estonie 

*       Etats-Unis 

*       France (en français et en anglais)

*       Irlande

*       Israel 

*       Italie (en italien et en anglais)

*       Japon (en japonais et en anglais)

*       Mexique (en espagnol et en anglais)

*       Nouvelle-Zélande 

*       Pologne

*       Pays-Bas 

*       Royaume Unis

*       Slovénie

*       Suède 

*       Suisse (en anglais et en allemand)

*       Turquie

*       Éléments Clé sur le travail non rémunéré