Certains énoncés dans l’article sont absurdes

Cahier spécial:       L’aristocratie contre son peuPle
                                     Jamais le peuple n’a donné son accord pour supporter des retraites pyramidales


58 % des Québécois doivent se débrouiller seuls (Faux) !

Dans l’article, il donne un pourcentage de 58 %, en fait, je suis incapable à arriver à ce pourcentage.

Est-ce équitable, compte tenu du fait que 58 % des Québécois doivent se débrouiller seuls pour assurer leurs « vieux jours » ?

Si, on considère ceux qui ont la possibilité de travailler au Québec, environ 4,253,600 de personnes et plus de 834,300 personnes dans le secteur public travaillent (sens large), on devrait plutôt lire :

Est-ce équitable, compte tenu du fait que 80,3 % des Québécois doivent se débrouiller seuls pour assurer leurs « vieux jours » ?

Une seconde approche, si on considère tous ceux qui ont remplis un rapport d’impôts environ (6,000,000 personnes) ce qui inclus les employés et les prestataires du secteurs publics environ (832,000 + 450,000), on devrait plutôt lire :

Est-ce équitable, compte tenu du fait que 78,7 % des Québécois doivent se débrouiller seuls pour assurer leurs « vieux jours » ?

 


On ne peut modifier ce qui a déjà été promis (Faux !)

L'automne dernier, Montréal a appelé ses syndicats à la table des négociations dans le but de réduire de 50 millions par an la facture des régimes de retraite

8 % de leur coût en 2012. Un objectif ambitieux. Comme un tel régime est un contrat entre employeur et employés, on ne peut modifier ce qui a déjà été promis, seulement ce qui le sera dans l'avenir.


Absolument faux, car ce contrat est totalement illégitime.

Puisqu’un contrat suppose un engagement réciproque de deux parties, qui suppose que chacune des parties tiendra sa parole par ses propres moyens.

Mais si un des contractants s'engage à pratiquer l'extorsion de fonds sur des tiers qui n'y sont pour rien pour tenir sa promesse, alors le contrat est frauduleux, c'est une COERCITION.

Dans la réalité des faits, dans le monde entier on renégocie ces régimes et leurs prestations, si les syndicats ou les prestataires refusent tous changements, on les modifie unilatéralement, car bien souvent les finances ou le marché l’imposent.


Il a une source de revenus éternelle: les impôts (Faux) !

Jérôme Turcq, vice-président exécutif régional de l'Alliance de la Fonction publique du Canada, qui représente 28 OOO fonctionnaires fédéraux au Québec, se dit «inquiet de la désinformation» faite par la FCEI. «Ils essaient de faire peur aux gens en leur laissant croire qu'ils ont une dette de 200 milliards à cause des régimes de retraite du fédéral. »

Selon lui, ce déficit « n'existe pas»: c'est la somme que l'État devrait posséder s'il fermait demain et qu'il devait acheter une rente viagère à tous ses employés et retraités. « C'est comme si votre banque vous demandait de payer votre maison, votre auto et toutes vos dettes d'un coup... Mais le gouvernement va toujours être capable de s'adapter afin de payer les rentes de retraite pour lesquelles il s'est engagé. Il a une source de revenus éternelle: les impôts.»

Typique du langage d’un chef syndical pensant que l’argent pousse des arbres. En Italie, ils ont donné des régimes de prestations déterminées à l’ensemble de la population aucune distinction entre le privé et le public.

Tout à fait louable pour ne pas créer de conflits sociaux, le problème, c'est juste un plus gros modèle Ponzi, il y a plus de pensionnées que de travailleurs, conséquence 2 trillions de dettes avec beaucoup de crédit facile pour permettre aux banques locales d'acheter leurs propres obligations souveraines, car le marché privé n'en veut plus. Non, le Canada n'a pas de ressources infinies d'impôts surtout pour des retraites dorées sur le dos du secteur privé.


Appauvrir tout le monde en modifiant ces régimes n'est pas la bonne solution (Faux) !

Vice-président de la CSN

Une pression énorme, « tant économique qu'idéologique », est mise sur les régimes de retraite du secteur public, atteste Jacques Létourneau, premier vice-président de la CSN, un syndicat qui représente plus de 100 000 employés de la fonction publique du Québec. « Le timing économique est propice pour que des gens disent: regardez les fonctionnaires, ces gras dur... » Selon les représentants des syndicats, la discussion devrait plutôt porter sur comment permettre à tous d'avoir une retraite décente. « Un débat de société nous attend. Appauvrir tout le monde en modifiant ces régimes n'est pas la bonne solution », dit Jacques Létourneau. »

Un autre chef syndical qui vie sur un autre nuage on est déjà en déficit structurel depuis 20 ans, alors faisons comme l'Italie donnons des retraites dorées à tout le monde.

Par contre, je n’ai pas la chance d’avoir une BCE qui est capable de libérer
489 milliards d’euros en crédit facile et bientôt 1.2 trillions d’euros à la prochaine émission, tout cela pour acheter entres autres des obligations pourrîtes, pour être capable de vivre dans un État-Providence bourré de dettes.

Pauvre Québec avec ce genre de niveau intellectuel de nos chefs syndicaux, il y a plus de chance d’avoir de la confrontation que de la conciliation, seule attitude acceptable pour eux, c’est de garder leurs privilèges au détriment du reste de la population.


