Wal-Mart: hausse ses ventes

N'est-ce pas ironique, comme la classe moyenne devient de plus en plus pauvre, puisque l'on est incapable de concurrencer un Chinois à un salaire dix fois moindre.

On est obligé de faire des emplettes chez Wal-Mart, qui elle stimule l'Économie chinoise.

L’art de nous donner notre propre corde pour mieux se pendre.

Enfin …


Extrait de : Wal-Mart: hausse ses ventes, les affaires.com, 12-10-2011

Le numéro un mondial de la distribution, l'Américain Wal-Mart, a indiqué mercredi avoir enregistré trois mois consécutifs de hausse des ventes aux États unis, en juillet, août et septembre.

"Je m'attends à ce que cette tendance se poursuive", a souligné le PDG du groupe Mike Duke à l'occasion d'une présentation aux investisseurs.

Le groupe a par ailleurs annoncé que ses dépenses d'investissements pour l'année fiscale 2012, se terminant au 31 janvier 2012, allaient atteindre 13 à 14 milliards de dollars, contre 12,7 milliards en 2011. Wal-Mart anticipe une fourchette similaire pour l'année fiscale 2013.

Le distributeur mise particulièrement sur l'international puisque ses dépenses d'investissements aux Etats-Unis devraient passer de 7,3 milliards de dollars pour l'année fiscale 2011 à une fourchette comprise entre 6,5 et 7 milliards en 2012 et à 6 à 6,5 milliards en 2013.

Parallèlement, le groupe prévoit une croissance de ses dépenses hors de son pays d'origine de 3,9 milliards de dollars pour l'année fiscale 2011 à une fourchette comprise entre 4 et 4,5 milliards en 2012 et 4,5 et 5 milliards en 2013.

Wal-Mart prévoit d'ajouter au total pour l'exercice se terminant le 30 janvier 2013 quelque 4,2 à 4,5 millions de mètres carrés de magasins dans le monde.

Cela devrait lui permettre d'augmenter ses ventes de 5 à 7%, ce qui correspond à une augmentation du chiffre d'affaires de 22 à 31 milliards de dollars, a noté le directeur financier Charles Holley lors de la présentation.

Le groupe prévoit par ailleurs de réduire ses dépenses opérationnelles.

Le 30 janvier, "nous aurons diminué les dépenses d'exploitation par rapport aux ventes pour la deuxième année consécutive", a indiqué Charles Holley.

L'objectif est de réduire ce chiffre de "plus d'un point de pourcentage par rapport aux ventes sur les cinq prochaines années", a-t-il ajouté.

Le titre a gagné 0,88% à 55,20 dollars à la Bourse de New York.