Dans le classement global, le Québec s'est classé 57e sur 60

Extrait de : Performance du marché du travail: le Québec monte au 5e rang, Argent, 1 septembre 2011

La performance du marché du travail du Québec s'est amélioré depuis l'an dernier, mais ce n'est que conjoncturel, estime l'Institut Fraser.

Le Québec figure au cinquième rang du classement annuel des marchés du travail provinciaux publié par cet institut de recherche en politique publique. Il devance l'Ontario et le Nouveau-Brunswick, ex-aequo au sixième rang, de même que la Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve-et-Labrador et l'Île-du-Prince-Édouard.

Il s'agit d'une nette amélioration par rapport à l'an dernier, alors que la province occupait l'avant-dernier rang du classement.

Toutefois, selon Filip Palda, senior fellow de l'Institut Fraser et professeur à l'École nationale d'administration publique, «la progression de la province dans le classement par rapport à l'Ontario (...) découle surtout de la récente récession et des effets que cette dernière a eus sur les marchés de l'emploi (...) en Ontario ».

Ainsi, «les fondamentaux du marché du travail québécois demeurent médiocres (et le gouvernement du Québec) doit mettre en place des politiques visant à

1.      améliorer la productivité,

2.      à assouplir les règlements sur le travail et

3.      à attirer des entreprises du secteur privé qui créent des emplois»,

estime-t-il.

L'enquête «Measuring Labour Markets in Canada and the United States 2011» évalue la performance des marchés du travail des dix provinces canadiennes et des cinquante États américains. Le rapport comprend une mesure globale de la performance fondée sur cinq indicateurs, soit :

1.      la croissance de l'emploi total,

2.      la croissance de l'emploi dans le secteur privé,

3.      le taux de chômage,

4.      la durée des périodes de chômage et

5.      la productivité du travail sur la période de 2006 à 2010.

L'Institut Fraser note que la progression du Québec dans le classement découle en partie de la croissance de 0,9% de l'emploi dans le secteur privé, alors que l'Ontario a enregistré une baisse de 0,1%.

Les deux provinces affichaient un taux de chômage moyen de 6,7% pour la période de 2006 à 2010. Toutefois, le taux de chômage au Québec est tombé de 7,2% en 2009 à 6,7% en 2010, tandis qu'en Ontario, il est passé de 8,2% à 7,9%.

Dans le classement global, le Québec s'est classé 57e sur 60 quant à productivité moyenne de la main-d'œuvre et 36e sur 60, quant au taux de chômage.