La problématique pour les villes

Cahier spécial:       L’aristocratie contre son peuPle
                                     Jamais le peuple n’a donné son accord pour supporter des retraites pyramidales


Ratio de partage entre cotisants et employeurs

Ratio de partage des cotisations

Actualité, Février 2012, p.28


Municipale

Les prochaines années s'annoncent arides pour les 50 000 habitants de Rimouski. Ils risquent en effet de voir leurs impôts municipaux augmenter. La Ville devra consacrer un million de dollars par an jusqu'en 2026 à renflouer sa caisse de retraite. « Et si les rendements ne se replacent pas, ça pourrait être davantage, dit le maire, Eric Forest. Cet argent-là, je dois le prendre dans les poches des contribuables, qui, en majorité, n'ont aucune protection financière pour leur retraite. Ce n'est plus équitable pour eux. »

Saguenay, Sherbrooke, Gatineau... Plus d'une centaine de municipalités du Québec peinent à financer le coût croissant de leurs régimes de retraite. Montréal, par exemple, devra verser 609 millions dans ses caisses de retraite en 2012, presque autant que ce qu'elle consacre à son Service de police !

En vue de résoudre la crise des régimes de retraite, les Villes discutent depuis l'automne avec le gouvernement, qui leur donne déjà un coup de pouce. Depuis 2007, elles ne sont plus tenues de combler le déficit de solvabilité, soit la somme néces­saire pour rembourser tous les membres actifs ou à la retraite (comme c'est le cas pour les entreprises privées, pour proté­ger les employés en cas de ferme­ture).

 Elles ne doivent combler que le déficit de capitalisation. Une gymnastique comptable réduit aussi leur fardeau finan­cier depuis 2009. Mais ces mesures ne suffisent pas.


Les pertes actuarielles en taxe directe

Selon la charte des municipalités, la ville ne peut faire des déficits d'opérations, ce qui veut dire qu'elle ne peut pas emprunter pour payer les salaires ou s'il manque d'argent dans les fonds de retraite de ses employés municipaux, elle doit taxer.

C’est pour que cette raison que les villes sont obligées de hausser régulièrement les taxes, car les retraites dorées sont basées sur un modèle pyramidal.

Puisque les déficits actuariels augmentent régulièrement, elle doit augmenter les taxes pour équilibrer leurs budgets.

Les États américains ont la même contrainte, elle ne peut faire des déficits d’opérations, elle a le choix ou payer des retraites dorées à ses employés d’États ou fermer des écoles ou des hôpitaux, le choix est assez évident.

C’est pourquoi, qu’il y a une bataille rangée entre les acquis des syndicats et le droit du peuple pour maintenir leurs services, chez nos voisins du Sud.

Tandis que le fédéral et les provinces camouflent les pertes actuarielles sur la dette, l’impact est moins direct, par contre le déficit brut augmente, jusqu’à l’insolvabilité.

Nos politiciens ne pensant qu’à court terme et n’ayant à peu près aucune morale sauf de rester au pouvoir, ils vont appliquer la règle d’or endosser pas les agences de notation, jusqu’au moment où l’élastique pète, bienvenue dans notre pauvre et triste Réalité Économique de l’État-Providence.

Des constats troublants

·         L’employé moyen des villes quitte son emploi à l’âge de 58 ans, alors que son espérance de vie dépasse les 80 ans.

·         Le gouvernement du Québec a annoncé la prolongation, jusqu’à la fin 2013, des mesures d’assouplissement temporaires introduites, en 2009.

Typique de nos politiciens carriéristes
de reporter le problème à plus tard.

Régimes de retraite - Labeaume craint les compromis

Ce que M. Labeaume craint, et il a tout à fait raison, il risque d’avoir cet éternel copinage incestueux entre les politiciens et les syndicats pour essayer de faire perdurer la situation sans trouver un juste équilibre entre les contribuables et ceux qui profite de leur retraite dorée.

Soyons claires, ces retraites dorées ont été accordées par coercition sans dévoiler les coûts réels à la population, ce qui est tout à fait illégitime.

Selon le maire, l'écart entre les avantages sociaux des employés municipaux et ceux du reste de la population risque à terme de déclencher «une révolte».