Le FARR, c'est en effet un peu l'équivalent d'un emprunt REER, (Faux) !

Le FARR, c'est en effet un peu l'équivalent d'un emprunt REER pour un particulier : on emprunte une somme à faible taux et on l'investit, en espérant obtenir de bons rendements. A long terme, on peut faire de l'argent.

FARR : La portion gouvernementale pour payer
les futures prestations de la fonction publique.

1)      En fait, quand vous investissez dans un RÉER, vous avez droit à une déduction fiscale

2)      Le FARR  sont des réserves pour payer les futures prestations.

Donc, comparer cela à un REER est foncièrement boiteux.

Par contre, prenez l'hypothèque de votre maison qui est des obligations à long terme (exemple 35 ans), en appliquant, la même stratégie du ministère, la comparaison aurait dû être :

Prenez une deuxième hypothèque sur votre maison, spéculez avec et grâce à vos gains, vous allez être capable de payer plus rapidement votre première hypothèque.

Et ce, qui arriva, arriva, ça a foiré, le gouvernement a perdu 10 milliards.


L'aristocratie contre son peuple (onglet)Table des matières

Introduction

Les retraites des fonctionnaires vont-elles couler l’État ?

Conflit social entre deux classes

Une monarchie des temps moderne

Lutte des classes

Secteur privé vs secteur publique

Les deux arguments classiques du secteur public

Rapport de l'ISQ sur la rémunération

En combinant, les deux AVANTAGENT :

“Haves and have nots”

L’illégitimité des retraites dorées

L’illégitimité des retraites dorées

La royauté politique copine avec la noblesse du secteur publique

L’iniquité entre le peuple et la noblesse du secteur public

10 milliards et beaucoup plus …

Ce «pelletage par en avant»

“Double whammy” for workers not in DB plans

L’insolvabilité de tels régimes

Une fraude pyramidale

Fausse prémisse économique

Longévité

Que peu de gens ont vu venir (Faux )

Démographie

Relever l'âge de retraite

Allons faire un petit tour en Europe

Retraite trop tôt, liberté 55

Public prenne leur retraite plutôt

Change the retirement age for the public sector

Lord Hutton in his report on public sector pensions (England)

Certains énoncés dans l’article sont absurdes <==

58 % des Québécois doivent se débrouiller seuls (Faux) !

On ne peut modifier ce qui a déjà été promis (Faux !)

Il a une source de revenus éternelle: les impôts (Faux) !

Appauvrir tout le monde en modifiant ces régimes n'est pas la bonne solution (Faux) !

Le FARR, c'est en effet un peu l'équivalent d'un emprunt REER, (Faux) !

La problématique pour le gouvernement fédéral

La règle d’or de nos agences de notation

Ce passif serait plutôt supérieur à 200 milliards

Falsifier les chiffres

Market value of assets

L’art d’oublier les obligations actuarielles

La dette brute totale d'Ottawa à quelque 1695 milliards

Canada must address economic threats: TD chief

La problématique pour le gouvernement du Québec

Des constats troublants

Le camouflage du gouvernement du Québec et des sociétés d’États

Hydro-Québec.

La nouvelle technique : Hors du périmètre comptable

Régime de retraite des CPE

La problématique pour les villes

Ratio de partage entre cotisants et employeurs

Municipale

Les pertes actuarielles en taxe directe

Des constats troublants

Régimes de retraite - Labeaume craint les compromis

Montréal

Montréal un rapport de 30/70 entre cotisants et employeurs

Peut-être une loi spéciale

Montréal : 578,9 millions pour 2012

Des constats troublants

Le diable se cache dans les détails

La CDP a dégagé un rendement de 4.7% en 2011

75 milliards

Rendements fantaisistes

FARR 42 milliards , hum …

La rentabilité du FARR très douteux

Une cagnotte pour le FARR ? Laisse donc, faire !

Inflation qui peut coûter cher

Les salaires qui augmentent

Longévité sous-estimé

Mortality improvements are being understated

Je l’ai payé ce fonds de pension, c’est à moi ! (Pas sûr :  16 exemples)

Le rendement des prestataires

Rendement/Peuple

Pourquoi, un tel dérapage ?

Facteur de longévité au cours des derniers siècles.

Régime à prestations déterminées depuis 1924

Oui, quel beau merdier !

Gouvernement du Québec : la survie du FARR ?

Les graphiques des médias

Selon le Plan Budgétaire

Historique du FARR

Des constats troublant pour le FARR

Tableau du FARR

Le coût des retraites dorées par secteur

Le coût globale des retraites dorées  de l’ensemble du  Secteur Public

Recommandations :

Retraite dorée : 0 % de risque Pour le peuple : 76 % de risque d’être pauvre

Écart flagrant entre le privé et le public

Iniquités

Exemple d’écart

REER a-t-on les moyens ?

Utopie de l'épargne personnelle pour le peuple

Nous aurons des joyeux naufragés à la retraite

Le RRQ sa survie

Solution pour la survie du RRQ

Les alternatives

Le déni sur la réalité de leurs régimes à prestations déterminées

10 à 20 ans trop tard

Saskatchewan une province responsable

Modèle Chilien

Le système suédois de retraites par points

Conclusion

Solution proposée :

Négociation :

Conséquence légale d’un modèle Ponzi

Un avertissement

Source