Réussite scolaire : un bon prof, clé du succès

Le talent des enseignants joue un rôle significatif dans les progrès des élèves. 10 % à 15 % des écarts de résultats constatés en fin d'année s'expliquent par l'enseignant auquel l'élève a été confié, selon le Conseil d'analyse stratégique [1]. Cet " effet enseignant " a plus d'impact sur les élèves que l'établissement dans lequel ils sont scolarisés. Avec la taille des classes, c'est le levier principal dont dispose l'école pour améliorer leur réussite. Ce n'est pas tant le niveau de formation ou l'expérience des professeurs qui font la différence, mais plutôt le temps qu'ils consacrent aux élèves, leur niveau d'exigence vis-à-vis de la classe, la structuration des activités pédagogiques et le caractère affectivement impartial de leurs corrections.

Source : Alternatives Economiques n° 305 - septembre 2011

(1) " Que disent les recherches sur "l'effet enseignant" ? ", Note d'analyse n° 232, CAS, juillet 2011


Ce qui explique le pourquoi de la réussite des Charters Schools américains.

Historique des ‘Charter Schools’

 

«Durant les années 1980, explique Malcolm Peabody, président de l'association Les amis du libre choix dans les écoles urbaines, toutes les tentatives pour réformer les écoles ont raté. Elles ont été coulées par la bureaucratie de l'enseignement public et des syndicats de professeurs.

 

Quand la bureaucratie exerce un contrôle sur les écoles, c'est un désastre.

 

En 1991, un groupe de Minneapolis a eu l'idée de détacher les écoles de la bureaucratie. Quarante-trois États sur cinquante ont adopté une législation allant dans ce sens.» Les Américains les plus aisés échappent à la médiocrité de l'enseignement gratuit en envoyant leurs enfants dans des private schools. Elles sont l'équivalent de nos écoles privées, en beaucoup plus cher (18 000 dollars minimum de droits d'inscription par an et par enfant). Les familles des classes moyennes et défavorisées, ne peuvent pas se les offrir. Ce sont elles qui souffrent le plus de la décomposition de l'école publique.

 

Une bonne solution, les ‘Charter Schools’ Des groupes de professeurs avec des groupes de parents décident de faire leur propre école, pas de syndicats, pas de commissions scolaires, pas de ministères de l’Éducation. Rien de tout cela, juste de la motivation et prendre à cœur l’éducation des élèves.

 

Source : Les ‘Charter Schools’: une école publique, plus proche de l’étudiant