S & P dégrade la notation des Etats-Unis à AA+ perspective négative

Les motivations publiées par S & P pour dégrader la notation des Etats-Unis sont un message fort passé à tous les autres pays.

S&P a annoncé dans un communiqué avoir abaissé d'un cran cette note, la meilleure possible, pour la porter à «AA+». Elle a par ailleurs abaissé la perspective à «négative», ce qui signifie que Standard and Poor's pense que la prochaine fois que cette note changera, ce sera pour être abaissée de nouveau.

L'agence de notation a justifié sa décision par «des risques politiques» de voir le pays prendre des mesures insuffisantes contre son déficit budgétaire. «Le plan de rééquilibrage du budget sur lequel le Congrès et l'exécutif se sont récemment mis d'accord est insuffisant par rapport à ce qui, de notre point de vue, serait nécessaire pour stabiliser la dynamique à moyen terme de la dette publique», a expliqué l'agence.

L'abaissement de cette note devrait contraindre les investisseurs et les Etats à une réévaluation généralisée des risques.

Mais quel est le problème fondamental des États-Unis comme plusieurs pays démocratiques d’ailleurs ?, c’est un problème de gouvernance.

C’est un pays parmi les plus riches au monde, la plus grande productivité, une très grande liberté économique par contre la haute sphère politique est pourrie.

Vous avez deux partis qui ont joué pendant des semaines une pièce de théâtre lamentable, il n’étais pas là pour régler le problème du surendettement de leur pays, mais surtout tergiversait pour savoir qui allait planter l'autre pour gagner les prochaines élections.

La corruption étatique est le pire cancer de nos démocraties.

Le monde de la finance constatant leur manque de sérieux à envoyer un message clair arrêter de vous chamailler pour satisfaire votre petit ego politique et commencer à prendre des décisions sérieuses pour la santé financière de votre pays et pour le bien-être commun de votre peuple.

Les créanciers des États-Unis ont réagi samedi de façon mesurée à l'abaissement sans précédent de la note de la dette souveraine américaine, à l'exception du principal d'entre eux, la Chine, qui a exhorté Washington à cesser de vivre au-dessus de ses moyens.

L'agence Standard & Poor's (SP) a retiré vendredi aux États-Unis la prestigieuse note «AAA», dont jouissent les émetteurs d'obligations les plus fiables. Évoquant «des risques politiques» liés à l'énorme dette publique américaine, SP a abaissé la note du pays d'un cran à «AA+».

La Chine, de loin le plus grand créancier des États-Unis, a réagi avec vigueur, estimant que SP n'avait fait que confirmer une «horrible vérité».

Pékin, qui détenait en mai environ 1160 milliards de dollars de bons du Trésor américains, «a désormais tous les droits d'exiger des États-Unis qu'ils s'attaquent à leur problème structurel de dette», a souligné samedi l'agence officielle Chine Nouvelle. Elle a rappelé que l'agence chinoise de notation Dagong avait déjà abaissé la note de la dette américaine mercredi.

 «Les jours où l'oncle Sam, croulant sous les dettes, pouvait facilement dilapider des quantités infinies d'emprunts de l'étranger semblent comptés», a ajouté l'agence. Selon elle, «afin de remédier à leur dépendance aux dettes, les États-Unis doivent rétablir le principe de bon sens selon lequel il faut vivre selon ses moyens».

Dégradation de la note US : la Chine inquiète

La Chine, le plus grand créancier des Etats-Unis, a réagi ce samedi avec vigueur à l'abaissement sans précédent de la note de la dette souveraine américaine par l'agence Standard and Poor's qui, selon elle, n'a fait que confirmer "une horrible vérité.