1% de la population contrôle 39% de la richesse, l’oligarchie à son meilleur.

Les quelque 29,7 millions de personnes dans le monde dont la richesse atteint au moins un million de dollars contrôlent 89 000 G$ US, soit 38,5% de toute la richesse mondiale.

C’est ce qui ressort d’une enquête annuelle de la banque Credit Suisse, dont les résultats ont été dévoilés aujourd’hui.

L’enquête de Credit Suisse précise que ces millionnaires représentent moins de 1% de toute la population mondiale, ce qui vient donner de l’eau au moulin des manifestants d’Occupy Wall Street.

La banque suisse souligne aussi que la part de richesse concentrée dans les mains des plus riches a augmenté par rapport à l’enquête précédente, où ils contrôlaient 35,6% de la richesse mondiale.

Les plus riches de la planète se sont enrichis d’environ 20 000 G$, ce qui représente une augmentation de 29%.

Et vous M. la classe moyenne vous êtres même pas capables de battre l'inflation.

MM. les indignés vous avez raison, il y a un sérieux problème
dans notre Économie mondiale.

Oui, je sais la mondialisation va nous sauver !,
en s’approchant du salaire d’un chinois !

Pendant ce temps, la richesse mondiale dans son ensemble progressait deux fois moins vite en totalisant 231 000 G$.

Les États-Unis ont été les plus importants créateurs de richesse au cours de 18 derniers mois, générant 4600 G$ de nouvelle richesse. La Chine (4000 G$), le Japon (3800$), le Brésil (1870 G$) et l’Australie (1850 G$) suivent la marche.

N’est ce pas hallucinant, c’est au États-Unis qu’il y a plus d’accroissement de créateurs de richesse. Par contre, c’est dans ce même pays :

·         Le revenu médian d’une famille américaine est, en valeur réelle, inférieur en 2011 à celui de 1998.

·         Le peuple américain n’a jamais été aussi pauvre depuis 52 ans. La pauvreté a gagné du terrain aux États-Unis en 2010 et touche désormais 46,2 millions de personnes.

Il y a maintenant 84 700 personne dans le monde dont la fortune s’établit à 50 M$ US et plus, dont 35 400 aux États-Unis. Il y a 29 000 personne dont la fortune est de 100 M$ et plus, et il y en a 2700 dont les actifs valent plus de 500 M$ US.

L’enquête prédit que la création de richesse sera la plus forte dans les pays émergents dans les prochaines années. Trois pays, la Chine, l’Inde et le Brésil devraient s’accaparer la part du lion de cette croissance.

Credit Suisse souligne que la Chine compte maintenant plus d’un million de millionnaires. La banque prévoit aussi que la richesse de l’Afrique croîtra de 90% d’ici 2016 pour s’établir à 5800 G$.


Oligarchie

 

Oligarchie - 4

 

Oligarchie - 5

 

Oligarchie - 6


Extrait de : Analyse de la fortune de la population adulte mondiale, Michael O'Sullivan, Credit Suisse Research Institute, Joy Bolli, Video, 19.10.2011

Oligarchie - 3

Le Credit Suisse Research Institute a publié le 19 octobre 2011 son deuxième Global Wealth Report, qui analyse la fortune de la population adulte mondiale par pays et régions, mettant en évidence de nouveaux constats et perspectives.

Le Credit Suisse Global Wealth Report constitue la seule étude analysant la fortune de l’ensemble de la population adulte mondiale, soit 4,5 milliards de personnes. Cette analyse s’étend sur tout l'éventail des patrimoines, des personnes très aisées aux populations en rapide développement, en passant par les classes moyennes et inférieures de la pyramide des richesses, qui représentent les moteurs des tendances émergentes en matière de consommation et de pouvoir économique. L’étude mesure la fortune au travers des actifs nets financiers et non financiers (principalement immobiliers), déduction faite de l’endettement.

