Qui est encore assez fou pour acheter de la dette américaine ?


Extrait de : Qui est encore assez fou pour acheter de la dette américaine ?, Eberhardt Unger, La Quotidienne d’Agora, 1 décembre 2011

L’endettement du gouvernement fédéral américain est maintenant à plus de 15 000 milliards de dollars, ce qui a déjà déclenché un vaste débat sur les marchés financiers. Mais à cette dette explicite, s’ajoute une dette implicite constituée par les futures dépenses pour le paiement des pensions des militaires et des employés du gouvernement. Il faut aussi ajouter les dépenses engendrées par les nouvelles mesures concernant la santé et les programmes d’aides sociales, que les analystes américains chiffrent aux alentours de 75 000 milliards de dollars. C’est environ cinq fois plus que le PIB US actuel.

Mais qui va financer tout cela ?

Le Trésor américain divise la dette en deux catégories : celle détenue par le secteur public (10 314 milliards de dollars) et celle détenue par les institutions intra-gouvernementales (4,719 milliards de dollars) comme, par exemple, le Social Security Trust Fund.

Ces dernières années, ce sont les acheteurs étrangers qui ont acquis le plus de bons du Trésor, et en particulier les banques centrales étrangères qui ont investies leurs excédents de la balance des paiements courants ainsi qu’une partie de leurs réserves de change.

Ils en détiennent encore aujourd’hui pour 4 660 milliards de dollars. La plupart d’entre eux ne sont plus acheteurs et sont même vendeurs, avec pour objectif de réduire leurs stocks.

Alors qui achète encore la dette américaine ?

Au cours de l’année passée, alors que la Chine réduisait sensiblement sa détention d’obligations américaines, la Fed a massivement augmenté la sienne et est ainsi devenue le premier détenteur de bons du Trésor.

Dans son dernier report mensuel, la Fed a déclaré qu’elle détenait le 28 septembre dernier 1 665 milliards de dollars de dettes, soit deux fois plus que les 812 milliards de dollars qu’elle détenait au 29 septembre 2010.

Pendant la même période, la Chine a réduit sa détention de dette américaine de 1 152 à 1 148 milliards. Fin septembre 2010, les réserves chinoises de dette américaine dépassaient celle de la Fed de 339,9 milliards, mais à fin septembre 2011, c’est la Fed qui en détient 516,7 milliards de plus que la Chine. Pris ensemble, la Fed et les étrangers représentent plus de 61% de la dette publique américaine.

Conclusion : les détenteurs étrangers d’obligations américaines restent des créanciers peu fiables, car c’est seulement en vu de leur propre intérêt que la stabilité du dollar américain les intéresse.

La Fed est déjà le plus important détenteur de dettes américaines et ne peut plus financer les déficits gouvernementaux sur le long terme sans déséquilibrer l’ensemble du système financier.

C’est quand même hallucinant, la FED rachète ces propres dettes, car le monde entier n’en veut plus, après on se demande, comment ça vas finir ?

Il est fortement recommandé de ne pas détenir d’obligations américaines dans son portefeuille.


 

  1. gravatar

    # by Incubus - 1 décembre 2011 à 14 h 23

    Cela va finir comme ceci:

    http://theeconomiccollapseblog.com/wp-content/uploads/2011/03/Inflation-Is-Here-Just-Open-Up-Your-Eyes-And-Look-At-These-5-Financial-Charts.jpg

  2. gravatar

    # by Anonyme - 10 décembre 2011 à 07 h 20

    Surtout qu'ils font des intéret a partir de rien

    Ils imprimes l'argent comme ils veulent

    la Fed et le Fmi sont des amis

    et sont très critiqués et cela semble être un système d'exploitation qui explique pkoi la majorité des riches détienne une grosse partie des richesse

    Mais avec une vrai Banque Public a faible Intéret et bien la dette serait 10 fois moins élevés je peux me tromper mais c'est quand meme la base du systemes ce truc de Banque la FED.

    Dans Money Master il le dise c'est la Création Monétaire la clé.

    que l'état puisse se faire des pret a Faible Intéret car c'est nous l'état donc faut pas payer 10 fois pour rien.

    et qui se cache derrière la Fed ?

    La on rentre dans israel et tout ces petit escros anglais de la city

    A moins que jme trompe ?

    C'est possible mais je crois que j'ai viser juste grace au documentaire sinon jamais compris ça dans les livre d'économie car c'est pas expliquer.