FARR 42 milliards, hum …

Cahier spécial:    L’aristocratie contre son peuPle 
                                 
Jamais le peuple n’a donné son accord pour supporter des retraites pyramidales 
                                  (Suite : Le diable se cache dans les détails)


FARR 42 milliards, hum …

Mais Québec est en train de constituer une cagnotte pour payer cette facture astronomique. En 1993, il a créé le Fonds d'amortissement des régimes de retraite (FARR), géré par la Caisse de dépôt et placement.

En 2011, celui-ci contenait 42 milliards, de quoi faire face à 56 % des obligations de l'État. En 1999, Québec a promis aux syndicats qu'en 2020 le FARR serait assez garni pour couvrir 70 % de ses obligations.

En 2010-2011, le gouvernement a déposé deux milliards dans le FARR

Sur le chiffre il est n’a pas tort si on parle de valeur comptable, mais selon la valeur du marché au 31 mars 2010, le FARR valait 29.5 milliards, ajouté le 2 milliards de la contribution cette année, donc, environ 31.5 milliards, loin des 56 % des obligations.

Passif net régimes de retaite 2010

Passif « net » au titre des régimes de retraite
du gouvernement au 31 mars 2010

Le graphique illustre que la valeur de marché des actifs liés aux régimes de retraite représentait 41 p. cent de la valeur actuarielle des prestations constituées au titre des régimes de retraite au 31 mars 2010.

FARR - Valeur de marché

Ce ratio est inférieur à celui présenté par le gouvernement dans son Plan budgétaire 2010-2011 relativement au FARR, lequel se situait à 54 p. cent.

Le fait que le gouvernement a utilisé la valeur comptable du FARR et que nous avons plutôt retenu la valeur de marché explique majoritairement cet écart, (9.192) (22)

Donc, en ajoutant 2 milliards, le FARR ne représente que 44 p. cent de la valeur actuarielle.

Depuis 1993, le gouvernement a emprunté et déposé 27 milliards dans le FARR, auxquels se sont ajoutés 15 milliards en revenus de placement. Mais pendant que grossit lentement cette cagnotte, le gouvernement puise chaque année plus de quatre milliards à même ses liquidités pour payer sa part de prestations à verser aux retraités. C'est plus que ce qu'il a investi dans le réseau routier en 2011-2012.

Exact, on n'a pas d'argent pour améliorer l'urgence dans les hôpitaux, mais on a drôlement l'argent pour dépenser 4.5 milliards pour payer les retraites dorées. C’est comme la Ville de Montréal, on n’a pas d’argent pour refaire les rues, mais assez d’argent pour payer 612 millions pour les retraites dorées.

Pas de problème M. le peuple, travailler comme des imbéciles jusqu’à 65 ans pour que 20 % de la population qui n’ont jamais créé de la richesse se la coule douce…



La rentabilité du FARR très douteux

L'année 2008 a été très mauvaise, soit. « Mais depuis la création du FARR, en 1993, son taux de rendement a été plus élevé que les coûts d'emprunt 13 années sur 17 », dit Bernard Turgeon.

Luc Vallerand, lui, n'est pas rassuré. « Le gouvernement n'a pas une attitude de fiduciaire, dit-il. La prudence devrait être de mise : il ne faut pas jouer au yoyo avec le rendement et le risque. »

FARR - Taux d'emprunt

FARR - Histoire d'horreur

La saga du FARR

M. Vallerand a raison, le gouvernement a emprunté plus de 36 milliards avec un taux moyen de 5 %, en voulant être plus brillant que le marché, donc dépasser le coût de l’intérêt de l’emprunt, on s’est retrouvé avec une belle perte 10 milliards.

Beau rendement ?

Donc, quand la CDP fait un rendement de 4.0 %, on n’arrive même pas à payer le coût de l’intérêt, et quand on décide de jouer au spéculateur ça nous pète en pleine face.


Une cagnotte pour le FARR ? Laisse donc, faire !

Contrairement aux entreprises privées qui sont obligées de capitaliser avec leurs profits,
le gouvernement le fait par endettement.

Avec un marché aussi volatil, c’est un suicide, ça ne vaut la peine, le risque est trop élevé.

Exemple en 2010, le coût d’emprunt moyen du gouvernement moyen est de 4.25 %, et le rendement a été de CDP de 4.0 %, on vient de perdre .25 %, par fort comme rendement.

Même basé sur dix ans, le coût moyens des emprunt ont été 4,75 % et le rendement pour le FARR à été de 4,7 %,  donc, vas-tu emprunter des milliards pour obtenir quoi ?  .- 05 %  et prendre le risque de perdre 25 % de ta mise, comme la dernière fois. (23)

Il faut être totalement insouciant dans un marché aussi instable.

