Plus de 60% des Italiens, Espagnols et Allemands sont favorables à un relèvement des droits de douanes vis-à-vis des pays émergents

Serait-ce que le peuple a plus d’intelligence que nos politiciens qui magouillent régulièrement avec l’oligarchie financière et les industriels mondialistes.


Extrait de : Les Européens, le protectionnisme et le libre-échange, IFop, 14.09.2011

Plus de 60% des Italiens, Espagnols et Allemands sont favorables à un relèvement des droits de douanes vis-à-vis des pays émergents, les Anglais sont plus mitigés.

Manifeste pour un débat sur le libre échange

Ce sondage portant sur l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et l’Angleterre sur le sujet libre échange et protectionnisme a été commandé par le « Manifeste pour un débat sur le libre-échange », un collectif d’universitaires et d’économistes qui se disent persuadés que l’un des enjeux essentiels de la campagne présidentielle de 2012 sera la place et la stratégie de la France dans la mondialisation. Un sondage similaire avait déjà été commandé par cette association en Mai 2011 et portait sur la France. Le but de cette commande était de chercher à savoir si les citoyens d’autres pays européens avait les mêmes idées que les Français sur la nécessité ou non d’un relèvement des taxes au frontières.

Tout comme les Français, les Espagnols, Italiens et Allemands sont opposés à plus de 65% à la faible taxation des produits importés de pays comme la Chine et l’Inde. Les Anglais ne sont que 50% à y être opposés.

A l’exception des Anglais, entre 60% et 65% des Européens selon les pays pensent qu’il faudrait relever ces taxes.

Les Français, Allemands, Italiens et Espagnols pensent majoritairement que le bon endroit pour placer ces droits de douane est la frontière de l’Europe plutôt que la frontière de leur pays. Les Anglais sont partagés sur cette question.

Mais en cas de refus des partenaires européens de relever les droits de douane vis-à-vis des pays émergents, les Anglais, Allemands, Espagnols et Italiens sont entre 56% et 64% à penser qu’il faut le faire quand même aux frontières de leur pays.

Le relèvement des taxes vis-à-vis des grands pays émergents aurait pour la majorité des Italiens, Espagnols, Anglais et Allemands des conséquences positives pour l’Industrie, l’emploi et la croissance économique du pays.


Le souhait à l’égard d’une évolution de ces taxes

Question : Et faudrait-il selon vous... ?

Droits de douane -1

Question : Si nos partenaires européens ne veulent pas relever les droits de douanes aux frontières de l’Europe, faut-il alors les relever aux frontières de la France / du Royaume-Uni / de l’Allemagne / de l’Italie / de l’Espagne ?

Droits de douane