Libération fiscale de l’Europe

La libération fiscale du Québec est le 11 juin.

La deuxième question qui est aussi fondamentale, est-ce que les impôts prélevés sont utilisés efficacement.

Un constat c’est affirmé

Un État corrompu entraîne la corruption de son peuple

« Cette recherche démontre que les différences de générosité et de qualité des États-providence sont associées avec des différences dans la confiance des citoyens. Nous démontrons que dans les États-providence scandinaves, la générosité, la transparence et l’efficacité sont basées sur le sens civique des citoyens.

 

En revanche, la générosité mais la faible transparence des États-providence d’Europe continentale survit grâce au support d’un large nombre d’individus avec un faible sens civique qui considèrent qu’il est justifié de frauder les taxes et les bénéfices sociaux ».

 

Source : Un État corrompu entraîne la corruption de son peuple


Extrait de : Quel est le fardeau fiscal porté par les contribuables des 27 pays de
l'UE ?,
Sicavonline, 26/07/2011

Une étude de l'Institut économique Molinari (IEM) montre que le salarié moyen français a travaillé jusqu'au 26 juillet 2011 pour financer les dépenses publiques, ce n'est donc qu'à compter de cette date qu'il est libéré de ses obligations fiscales.

Europe - libération fiscale

Grâce à des données d'Ernst & Young, l'Institut économique Molinari (IEM) a déterminé le jour de libération fiscale des contribuables des 27 pays de l'Union Européenne (UE). La France est l'un des trois pays à taxer le plus ses salariés, avec la Hongrie et la Belgique.

Des prélèvements obligatoires en hausse, dépassant le disponible dans 6 pays

L'étude de l'Institut montre que le taux d'imposition réel du salarié moyen a augmenté dans l'Union européenne de 0,24% en 2011. Il est passé de 43,99% en 2010 à 44,23%, en grande partie, selon IEM, en raison de l'augmentation de la TVA dans 13 États membres depuis 2009.

Les auteurs de cette publication note que « dans 6 pays, plus de la moitié des revenus liés au travail sont prélevés au titre des impôts et taxes retenus dans le périmètre de notre étude (Belgique, Hongrie, France, Autriche, Allemagne, Suède). » Autrement dit, le salarié lambda de ces pays n'a pas de maîtrise directe sur plus de la moitié des fruits de son travail, son influence sur la prise de décision étant au mieux indirecte.

Le pouvoir d'achat des Français particulièrement amputé par les charges et les impôts

L'étude montre que les charges et impôts français pénalisent le pouvoir d'achat. Pour distribuer 1 euros de pouvoir d'achat net de charges et impôts au salarié, l'employeur français doit débourser 2,3 fois plus. Les salariés français sont plus pénalisés que leurs homologues allemands, qui bénéficient pourtant d'un niveau comparable de services publics et sociaux.

Petit problème de productivité de l’État français, ne venez pas au Québec, pour avoir de bons conseils, nous aussi, nous avons de sérieux problèmes de productivité.

Imaginez, nous sommes encore en train de discuter si on doit avoir du privé en santé, on part de très très très loin.

Pour obtenir 1 euro de pouvoir d'achat outre-Rhin, il suffit de distribuer 2,1 euros. Le salarié allemand est libéré fiscalement le 11 juillet, soit 15 jours avant son homologue français.