Accountable Government - Imputabilité de l’État, WJP (3)

Cahier spécial : Accountable Government - Imputabilité de l’État, WJP (3)

Score
Each of the four circles corresponds to one band of the Index. In each graph, a sub-factor is represented by a radius from the center of the circle to the periphery. The center of each circle corresponds to the lowest possible score for each sub-factor (0.00); the outer edge of the circle marks the highest possible score (1.00).
En fait, plus que vous vous approchez de 1.0 vous atteignez la perfection si vous vous approchez de 0, vous être sérieusement dans le pétrin.
·         La ligne bleue représente le pays.
·         Le point mauve représente la marque la plus haute.
·         Le point vert représente la moyenne des pays de l’Europe de l’Ouest et l’Amérique du Nord.

Accountable Government - Imputabilité de l’État

The government and its officials and agents are accountable under the law.

By which the powers of the government and its officials and agents are limited and by which they are held accountable under the law. effective sanctions for misconduct of government officers and agents in all branches of government; non-governmental checks on government

États-Unis

United State - Accountable Government

Canada

Canada - Accountable Government

Suède
Sweden - Accountable Government

Mon blogue a une particularité, il ne traite pas seulement d’économie, mais l’ensemble de la gestion de l’État.
Un pays prospère n’est pas seulement associé à ces richesses naturelles ou industrielles, mais aussi à sa gouvernance, sa démocratie, son imputabilité, sa justice, sa transparence, son efficacité…
Multiples facettes pour obtenir un résultat final: un pays prospère.
La Suède : que remarque-t-on ? Une marque presque parfaite, pourquoi les pays scandinaves s’en sortent mieux durant la crise économique, à cause principalement la qualité de leur gouvernance.
Les États-Unis : Sont défaillants à tous les niveaux, la moyenne de tous les critères est inférieure à la moyenne de l'Amérique du Nord et de l'Europe de l'Ouest, deux critères souffrent en particulier, l'indépendance du système judiciaire face au dérapage du gouvernement et les sanctions dues aux dérapages.
 Le Canada : l’imputabilité des politiciens et des services publics
Note si le Québec avec été choisit comme référence canadienne, le critère 1.5 s’approcherait de zéro.
En voici, quelques exemples :
·        Quand le ministre Charest refuse une enquête publique sur la construction quand plus de 80 % de la population l’exige, dans certaines démocraties, il aurait été révoqué immédiatement.
·        Quand un maire, comme M. Vaillancourt utilise les fonds publics pour mousser ces campagnes électorales, il serait licencié immédiatement.
·        Quand l’Agence Revenu Québec émet des cotisations abusives et n’est imputable de rien et n’attende même pas la fin du processus d’opposition.
·        Quand on construit une route telle que la 125 (1.1 milliard), et on dépasse les budgets de 50 %, personne n’est imputable.
·        Ce ne sont pas les cas qui manquent au Québec…, on pourrait remplir plusieurs pages.
Si on veut la confiance de son peuple, l’imputabilité n’est pas une option, elle est incontournable.
Comme, j’ai mentionné souvent :
Tu ne peux demander à ton peuple d’être imputable,
si l’État n’est imputable de rien.

Cahier spécial : World Justice Project

1.        World Justice Project

·         About the WJP

·         The WJP uses a working definition of the rule of law based on four universal principles

·         Western Europe and North America

2.        Length of time to solve the conflict, WJP (2)

3.        Accountable Government - Imputabilité de l’État, WJP (3)

4.        Open Government – Gestion ouverte, WJP (4)

5.        Access to justice – Accès équitable de la justice WJP (5)

6.        Conclusion, WJP (6)