La démocratie directe contre l'oligarchie aux pouvoirs

Avez-vous remarqué que les médias traditionnels et les politiciens parlent très peu, sur nos défaillances démocratiques et de les changer, car ceux qui contrôlent et souvent propriétaires de ces conglomérats de communication sont malheureusement ceux qui profitent du système.

Il y a de grandes chances qui font partie intégrante de 0.5 % population contrôlant plus de 35 % de la richesse du monde ((2) (3)).

Puisque nos médias traditionnels évitent le sujet, il y a au moins les blogues qui diffusent l’information pertinente sur le sujet.

Je vous ai maintes fois mentionné que la problématique majeure des pays modernes est une sérieuse défaillance de notre système démocratique où les décisions politiques sont plus assujetties pour satisfaire les groupes d'intérêts que pour satisfaire le bien commun.

Bien sûr, les pays scandinaves s'en sortent, parce que depuis des décennies, ils ne tolèrent aucun gaspillage ou de manque d'efficacité pour satisfaire les opérations de l'État.

TRANSPARENCE et IMPUTABILITÉ font partie intégrante de tous employés ou sociétés d'État scandinaves, par contre, il est extrêmement difficile de maintenir cette rigueur, car à tout moment on peut avoir un certain relâchement de la vigilance des médias ou du public selon les circonstances politiques ou économiques.

LES SAGES SUISSES ont contourné le problème, comme on ne peut avoir totalement confiance dans les politiciens, donnons le pouvoir aux peuples de circonscrire les politiciens au pouvoir, d'où la démocratie directe.

À tout moment le peuple peut imposer aux politiciens des changements majeurs sur la gestion d'État ou de refuser des lois votées par le politicien qui serait préjudice aux biens communs, on appelle cela le frein ou le moteur de la démocratie directe.

C'est comme en affaires, savez-vous quand vous avez un bon fournisseur ?

Ce n'est pas quand ça va bien, mais quand ça val mal, et il est là,
pour vous supporter et régler ces problèmes.

La démocratie directe n'est pas là pour ennuyer les politiciens, mais pour circonscrire les mauvais politiciens, quand ça dérape.

Sachant que les groupes d'intérêts ont une forte influence sur nos politiciens puisque ceux-ci veulent se faire réélire, alors pour avoir leurs appuis, ils renvoient l'ascenseur en donnant privilèges par des réglementations, ou avantages fiscaux qui les favorisent.

Par contre, en démocratie directe, il est beaucoup plus difficile d’influencer 8 millions de personnes que d’influencer quelques politiciens avides de pouvoir, car M. le peuple vous devenez le plus gros groupe d’intérêts, et soyez assuré vous être loin d’être cons, et vous êtres capables de distinguer le magouillage ou des lois qui ont du plein bon sens pour le bien commun.

Donc, j'ai fait un document sur le sujet, comme introduction, par contre M. Yvan Blot qui est expert sur la démocratie directe vient de publier un livre ‘L'oligarchie aux pouvoirs' qui est disponible sur Amazon CA ou FR.

Soyez assuré les politiciens utilisent l'ignorance rationnelle de son peuple pour garder le pouvoir, donc, si vous voulez connaître le sujet plus à fond et divulguer vos connaissances à vos amis, nous allons retrouver la liberté dans notre démocratie.

Je vais citer disait Winston Churchill.

«La démocratie est le système politique le plus difficile à obtenir,
mais le plus facile à perdre».


Que les gens croient le gouvernement doit être géré par le peuple et pour le peuple, et c’est à nous de le reprendre. MAINTENANT.


L'oligarchie aux pouvoirs

Oligarchie aux pouvoirsTout le monde croit vivre en démocratie. Et pourtant, aucun citoyen ne croit que son bulletin de vote va changer quelque chose. Le pouvoir réel est oligarchique, c’est-à-dire dans les mains d’un petit groupe d’hommes. Le parlement n’a plus guère de pouvoir : l’élu de la majorité doit voter pour les projets de lois du gouvernement. Qui rédige ces projets ? Les hauts fonctionnaires non élus. De plus, des intérêts organisés font pression : grand patronat, grand syndicats, groupuscules qui se disent autorités morales, medias politiquement corrects.

L’oligarchie tient le pays en mains en dépit des tentatives de réformes. Mais il y a de plus en plus de résistance. Elle vient des victimes du système, victimes de l’immigration, de l’insécurité, de la spoliation fiscale, de l’arrogance des dirigeants.

Comment réconcilier les peuples avec leur régime ? En écoutant le peuple et sa vérité vécue, grâce aux référendums d’initiative populaire. Cette vérité est différente de celle des « experts », car vécue, «  existentielle ». Qui suivra cette ligne ? Si la classe politique s’obstine à ne pas comprendre, seule la démocratie directe pourra délivrer des peuples du pouvoir oligarchique en rendant la parole au citoyen.

Yvan Blot, ancien élève de l’ENA, docteur ès sciences économiques, ancien député du Pas-de-Calais et ancien député européen est à présent membre d’un des grands corps d’inspection de l’Etat. Ayant été élu et fonctionnaire, il a par cette double expérience mesuré le fossé entre la classe oligarchique et le peuple. Admirateur du régime de la Suisse, il a créé l’association « Agir pour la Démocratie Directe » qui demande que l’on applique enfin intégralement les articles 6 et 14 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui autorise le peuple à voter directement par référendums les lois et les impôts.