De plus comme tout État-Providence qui se respecte, on ne paie plus son capital, c’est pourquoi ce foutu 2.6 milliards d’intérêts que nous devons payer à cause l’emprunt du FARR sera payé  indéfiniment,  car l’émission des obligations qui ont été émises pour satisfaire ces emprunts vont être reconduits quand ils seront échus par d’autres émissions d’obligations.

Donc, utilisons, le peu de crédit qui nous reste pour satisfaire des cas de force majeure, exemple comme un Pont qui tombe, car au Québec tout est en train de tomber.


L'aristocratie contre son peuple (onglet)Table des matières

Introduction

Les retraites des fonctionnaires vont-elles couler l’État ?

Conflit social entre deux classes

Une monarchie des temps moderne

Lutte des classes

Secteur privé vs secteur publique

Les deux arguments classiques du secteur public

Rapport de l'ISQ sur la rémunération

En combinant, les deux AVANTAGENT :

“Haves and have nots”

L’illégitimité des retraites dorées

L’illégitimité des retraites dorées

La royauté politique copine avec la noblesse du secteur publique

L’iniquité entre le peuple et la noblesse du secteur public

10 milliards et beaucoup plus …

Ce «pelletage par en avant»

“Double whammy” for workers not in DB plans

L’insolvabilité de tels régimes

Une fraude pyramidale

Fausse prémisse économique

Longévité

Que peu de gens ont vu venir (Faux )

Démographie

Relever l'âge de retraite

Allons faire un petit tour en Europe

Retraite trop tôt, liberté 55

Public prenne leur retraite plutôt

Change the retirement age for the public sector

Lord Hutton in his report on public sector pensions (England)

Certains énoncés dans l’article sont absurdes

58 % des Québécois doivent se débrouiller seuls (Faux) !

On ne peut modifier ce qui a déjà été promis (Faux !)

Il a une source de revenus éternelle: les impôts (Faux) !

Appauvrir tout le monde en modifiant ces régimes n'est pas la bonne solution (Faux) !

Le FARR, c'est en effet un peu l'équivalent d'un emprunt REER, (Faux) !

La problématique pour le gouvernement fédéral

La règle d’or de nos agences de notation

Ce passif serait plutôt supérieur à 200 milliards

Falsifier les chiffres

Market value of assets

L’art d’oublier les obligations actuarielles

La dette brute totale d'Ottawa à quelque 1695 milliards

Canada must address economic threats: TD chief

La problématique pour le gouvernement du Québec

Des constats troublants

Le camouflage du gouvernement du Québec et des sociétés d’États

Hydro-Québec.

La nouvelle technique : Hors du périmètre comptable

Régime de retraite des CPE

La problématique pour les villes

Ratio de partage entre cotisants et employeurs

Municipale

Les pertes actuarielles en taxe directe

Des constats troublants

Régimes de retraite - Labeaume craint les compromis

Montréal

Montréal un rapport de 30/70 entre cotisants et employeurs

Peut-être une loi spéciale

Montréal : 578,9 millions pour 2012

Des constats troublants

Le diable se cache dans les détails

La CDP a dégagé un rendement de 4.7% en 2011

75 milliards

Rendements fantaisistes

  FARR 42 milliards , hum … <==

La rentabilité du FARR très douteux

Une cagnotte pour le FARR ? Laisse donc, faire !

Inflation qui peut coûter cher

Les salaires qui augmentent

Longévité sous-estimé

Mortality improvements are being understated

Je l’ai payé ce fonds de pension, c’est à moi ! (Pas sûr :  16 exemples)

Le rendement des prestataires

Rendement/Peuple

Pourquoi, un tel dérapage ?

Facteur de longévité au cours des derniers siècles.

Régime à prestations déterminées depuis 1924

Oui, quel beau merdier !

Gouvernement du Québec : la survie du FARR ?

Les graphiques des médias

Selon le Plan Budgétaire

Historique du FARR

Des constats troublant pour le FARR

Tableau du FARR

Le coût des retraites dorées par secteur

Le coût globale des retraites dorées  de l’ensemble du  Secteur Public

Recommandations :

Retraite dorée : 0 % de risque Pour le peuple : 76 % de risque d’être pauvre

Écart flagrant entre le privé et le public

Iniquités

Exemple d’écart

REER a-t-on les moyens ?

Utopie de l'épargne personnelle pour le peuple

Nous aurons des joyeux naufragés à la retraite

Le RRQ sa survie

Solution pour la survie du RRQ

Les alternatives

Le déni sur la réalité de leurs régimes à prestations déterminées

10 à 20 ans trop tard

Saskatchewan une province responsable

Modèle Chilien

Le système suédois de retraites par points

Conclusion

Solution proposée :

Négociation :

Conséquence légale d’un modèle Ponzi

Un avertissement

Source