L’iniquité entre le peuple et la noblesse du secteur public

Cahier spécial:       L’aristocratie contre son peuPle
                                      Jamais le peuple n’a donné son accord pour supporter des retraites pyramidales


L’iniquité entre le peuple et la noblesse du secteur public

10 milliards et beaucoup plus …

Il en coûte aux créateurs de richesse du Québec plus de 10 milliards par année et plus pour les prochaines années pour satisfaire la retraite dorée de l’ensemble du secteur public.

·        Est-il normal dans une société qui devrait distribuer équitablement sa richesse que l'on se retrouve avec 5.5 % de la population que se sont octroyée des retraites dorées et au même moment plus de la moitié des retraités québécois reçoivent le Supplément de revenu garanti (SRG) parce qu'ils sont trop pauvres?

·        Est-il normal que le peuple (État) doive emprunter (FARR) pour satisfaire des retraites insolvables?

·        Est-il normal que le rendement de la Caisse de Dépôt ne soit même plus capable de compenser le simple coût de l'intérêt de l'emprunt du FARR?

·        Est-il normal que les dix milliards ne soient qu'un simple prélude, car le coût va augmenter juste à cause de la démographie (plus de prestataires moins de cotisants)?

·        Est-il normal que l'on accepte des projections de rendements qui sont foncièrement fantaisistes dans une conjoncture économique sérieusement dysfonctionnelle et qui va faire augmenter en flèche les déficits actuariels?

a.     Pays souverains fortement endettés.

b.     Peuple fortement endetté.

c.      Guerre économique entre les deux superpuissances à cause d’une balance commerciale fortement négative.

d.     Taux d'intérêt quasi à zéro, car l'ensemble des États-Providence sont proches de l'insolvabilité, ce qui détruit en même temps le rendement des fonds de retraite.

e.     Mondialisation, du simple dumping social.

·        Est-il normal que l'on privilégie 20 % de la population pour recevoir une prestation garantie, peu importe les aléas du marché, tandis que vous M. le peuple, vous subissez des rendements quasi nuls, des bulles spéculatives, des licenciements ou plus de 2/3 d'entre vous n'ont pas même de fonds de pension de votre employeur?

·        Est-il normal que l'on vous assomme constamment de mettre de l'argent dans votre REER, quand au même moment, beaucoup d'entre vous ont de la difficulté à joindre les deux bouts, comment peut-on penser que l'on a des chances de réussir à mettre suffisamment d'argent de côté?

·        Est-il normal, quand vous MM. les créateurs de richesse où plus de 76 % n'ont même pas cumulé 100,000 $ dans votre RÉER, ce n'est pas 50 %, mais plutôt le ¾ de la population du secteur privé qui risque d'être sur le seuil de pauvreté.

·        Est-il normal que l'on impose un tel fardeau au peuple, qui est un des plus pauvres, les plus imposés et les plus taxés de l'Amérique du Nord?

La réponse est NON.

Cette iniquité doit cesser et vous M. le peuple, vous être en droit de dire à vos politiciens :

C’EST ASSEZ !

Et si, vous le faîte pas pour vous, faîtes-le au moins pour vos fils et petits fils.

Q.D.        


Ce «pelletage par en avant»

En fin de compte, ce que le gouvernement doit à ses employés pour leur retraite est payé par tous, simples contribuables.

Dans le secteur des services, où il se crée le plus d'emplois, les employeurs, surtout des PME, n'ont pas les reins assez solides pour en offrir.

Québec et et ses régimes de retraitesLes régimes de retraite d'une minorité endettent donc tous les Québécois, même les générations futures », s'inquiète Youri Chassin.

Ce «pelletage par en avant», Martine Hébert, vice-présidente pour le Québec à la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI), le dénonce aussi. Elle en a surtout contre la dette de 146 milliards liée aux régimes de retraite du fédéral, plus généreux que ceux du Québec.

« On n'a plus les moyens de payer à certains la limousine avec chauffeur, alors que la majorité des Canadiens roulent à bicyclette », dit cette femme qui parle vite et déplace de l'air.

