Québec frappe son mur dans moins de 10 ans

Un regard critique sur l’économie et des programmes sociaux du Québec, comme on va frapper le mur, autant de faire du bruit, quand nous le pouvons !

JA Quebec family portrait’ai décidé de passer en revue le rapport «A Québec family portrait», comme il est bien structuré et englobe plusieurs problématiques de la fiscalité et des politiques familiales du Québec.

J’ai décidé  d’y apporter une attention particulière, puisqu’il a été écrit à l’extérieur du Québec, ne subissant pas toutes les pressions des lobbies pour maintenir le statu quo, le rapport donne un regard différent et souvent critique de nos programmes sociaux.

J’ai utilisé sa structure en la complétant avec des commentaires, j’explique aussi que certaines décisions politiques sont dues pour gagner du capital politique sans voir les conséquences négatives sur la santé économique du Québec et de son avenir, j’utilise plusieurs carnets pour étoffer la discussion.

De plus, nous recevons énormément d’information en vrac de la part des médias, des thinks tanks et de différents blogues spécialisés, il est intéressant de les consolider donnant une perspective plus globale de la problématique.

Mur-8Je tenterai de faire des liens croisés face à leurs décisions, une décision qui semble être juste peut avoir des incidences négatives selon d'autres perspectives, même la conclusion de ce rapport va dans le même sens, une décision politique, qui semble avoir du sens, donne des résultats mitigés sinon contraire à l'objectif initial.

Le document est composé de trois couleurs distinctives,

1.      le noir : le texte de Québec Droite,

2.      en brun : le texte du document d’origine,

3.      en bleu : du texte provenant de différentes sources.

Note en passant : certains lecteurs se plaignaient, quand je mentionnais un chiffre, je n’indiquais pas toujours mes références. Vous avez, tout à fait raison, et il y a une raison relativement simple, si je commence à trouver dans mon blogue tous les points de référence avec plus de 2700 carnets, je perdrais 50 % d'efficacité à écrire mes textes.

Donc, si vous voulez trouver la référence, vous devez aussi faire un effort, la raison d’être de la Table des matières est justement dans ce sens, par contre, pour ce rapport, je vais y être plus attentif.


Cahier spécial : Québec frappe son mur dans moins de 10 ans.


A Québec family portrait


Québec is breaking new ground in family and social policy, and challenging traditional notions of marriage and family life—sometimes for good and, more often, in ways that are problematic.

Québec represents a perfect starting point, given its unique character and the desire among some academics, activists and government officials in the rest of Canada to emulate Québec’s family policy framework—most particularly the provincial daycare program. This is not advisable.

There are real reasons to be concerned about the sustainability of the rather ambitious Québec welfare state. Without substantial fiscal restructuring, the province may not be able to afford to maintain the extensive social benefits it currently offers families.


La supériorité du modèle actuel n’est qu’illusion

Avec la Révolution tranquille, le Québec entreprit de combler son retard économique par rapport au reste du Canada. On pensait alors qu’un État interventionniste était la solution. Depuis, les Québécois ont développé le réflexe de compter sur l’État-providence et de lui en demander toujours davantage. Et comme la classe politique préfère séduire l’électorat plutôt que de prendre les décisions économiquement soutenables, elle a créé une panoplie de programmes généreux et de services publics ambitieux que les Québécois ont accueillis sans songer au lendemain. Aujourd’hui, la fête est terminée, et le réveil est douloureux!

C’est ce que montre le premier fascicule rédigé par les économistes Robert Gagné, Luc Godbout, Claude Montmarquette et Pierre Fortin à qui le ministre des Finances Raymond Bachand a confié le mandat de dresser le portrait des finances publiques et de réfléchir à des solutions. Le document a le mérite de présenter avec éloquence des faits que nos gouvernements ont jusqu’ici préféré ignorer même s’ils sont lourds de conséquences et difficilement contestables.

On y apprend que le financement des services publics est plus important chez nous qu’en Ontario, mais que nous n’avons pas les moyens de nos ambitions.

Après les provinces maritimes, le Québec est la province la plus pauvre au Canada.

Notre richesse par habitant atteint à peine 81,3% de la moyenne canadienne.

