Banques canadiennes : 24,2 milliards de profits–l’oligarchie à son meilleur !

Vous savez, ce que je pense de nos banques canadiennes, une belle oligarchie, qui contrôle les politiciens fédéraux.

On est aussi pourri que les autres, quand nos chers politiciens vous disent que nos banques sont sécuritaires, ils ne vont jamais plus loin comme argument.

Sécuritaire oui, mais par qui ?

Que l'on est une bulle immobilière qui éclate, et vous allez constater que c'est vous le peuple, qui va manger toute une raclée.

Entre-temps, ils font plus de 6 milliards de profit dans un seul trimestre, ils vont dépasser plus de 24.2 milliards de profits en une seule année.

Vous le peuple, vous avez toute la difficulté de passer en travers, mais eux vivent dans le Nirvana.

Car, ils vivent grâce aux dettes, et dîtes-vous le surendettement de l’État et du peuple par le crédit facile a créé un environnement d’affaire à générer des profits outranciers.

Ajoutez, une petite saveur locale, tel que maintenir des oligopoles leur permettent encore de faire plus de profits.

Un monde économique pourri, bourrez de copinage et de collusion !


Extrait de : Résultats records pour les grandes banques canadiennes, La Presse Canadienne, les affaires.com, 06-12-2011

Les cinq plus importantes banques du Canada ont enregistré des bénéfices nets records totalisant 6,1 milliards $ au quatrième trimestre, alors qu'elles ont tiré profit de la force de leurs activités bancaires de détail au pays et de la croissance des prêts.

Ce résultat représente une sérieuse amélioration par rapport au total de la période équivalente il y a un an, lorsque les grandes banques avaient réalisé des profits de 4,5 milliards $.

Les meilleurs résultats que prévu enregistrés par plusieurs banques au quatrième trimestre ont contribué à améliorer de façon significative le tableau d'ensemble de l'exercice, qui s'est soldé par un bénéfice net de 24,2 milliards $, en hausse par rapport à celui de 19,5 milliards $ de 2010.

La Banque de Montréal a été la dernière à dévoiler ses résultats financiers, mardi, ayant fait état d'un bénéfice net en hausse de 21 pour cent, à 897 millions $, pour la période de trois mois terminée le 31 octobre.

L'institution torontoise a précisé que cela correspondait à un bénéfice net de 1,34 $ par action. Au terme du même trimestre il y a un an, elle avait annoncé un bénéfice net de 739 milliards $, ou 1,24 $ par action.

Les revenus ont augmenté et sont passés à 3,88 milliards $, contre 3,23 milliards $ un an plus tôt.

Néanmoins, le résultat par action rajusté de la banque, de 1,27 $, a été inférieur aux attentes des analystes, qui avaient prévu 1,31 $ par action, selon la maison Thomson Reuters.

Sur l'ensemble de l'exercice, par ailleurs, la banque a vu son bénéfice net augmenter de 450 millions $, à 3,3 milliards $.

Le président et chef de la direction de BMO Groupe financier, Bill Downe, a attribué en partie l'amélioration des résultats à l'acquisition en juillet, au coût de 4,4 milliards $, de la société Marshall & Ilsley, "qui a profondément changé notre position concurrentielle dans le Midwest des États-Unis".

"Je suis heureux des progrès que nous avons accomplis jusqu'à maintenant par rapport à tous les éléments du plan d'intégration. Nos attentes en matière de performance et notre confiance dans le potentiel de l'organisation sont inébranlables", a-t-il déclaré.

Au quatrième trimestre, le revenu net des services bancaires aux particuliers et aux entreprises de BMO au Canada a augmenté de 1,5 pour cent, à 424 millions $.

Par contre, la division des marchés des capitaux a vu son bénéfice s'effondrer de 30 pour cent, à 149 millions $, sa performance ayant été touchée par l'instabilité des marchés.

La Banque de Montréal compte plus de 47 000 employés.

Les actions de la Banque de Montréal (TSX:BMO) ont terminé la séance de mardi à 57,74 $ à la Bourse de Toronto, en baisse de 2,10 $, soit environ 3,5 pour cent, par rapport à leur précédent cours de clôture.


 

  1. gravatar

    # by Anonyme - 10 décembre 2011 à 07 h 32

    c'est bizarre ils m'ont jamais donner un sou de ça.

    et la Banque desjardins dans tout ça ?

    J'ai comme l'impression qu'il ne partage pas autant leur "excédent" qu'il le dise..

    ces histoire de banque sont une vrai farce on devrait se créer une sorte de coopérative mais une vrai comme ça il en profiterais pas.