Hausse d'Hydro-Québec, il faut payer les retraites dorées

Deux articles sur Hydro-Québec, démontrant la voracité d’augmenter les tarifs, mais qui est en fait une extension des taxes indirectes de notre gouvernement irresponsable.

Le second article, la voracité d’Hydro sur le petit peuple.


Extrait de : Craintes autour de la prochaine hausse d'Hydro-Québec, Argent, 7 décembre 2011

La Coalition des associations de consommateurs du Québec (CACQ) s'oppose à la hausse de tarif qu’Hydro-Québec voudrait mettre en œuvre, car elle estime qu'elle est inéquitable pour les consommateurs.

La Régie de l'énergie doit entendre vendredi la demande de la société d’État qui souhaite hausser ses tarifs de 1,7 % à partir du 1er avril 2012.

Selon la CACQ, si cette augmentation est accordée, les tarifs d'électricité auront grimpé de 20,1 % depuis 2004, alors que l'IPC (indice des prix à la consommation) au Québec aura augmenté dans la même période de 17,5 %.

« La situation ne risque d'ailleurs que d'empirer à partir de 2014, alors que la hausse du tarif patrimonial, décrétée par le gouvernement du Québec en vue de rembourser notre dette publique, fera hausser les tarifs d'électricité de manière importante, en s'ajoutant aux autres hausses de coûts d'Hydro-Québec, et exacerbera le problème d'endettement de plusieurs consommateurs d'électricité du Québec. Un transfert du fardeau de la dette que nous considérons inéquitable », a dit Richard Dagenais, économiste et porte-parole de la CACQ en matière d'énergie.

Évidemment notre gouvernement Charest, mentionne les impôts des particuliers ont baissés, par contre, ce qu’ils oublient volontairement de vous mentionnez, c’est qu’ils augmentent les taxes (TVQ/TPS) et les tarifs de tous bords.

Donc, payer la dette en augmentant les tarifs, que c’est brillant !

Peut-être éliminer les retraites dorées, on sauverait quelques milliards, ou gérer un État sans sécurité d’emploi, permanence et ancienneté, ce qui rendrait les employés du secteur public IMPUTABLE, mais il ne faut pas offusquer les groupes d’intérêts, il risque de perdre des votes.

Donc, dans les faits, vous être plus pauvres.

En août dernier, Hydro-Québec Distribution, une filiale de la société d'État, a déposé une demande d'autorisation à la Régie de l'énergie, l'autorité réglementaire qui fixe les tarifs d'électricité au Québec.

Hydro-Québec réclame cette hausse afin de s'ajuster aux modifications de ses méthodes comptables à la suite du passage aux Normes internationales d'information financière (IFRS). Cette portion de l'ajustement tarifaire de 2012-2013 correspond à 1,1 %, selon la société d'État.

Pourquoi, car ils sont obligés d’insérer les déficits actuariels des régimes de retraite.

Bien sûr, par simple copinage politique avec les syndicats, ils se sont octroyé les plus généreux systèmes de retraites, en oubliant d’aviser le peuple, qui est l’ultime payeur de cette arnaque.

Hydro-Québec de généreux régimes de retraite

Celui d'Hydro-Québec se démarque toutefois par la générosité des prestations offertes à ses 23 000 employés et la part assumée par l'employeur.

En vertu des termes du régime de retraite, il est possible pour un employé d'Hydro de toucher sa pleine rente de retraite aussi tôt qu'à 53 ans, s'il a travaillé 32 ans pour l'entreprise (voir notre comparatif), a découvert M. Fortin.

Employeur généreux

En outre, M. Fortin souligne que la cotisation de l'employeur au régime est supérieure à celle de l'employé chez Hydro, ce qui n'est pas le cas dans le régime de retraite des fonctionnaires provinciaux, le RREGOP, et dans la plupart des autres régimes, où employés et employeur versent chacun 50 % des cotisations.

"C'est la seule convention de retraite où j'ai vu ça, où l'employeur accroît plus sa cotisation que les employés", dit M. Fortin.

Lourdement déficitaires

À Hydro-Québec, il atteignait 2,6 milliards en date du 31 décembre 2010. À Via Rail, il se situe à 150 millions.

Source: Hydro-Québec a été irresponsable pour les fonds de retraite

 

Et qui va payer les pots cassés, c’est vous le peuple, eh bien non, car vous n’êtres pas obligés d’assumer des retraites pyramidales.