Nous créons moins de richesse que six autres provinces alors que le financement public de nos services y est plus élevé et que les transferts fédéraux ne comblent pas la différence.

Une telle situation aurait pu être corrigée depuis longtemps n’eût été l’opposition des défenseurs du modèle québécois déterminés à nier l’évidence et à parasiter toute remise en question.

Ainsi, pour financer l’idéal sociétal de certains, il a fallu taxer toujours davantage et s’endetter. Le rapport des quatre économistes confirme d’ailleurs que les prélèvements fiscaux sont plus élevés au Québec qu’en Ontario, que dans le reste du Canada, qu’aux États-Unis et que dans les pays du G7 et de l’OCDE.

Quant à l’impôt des sociétés et aux taxes à la consommation, nous avons les plus lourds en Amérique du Nord. De plus, le Québec doit assumer la dette publique la plus importante du continent en proportion de son économie, ce qui nous rend particulièrement vulnérables aux fluctuations de taux d’intérêt. En somme, nous ne disposons que d’une marge de manœuvre limitée pour entretenir notre modèle, surtout dans un contexte où de nouveaux défis mettent à l’épreuve notre capacité d’adaptation. Manifestement, au rythme auquel nous allons, nous fonçons tout droit dans un mur, et l’impact est imminent!

Le premier fascicule donne l’heure juste sur l’état de nos finances publiques, et ceux qui suivront proposeront des solutions. Le travail des quatre économistes est important. Mais à eux seuls, ils ne pourront sauver le Québec.

Nous devons prendre conscience de la précarité de nos finances publiques et ignorer les vendeurs de rêves qui affirment que la dette n’est pas problématique. La supériorité du modèle actuel n’est qu’illusion. Les constats troublants présentés dans le document le prouvent. Il ne nous reste donc d’autre choix que de réviser notre modèle, l’avenir de notre belle province en dépend. Mais pour cela, il faut d’abord changer les mentalités. C’est peut-être là le plus grand défi!

Source: La fête est terminée!


Mur-8Table des matières

» A Québec family portrait

Indice de fécondité et qualité de l’éducation

Positive trends

Québec’s fertility rate is increasing – INDICE DE FÉCONDITÉ

Québec’s education outcomes – QUALITÉ DE L’ÉDUCATION

Croissance par endettement

Québec weathered the recent recession better than other provinces:

Croissance par endettement

Les taux d’impôts et de taxes sont élevés

Worrisome trends

Tax rates are high:

Marriage rates are low:

Cohabitation rates are high relative to other provinces and countries:

A “demographic winter” is coming - Une démographie catastrophique

A “demographic winter” is coming:

Personne active du Québec

Québec Droite sans lunette rose

Solde migratoire

Les québécois prennent leurs retraites plus tôt,

Seuil critique, peut-être 2020 ?

Building Québec’s welfare state

Building Québec’s welfare state – the historical background

Economic and tax issues: Funding the system

The Québec tax system

Transfer payments is not sustainable over the long term

Transfer payments

Ce que les Anglais pensent du Québec

Péréquation

La contestation

1. Programmes trop généreux

2. Ne règle pas les problèmes économiques

3. La crise économique, elle est de plus en plus contestée

Québec’s growing public debt

Québec - Budget 2011 : Dette publique

Family policy overview

The initial phase: Pre-1997

1997 and beyond

Une politique familiale inefficace et coûteuse.

The addition of parental insurance in 2006 – Congés parentaux

Les congés parentaux un programme ruineux

Les coûts :

Les résultats :

Qui en profite ?

Les conséquences :

Examining the impact of Québec family policy Fertility – Politique familliale

Universal childcare program might wish to avoid

Daycare quality – Garderies - CPE

Historique des CPE

2006, Étude sur les Garderies Universels

Les CPE ont échoué sur le plan pédagogique... comportemental et démographique

Les motivations et conséquences économiques des garderies à 7 $

Working in Québec

La liberté économique de plus en plus restreinte

High school dropout rates

Relationships and family form

Divorce

The situation facing Québec society and families

The Québec story: Short term gain/long term pain?

Conclusion

La source du problème

Politiciens ayant un sens moral douteux

Acheter des votes

Le cancer de la démocratie : les groupes d’intérêts

L’historique Québécoise

L’immobilisme du Québec

A quand le mur?