CPE : On s'attend à un rapport dévastateur

La création des CPE : Une erreur qui coûte cher et qui ne remplit pas adéquatement ces fonctions de bases.

Multiples carnets sur le sujet : Universal childcare program might wish to avoid.


Extrait de : On s'attend à un rapport dévastateur, Sarah-Maude Lefebvre, Le Journal de Montréal, 25/11/2011

Le vérificateur général du Québec s'apprêterait à déposer un rapport dévastateur sur la gestion du réseau des services de garde par le ministère de la Famille, a appris le Journal.

Selon plusieurs sources, le vérificateur Renaud Lachance et son équipe travailleraient sur ce dossier depuis plusieurs mois.

1.      L'attribution des places en garderie,

2.      les inspections des services de garde et

3.      la gestion des communications du ministère

feraient partie des dossiers qui ont retenu l'attention du vérificateur général au cours de la dernière année.

«Ça se parle dans le réseau depuis de- puis plusieurs mois, affirme Sylvain Lévesque, président de l'Association des garderies privées du Québec (AGPQ). Tout le monde savait que le vérificateur général collectait des informations.»

«Il y a quelques années, un premier rapport sur le ministère de la Famille avait démontré de sérieuses lacunes dans leur gestion. On prétextait alors que c'était un jeune ministère et que c'était normal que tout ne soit pas parfait. Mais, aujourd'hui, il y a encore de gros problèmes de gestion et le portrait n'est guère plus reluisant.»

Des choix politiques ?

Pour la porte-parole de l'opposition officielle en matière de famille, Marie Bouillé, il est clair que ce rapport devrait «lever le voile» sur certains aspects «troublants» de la gestion du réseau des services de garde.

«Avec tout le scandale qui a eu lieu autour de l'affaire de l'ex-ministre Tony Tomassi, j'appréhende que le sujet de l'octroi de permis sera abordé par le vérificateur général, affirme la députée d'Iberville. Ça risque d'être plus politique qu'administratif.»

«On s'attend à avoir des explications sur les choix politiques qui ont été faits par le ministère de la Famille au cours des dernières années. Mon prédécesseur a demandé à plusieurs reprises par le passé des rapports d'évaluation. Deux ans plus tard, nous n'avons toujours rien reçu. C'est louche.»

Du côté du bureau du vérificateur général, on confirme bel et bien qu'une «série de rapports» sera rendue publique d'ici le 1er décembre prochain, mais on refuse pour le moment d'en commenter la teneur.


  1. gravatar

    # by Simon Leduc - 26 novembre 2011 à 08 h 27

    Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
  2. gravatar

    # by Simon Leduc - 26 novembre 2011 à 08 h 28

    Le réseau de garderie public québécois est un monstre bureaucratique qui a été créé dans les années 90. Les coûts du système augmentent d'années en années et le gouvernement s'obstine à ne pas hausser les frais. Ce n'est pas le rôle de l'État de s'occuper de la garde de nos enfants, c'est le rôle des parents. La liberté de choix devrait être le seul critère important dans ce secteur. Le gouvernement devrait abolir ce programme et donner de l'argent directement aux parents afin qu'ils choisissent eux-mêmes leur service de garde.