Hydro-Québec Distribution indique qu'en excluant les modifications aux méthodes comptables, l'ajustement tarifaire demandé est de 0,6 %.

Selon une estimation de la société d'État, l'augmentation mensuelle serait de 0,82 $ pour un logement moyen, de 2,11 $ pour une petite maison, de 3,01 $ pour une maison moyenne et de 3,89 $ pour une plus grande maison.


Extrait de : Record de débranchements, Caroline D'astous, Le Journal de Montréal, 01/12/2011

Hydro-Québec a débranché un nombre record de 41 688 clients, en 2011. Un chiffre qui a triplé ces trois dernières années.

«Hydro-Québec impose une ligne dure pour les comptes en souffrance, depuis quelque temps, dénonce le porte-parole de l'Union des consommateurs, Charles Tanguay. On remarque toutefois que la fermeté ne fait qu'aggraver la situation», dit-il.

Selon lui, la société d'État fait fausse route en s'attaquant de cette manière aux clients qui ont des problèmes pour payer.

«La véritable question est qu'il y a plus de gens qui ne sont plus capables de payer les factures faute de moyens»,

remarque- t-il.

Mais dit cela à des politiciens qui se sont plus préoccuper à rester au pouvoir que de créer de la richesse, conséquence, vous êtres de plus en plus taxés et de plus en plus pauvres, mais entre-temps nos banques font 24 milliards de profit, oups, je m'égare !

4 000 demandes de rebranchement

Entre le 31 mars et le 1er décembre, Hydro- Québec a le droit de procéder au débranchement des foyers dont la facture est en souffrance.

Toutefois, l'ensemble des clients doivent obtenir le service d'électricité dès le début de la saison froide pour des raisons humanitaires, indique le porte-parole de la société d'État, Patrice Lavoie.

Or, en date du 24 novembre, plus de 9 000 clients étaient encore en interruption de service. De ce nombre, seulement 4 000 ont fait une demande pour retrouver l'électricité.

«Il y a parmi ces gens (certains) qui ne résident plus à l'adresse (indiquée) ou encore des magasins fermés», explique

M. Lavoie pour expliquer qu'un bon nombre de personnes débranchées n'ont pas fait la demande de rebranchement dans les derniers jours.

Paiement du solde

Une fois débranchés, les clients doivent acquitter la totalité du solde pour retrouver le service.

Une démarche que dénonce toutefois le porte-parole de la Coalition des associations de consommateurs du Québec, Richard Dagenais.

«Hydro-Québec impose le remboursement des soldes à des gens qui ont déjà de la difficulté», dit-il, s'expliquant mal certains frais d'administration facturés lors du retour de l'électricité.

Avant l'interruption de service, Hydro-Québec envoie un premier avis de rappel, un deuxième pour signaler le retard et un dernier pour le débranchement.

Le tout se fait dans un délai d'environ 45 jours pour permettre au client de procéder aux paiements du solde de sa facture avant l'interruption du service.


Denis Lachapelle, Montréal

Durée du débranchement: quatre jours, Il devait 1 351,10$

«J'ai été débranché pendant les vacances, durant la canicule, avec des enfants à la maison»

Thérèse Deschambault  

Durée du débranchement: deux jours  Elle devait 1 200 $

«Ça manque de respect de couper de cette façon l'électricité à une femme de 81 ans»

France Bisaillon

Durée du débranchement: 17 jours. Elle doit encore 7 208 $

«Je ne trouvais pas ça normal de ne pas recevoir de facture. Je les ai appelés au moins cinq fois durant l'année pour leur dire que j'avais déménagé et on me disait juste qu'il fallait que j'attende les factures.»


LE NOMBRE DE DÉBRANCHEMENTS PAR ANNÉE

2005: 18 268

2006: 20 591

2007: 18 589

2008: 12 284

2009: 18 641

2010: 36 010

2011*: 41 688

*Données au 30 septembre 2011

SOURCE: DONNÉES D'HYDRO-QUÉBEC OBTENUES PAR LA COALITION DES ASSOCIATIONS DE CONSOMMATEURS DU QUÉBEC ET L'ASSOCIATION COOPÉRATIVE D'ÉCONOMIE FAMILIALE (ACEF) EN VERTU DE LA LOI D'ACCÈS À L'INFORMATION