«Si on ne fait pas quelque chose maintenant, à un moment donné, il va y avoir une révolte, j'en suis convaincu», a-t-il lancé. «Ceux qui n'ont pas la chance de vivre avec ces conditions-là sont de plus en plus informés, de plus en plus scolarisés, et de plus au courant de la situation et c'est pour ça qu'il faut s'y attaquer.» (15)


L'aristocratie contre son peuple (onglet)Table des matières

Introduction

Les retraites des fonctionnaires vont-elles couler l’État ?

Conflit social entre deux classes

Une monarchie des temps moderne

Lutte des classes

Secteur privé vs secteur publique

Les deux arguments classiques du secteur public

Rapport de l'ISQ sur la rémunération

En combinant, les deux AVANTAGENT :

“Haves and have nots”

L’illégitimité des retraites dorées

L’illégitimité des retraites dorées

La royauté politique copine avec la noblesse du secteur publique

L’iniquité entre le peuple et la noblesse du secteur public

10 milliards et beaucoup plus …

Ce «pelletage par en avant»

“Double whammy” for workers not in DB plans

L’insolvabilité de tels régimes

Une fraude pyramidale

Fausse prémisse économique

Longévité

Que peu de gens ont vu venir (Faux )

Démographie

Relever l'âge de retraite

Allons faire un petit tour en Europe

Retraite trop tôt, liberté 55

Public prenne leur retraite plutôt

Change the retirement age for the public sector

Lord Hutton in his report on public sector pensions (England)

Certains énoncés dans l’article sont absurdes

58 % des Québécois doivent se débrouiller seuls (Faux) !

On ne peut modifier ce qui a déjà été promis (Faux !)

Il a une source de revenus éternelle: les impôts (Faux) !

Appauvrir tout le monde en modifiant ces régimes n'est pas la bonne solution (Faux) !

Le FARR, c'est en effet un peu l'équivalent d'un emprunt REER, (Faux) !

La problématique pour le gouvernement fédéral

La règle d’or de nos agences de notation

Ce passif serait plutôt supérieur à 200 milliards

Falsifier les chiffres

Market value of assets

L’art d’oublier les obligations actuarielles

La dette brute totale d'Ottawa à quelque 1695 milliards

Canada must address economic threats: TD chief

La problématique pour le gouvernement du Québec

Des constats troublants

Le camouflage du gouvernement du Québec et des sociétés d’États

Hydro-Québec.

La nouvelle technique : Hors du périmètre comptable

Régime de retraite des CPE

La problématique pour les villes <==

Ratio de partage entre cotisants et employeurs

Municipale

Les pertes actuarielles en taxe directe

Des constats troublants

Régimes de retraite - Labeaume craint les compromis

Montréal

Montréal un rapport de 30/70 entre cotisants et employeurs

Peut-être une loi spéciale

Montréal : 578,9 millions pour 2012

Des constats troublants

Le diable se cache dans les détails

La CDP a dégagé un rendement de 4.7% en 2011

75 milliards

Rendements fantaisistes

FARR 42 milliards , hum …

La rentabilité du FARR très douteux

Une cagnotte pour le FARR ? Laisse donc, faire !

Inflation qui peut coûter cher

Les salaires qui augmentent

Longévité sous-estimé

Mortality improvements are being understated

Je l’ai payé ce fonds de pension, c’est à moi ! (Pas sûr :  16 exemples)

Le rendement des prestataires

Rendement/Peuple

Pourquoi, un tel dérapage ?

Facteur de longévité au cours des derniers siècles.

Régime à prestations déterminées depuis 1924

Oui, quel beau merdier !

Gouvernement du Québec : la survie du FARR ?

Les graphiques des médias

Selon le Plan Budgétaire

Historique du FARR

Des constats troublant pour le FARR

Tableau du FARR

Le coût des retraites dorées par secteur

Le coût globale des retraites dorées  de l’ensemble du  Secteur Public

Recommandations :

Retraite dorée : 0 % de risque Pour le peuple : 76 % de risque d’être pauvre

Écart flagrant entre le privé et le public

Iniquités

Exemple d’écart

REER a-t-on les moyens ?

Utopie de l'épargne personnelle pour le peuple

Nous aurons des joyeux naufragés à la retraite

Le RRQ sa survie

Solution pour la survie du RRQ

Les alternatives

Le déni sur la réalité de leurs régimes à prestations déterminées

10 à 20 ans trop tard

Saskatchewan une province responsable

Modèle Chilien

Le système suédois de retraites par points

Conclusion

Solution proposée :

Négociation :

Conséquence légale d’un modèle Ponzi

Un avertissement

Source