Le RRQ sa survie

Cahier spécial:       L’aristocratie contre son peuPle
                                    
Jamais le peuple n’a donné son accord pour supporter des retraites pyramidales


Le RRQ sa survie

Actuellement, bien peu de travailleurs épargnent suffisamment au moyen des REER. Une proportion alarmante de gens risquent de vieillir avec comme seul revenu les maigres rentes versées par le régime de pension public.

De nombreuses organisations syndicales ont donc proposé qu'on augmente, voire qu'on double, les cotisations des employeurs et des travailleurs au Régime de rentes du Québec. Ou encore qu'on force l'épargne d'une manière ou d'une autre.

« C'est facile pour les syndicats de pelleter le problème dans la cour des autres, dit Martine Hébert.

Mais les employeurs québécois, déjà imposés au double de la moyenne canadienne, ne veulent pas être les seuls à faire des efforts. »


Ce n’est pas fini. En 1960, on avait droit à la pension de vieillesse à 70 ans. Et à cet âge, il nous restait huit ans à vivre (selon espérance de vie à l’époque).

Aujourd’hui, nous avons droit à la pension plus tôt, à 65 ans. Et il nous reste, en moyenne, 18 ans et trois mois à vivre. En 2056, il nous restera 21 ans à vivre…

Donc, non seulement un nombre semblable de travailleurs payera deux fois plus cher pour maintenir à flots le régime, mais en plus, ce régime coûtera beaucoup plus cher


Solution pour la survie du RRQ

L’État ne donne absolument rien
au RRQ du secteur privé

Car, il est payé en totalité entre l’employé et l’employeur, et c’est vous qui êtres les vrais créateurs de richesse, ne jamais l’oublier.

Par contre, le petit copinage entre notre royauté politique et la noblesse vous a passé une belle arnaque :

1.      Non seulement l’État ne donne absolument rien au peuple (secteur privé) par l’entremise du RRQ.

2.      Mais le peuple doit payer juste cette année 10,0 milliards, pour satisfaire la retraite dorée de la noblesse.

Alors, s’il manque de l’argent au RRQ, au lieu d’augmenter constamment les cotisations pour que vous soyez plus pauvres tout en détruisant la compétitivité des entreprises à cause de la masse salariale.

Pourquoi, qu’on ne réduit pas les prestations de la noblesse pour la transférer au manque à gagner du RRQ, au moins l’État aurait un minimum de décence de contribuer au RRQ du secteur privé.


L'aristocratie contre son peuple (onglet)Table des matières

Introduction

Les retraites des fonctionnaires vont-elles couler l’État ?

Conflit social entre deux classes

Une monarchie des temps moderne

Lutte des classes

Secteur privé vs secteur publique

Les deux arguments classiques du secteur public

Rapport de l'ISQ sur la rémunération

En combinant, les deux AVANTAGENT :

“Haves and have nots”

L’illégitimité des retraites dorées

L’illégitimité des retraites dorées

La royauté politique copine avec la noblesse du secteur publique

L’iniquité entre le peuple et la noblesse du secteur public

10 milliards et beaucoup plus …

Ce «pelletage par en avant»

“Double whammy” for workers not in DB plans

L’insolvabilité de tels régimes

Une fraude pyramidale

Fausse prémisse économique

Longévité

Que peu de gens ont vu venir (Faux )

Démographie

Relever l'âge de retraite

Allons faire un petit tour en Europe

Retraite trop tôt, liberté 55

Public prenne leur retraite plutôt

Change the retirement age for the public sector

Lord Hutton in his report on public sector pensions (England)

Certains énoncés dans l’article sont absurdes

58 % des Québécois doivent se débrouiller seuls (Faux) !

On ne peut modifier ce qui a déjà été promis (Faux !)

Il a une source de revenus éternelle: les impôts (Faux) !

Appauvrir tout le monde en modifiant ces régimes n'est pas la bonne solution (Faux) !

Le FARR, c'est en effet un peu l'équivalent d'un emprunt REER, (Faux) !

La problématique pour le gouvernement fédéral

La règle d’or de nos agences de notation

Ce passif serait plutôt supérieur à 200 milliards

Falsifier les chiffres

Market value of assets

L’art d’oublier les obligations actuarielles

La dette brute totale d'Ottawa à quelque 1695 milliards

Canada must address economic threats: TD chief

La problématique pour le gouvernement du Québec

Des constats troublants

Le camouflage du gouvernement du Québec et des sociétés d’États

Hydro-Québec.

La nouvelle technique : Hors du périmètre comptable

Régime de retraite des CPE

La problématique pour les villes

Ratio de partage entre cotisants et employeurs

Municipale

Les pertes actuarielles en taxe directe

Des constats troublants

Régimes de retraite - Labeaume craint les compromis

Montréal

Montréal un rapport de 30/70 entre cotisants et employeurs

Peut-être une loi spéciale

Montréal : 578,9 millions pour 2012

Des constats troublants

Le diable se cache dans les détails

La CDP a dégagé un rendement de 4.7% en 2011

75 milliards

Rendements fantaisistes

FARR 42 milliards , hum …

La rentabilité du FARR très douteux

Une cagnotte pour le FARR ? Laisse donc, faire !

Inflation qui peut coûter cher

Les salaires qui augmentent

Longévité sous-estimé

Mortality improvements are being understated

Je l’ai payé ce fonds de pension, c’est à moi ! (Pas sûr :  16 exemples)

Le rendement des prestataires

Rendement/Peuple

Pourquoi, un tel dérapage ?

Facteur de longévité au cours des derniers siècles.

Régime à prestations déterminées depuis 1924

Oui, quel beau merdier !

Gouvernement du Québec : la survie du FARR ?

Les graphiques des médias

Selon le Plan Budgétaire

Historique du FARR

Des constats troublant pour le FARR

Tableau du FARR

Le coût des retraites dorées par secteur

Le coût globale des retraites dorées  de l’ensemble du  Secteur Public

Recommandations :

Retraite dorée : 0 % de risque Pour le peuple : 76 % de risque d’être pauvre

Écart flagrant entre le privé et le public

Iniquités

Exemple d’écart

REER a-t-on les moyens ?

Utopie de l'épargne personnelle pour le peuple

Nous aurons des joyeux naufragés à la retraite

Le RRQ sa survie <==

Solution pour la survie du RRQ

Les alternatives

Le déni sur la réalité de leurs régimes à prestations déterminées

10 à 20 ans trop tard

Saskatchewan une province responsable

Modèle Chilien

Le système suédois de retraites par points

Conclusion

Solution proposée :

Négociation :

Conséquence légale d’un modèle Ponzi

Un avertissement

Source