Les recherches requises par le deuxième Global Wealth Report ont été réalisées en étroite collaboration par les professeurs Anthony Shorrocks et Jim Davies, des sommités en la matière et les principaux auteurs de «Personal Wealth From a Global Perspective». Si, à l’instar des autres études, le Global Wealth Report fournit des estimations sur le nombre de high net worth individuals par pays de résidence, il porte toutefois sur une analyse nettement plus large, qui comprend l’ensemble de la population adulte mondiale et la totalité des richesses du globe, estimées à 231 billions de dollars (USD) mi-2011.

Origine et destination des richesses mondiales

De nombreux facteurs influencent l’évolution du patrimoine des ménages, tels que les droits immobiliers et autres considérations institutionnelles, la maturité des marchés et des instruments financiers, ainsi que la capacité des systèmes étatiques de retraite et de santé à atténuer le besoin de capitalisation privée. Mais dans les économies développées, le facteur unique le plus important réside dans le niveau des revenus des ménages. Alors que les revenus réels augmentent et que l’inflation érode le pouvoir d’achat, la valeur du patrimoine des ménages tend elle aussi à progresser. La question intéressante réside dans la relation entre revenu et richesse dans le temps, ainsi que dans les raisons des écarts par rapport à la tendance à long terme.

Que réserve l'avenir?

Malgré la crise financière qui a commencé en 2007, nous estimons que la fortune mondiale des ménages a gagné 117 billions USD entre 2000 et 2011, avec une forte progression de la part des marchés émergents. Mais que peut-on prévoir en ce qui concerne l’avenir proche? La fortune totale des ménages devrait augmenter de 50% sur les cinq prochaines années, passant de 231 billions USD en 2011 à 345 billions USD en 2016, soit un gain annuel de 8,4%. La fortune nette par adulte devrait atteindre 70'700 USD au niveau mondial en 2016, soit près de 40% de plus qu’en 2011. Selon les estimations, la Chine ravira au Japon la place du deuxième pays le plus riche au monde, avec une fortune totale des ménages de 39 billions USD en 2016, contre 31 billions USD pour le Japon. Les Etats-Unis maintiendront vraisemblablement leur suprématie dans les classements mondiaux, avec une fortune totale des ménages estimée à 82 billions USD. La France et l’Allemagne se situent clairement en retrait, avec respectivement 20,1 et 19,6 billions USD.

Sur les cinq prochaines années, on observera vraisemblablement une grande amélioration de la position des économies émergentes. En Chine comme en Afrique, la fortune devrait gagner plus de 90%, tandis que l’Inde et le Brésil feront probablement encore mieux, avec une fortune personnelle qui devrait plus que doubler d’ici à 2016.

Inde, Brésil et Chine: des exemples frappants

Le cas de l’Inde est particulièrement frappant. Avec un patrimoine total de 4,1 billions USD en 2011, les ménages indiens affichent un niveau de fortune comparable à celui des foyers américains en 1916. Mais au cours des cinq prochaines années, l’Inde devrait acquérir autant de richesses que les Etats-Unis en ont obtenu durant les trente années qui ont suivi 1916. Cela s’explique par l’augmentation de la fortune par adulte et par la nette progression de la population adulte. Le cas du Brésil est également remarquable. Avec une fortune totale des ménages qui devrait atteindre 9,2 billions USD d’ici à 2016 – un niveau comparable à celui des Etats-Unis en 1948, la progression de la richesse au cours des cinq prochaines années devrait correspondre au gain enregistré par les Etats-Unis sur la période de 23 ans qui s’est écoulée de 1925 à 1948. Le patrimoine total des ménages chinois s’élève actuellement à 20,1 billions USD, soit l’équivalent des chiffres relevés pour les Etats-Unis en 1968. Et si les tendances récentes se maintiennent, la Chine pourrait atteindre le niveau de la fortune américaine de 1990 d’ici à 2016, soit une progression de 22 «années américaines» en tout juste cinq ans.


Bad News for Workers and Wages

In a troubling sign for consumer outlook, wage gains aren't keeping pace with price hikes, Kathleen Madigan reports on Markets.

 

The Wall Street Journal, 10/20/2011 11:45:51 AM