Plus du tiers des Québécois n'ont pas de fonds d'urgence

Parce que nos politiciens à chaque fois qu’il manque d’argent, il taxe et impose le peuple au lieu d’attaques les problèmes de fonds.

·         Mondialisation.

·         Défiscalisation des entreprises.

·         Mainmise des groupes d’intérêts sur le pouvoir politique (corruption étatique).

·         Inflation à cause du système financier corrompu.

Ce n’est pas un problème typique du Québec, c’est un problème sur l’ensemble de la classe moyenne des pays industriels.

Elle devient de plus en plus pauvre, solution remettre de l’ordre dans notre système politique, renvoyer nos politiciens qui sont corrompus à refaire leurs devoirs, (Irlande, Portugal et Grèce), n’accepter pas de la part de nos politiciens, la réponse facile d’augmenter les impôts comme seule solution envisageable.

·         35%, ne disposent d'aucune économie en cas d'urgence.

·         54%, estiment qu'il est extrêmement difficile, voire impossible, de mettre de l'argent de côté.


Extrait de : Plus du tiers des Québécois n'ont pas de fonds d'urgence, Argent, 20 avril 2011

Plus du tiers des Québécois, soit 35%, ne disposent d'aucune économie en cas d'urgence, révèle un sondage mené pour le compte de TD Canada Trust.

Alors que les spécialistes de l'épargne recommandent d'amasser un pécule équivalant à au moins trois mois les frais de subsistance, le sondage indique que plus de la moitié des Québécois, soit 54%, estiment qu'il est extrêmement difficile, voire impossible, de mettre de l'argent de côté.

Les Québécois ne sont pas vraiment différents des autres Canadiens, puisqu'à la grandeur du pays, ce sont 38% des répondants qui affirment ne pas avoir d'économies et 54%, qui luttent pour épargner.

TD Canada Trust, qui a compilé les résultats dans son Rapport sur l'épargne 2011, affirment que bon nombre de Québécois, soit 31%, utilisent leur revenu disponible pour rembourser leurs dettes.

Comparativement au reste des Canadiens, les Québécois sont les plus susceptibles d'affirmer que le remboursement de leur carte de crédit constitue leur principale priorité financière. Ils sont 77% à faire cette affirmation, contre 72% pour l'ensemble de Canadiens.

Outre rembourser leurs cartes de crédit, les principaux objectifs financiers des Québécois consistent à épargner en vue de la retraite (66%), à rembourser une ligne de crédit ou un prêt (61%) et à épargner en prévision d'une dépense importante (57%).

Pour atteindre leurs objectifs, 63% d'entre eux indiquent mettre de côté une partie de leur salaire chaque mois, et 29% disent mettre de côté plus de 10% de leur revenu.

« L'idéal est de mettre de côté 10 % de votre revenu avant impôts, que ce soit pour une dépense imprévue, pour épargner en vue de la retraite ou pour une autre raison, explique Paul Lelièvre, vice-président de district, Métropole Ouest, TD Canada Trust.

«Si vous trouvez difficile d'atteindre cet objectif dès le début, allez-y graduellement. Mais ne faites pas l'erreur de ne pas épargner simplement parce vous ne pensez pas pouvoir y arriver.».

Le sondage a été mené en ligne par Environics Research du 2 au 7 décembre 2010 auprès d'un échantillon représentatif de 1 003 Canadiens adultes, dont 238 résidents du Québec.


19/07/10

Québec - Budget 2011 : Revenus, on résume: on va donc payer en cette nouvelle année financière 2011-2012 quelque 8 milliards de dollars de plus en impôts, taxes, droits... qu'au cours de l'année 2009-2010, 1 x graphique.

12/01/11

Le revenu net des Québécois a encore reculé en 2009, le Québec a dégringolé, en 2009, à la huitième place des provinces canadiennes en ce qui a trait au revenu net des particuliers. Il n’y a plus, désormais, que les gens de Terre-Neuve et de l’Île-du-Prince-Édouard qui soient moins riches que nous une fois tous leurs impôts payés.

21/04/10

Les impôts de la famille moyenne ont grimpé de 1624%, excellente vidéo