Al Gore soutient les «indignés» de Wall Street

Texte original d’Al Gore à la fin du carnet.

Évidemment M. Gore critique plus vertement le rôle de nos politiciens et «de guérir une démocratie en crise ou nos dirigeants apportent des solutions qui ne résolvent pas nos problèmes. Au contraire, ils proposent des politiques qui réussissent peu».

C’est beaucoup mieux, que notre cher ministre des finances M. Flaherty qui couchent avec les banques de Bays Streets en disant simplement :

Ressentir une certaine sympathie.

Laisse-moi sérieusement en douter ?


Extrait de : Al Gore soutient les «indignés» de Wall Street,  Agence France-Presse, Washington, 13 octobre 2011

L'ancien vice-président américain Al Gore, aujourd'hui champion de la lutte contre le réchauffement climatique, a apporté jeudi son soutien aux manifestants anti-Wall Street, estimant que leur mouvement était «le premier pas» pour guérir une démocratie en crise.

«De l'économie à la crise du climat, nos dirigeants apportent des solutions qui ne résolvent pas nos problèmes. Au contraire, ils proposent des politiques qui réussissent peu», écrit-il sur son blogue.

«Avec une démocratie en crise, un vrai mouvement venu de la base, en montrant les défauts de notre système, marque le premier pas dans la bonne direction. Vous pouvez me compter parmi ceux qui soutiennent le mouvement Occupons Wall Street», écrit-il.

Le blogue contient un lien qui permet de faire des dons au mouvement.

Al Gore a été vice-président des États-Unis de 1993 à 2001 sous Bill Clinton.

Candidat malheureux à la Maison-Blanche en 2000 contre le républicain George W. Bush, il a obtenu en 2007 le prix Nobel de la Paix pour son action en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique. La même année, il a obtenu un Oscar pour son documentaire sur l'environnement, Une vérité qui derange.


Thoughts on Occupy Wall Street October 12, 2011 : 5:07 PM

 

For the past several weeks I have watched and read news about the Occupy Wall Street protests with both interest and admiration. I thoughtThe New York Times hit the nail on the head in an editorial Sunday:

“The message — and the solutions — should be obvious to anyone who has been paying attention since the economy went into a recession that continues to sock the middle class while the rich have recovered and prospered.


The problem is that no one in Washington has been listening.”

“At this point, protest is the message:

 

·         income inequality is grinding down that middle class,

·         increasing the ranks of the poor,

·         and threatening to create a permanent underclass of able, willing but jobless people.

 

On one level, the protesters, most of them young, are giving voice to a generation of lost opportunity.”

From the economy to the climate crisis our leaders have pursued solutions that are not solving our problems, instead they propose policies that accomplish little. With democracy in crisis a true grassroots movement pointing out the flaws in our system is the first step in the right direction. Count me among those supporting and cheering on the Occupy Wall Street movement.

You can support the protests by
clicking here.