Pour combien de temps encore? Claude Castonguay, actuaire retraité à qui le Québec doit son Régime de rentes et son assurance maladie, est songeur. Cet homme de 82 ans, qui a vu bien des débats couler sous les ponts, trouve que le Québec s'en va «comme un somnambule» vers de dures échéances.

« Quand vous promettez quelque chose, vous devez mettre de l'argent de côté pour tenir vos promesses. Ce n'est pas ce que le gouvernement fait: il met ses promesses sur la dette. Les régimes de retraite d'une minorité endettent donc tous les Québécois, même les générations futures », s'inquiète Youri Chassin.


“Double whammy” for workers not in DB plans

Towers Watson says the steady shift from DB to DC plans means Canadians must work longer than hoped.

In theory, DC plans and RRSPs might do well in protracted bull markets but the reality the past decade has been the opposite:

Investors have endured two, if not three, bear markets in stocks while interest paid on fixed-income investments has remained stubbornly low.

The result is what Towers Perrin terms a “double whammy” for workers not in DB plans.

You could argue all workers qualify for a government-provided DB pension in the form of the Canada Pension Plan (CPP).

But the average annual CPP benefit is $5,919, compared to the average annual pension of $42,900 enjoyed by the Ontario Teachers’ Pension Plan (OTPP), a difference of seven times. (3)


L'aristocratie contre son peuple (onglet)Table des matières

Introduction

Les retraites des fonctionnaires vont-elles couler l’État ?

Conflit social entre deux classes

Une monarchie des temps moderne

Lutte des classes

Secteur privé vs secteur publique

Les deux arguments classiques du secteur public

Rapport de l'ISQ sur la rémunération

En combinant, les deux AVANTAGENT :

“Haves and have nots”

L’illégitimité des retraites dorées

L’illégitimité des retraites dorées

La royauté politique copine avec la noblesse du secteur publique

L’iniquité entre le peuple et la noblesse du secteur public <==

10 milliards et beaucoup plus …

Ce «pelletage par en avant»

“Double whammy” for workers not in DB plans

L’insolvabilité de tels régimes

Une fraude pyramidale

Fausse prémisse économique

Longévité

Que peu de gens ont vu venir (Faux )

Démographie

Relever l'âge de retraite

Allons faire un petit tour en Europe

Retraite trop tôt, liberté 55

Public prenne leur retraite plutôt

Change the retirement age for the public sector

Lord Hutton in his report on public sector pensions (England)

Certains énoncés dans l’article sont absurdes

58 % des Québécois doivent se débrouiller seuls (Faux) !

On ne peut modifier ce qui a déjà été promis (Faux !)

Il a une source de revenus éternelle: les impôts (Faux) !

Appauvrir tout le monde en modifiant ces régimes n'est pas la bonne solution (Faux) !

Le FARR, c'est en effet un peu l'équivalent d'un emprunt REER, (Faux) !

La problématique pour le gouvernement fédéral

La règle d’or de nos agences de notation

Ce passif serait plutôt supérieur à 200 milliards

Falsifier les chiffres

Market value of assets

L’art d’oublier les obligations actuarielles

La dette brute totale d'Ottawa à quelque 1695 milliards

Canada must address economic threats: TD chief

La problématique pour le gouvernement du Québec

Des constats troublants

Le camouflage du gouvernement du Québec et des sociétés d’États

Hydro-Québec.

La nouvelle technique : Hors du périmètre comptable

Régime de retraite des CPE

La problématique pour les villes

Ratio de partage entre cotisants et employeurs

Municipale

Les pertes actuarielles en taxe directe

Des constats troublants

Régimes de retraite - Labeaume craint les compromis

Montréal

Montréal un rapport de 30/70 entre cotisants et employeurs

Peut-être une loi spéciale

Montréal : 578,9 millions pour 2012

Des constats troublants

Le diable se cache dans les détails

La CDP a dégagé un rendement de 4.7% en 2011

75 milliards

Rendements fantaisistes

FARR 42 milliards , hum …

La rentabilité du FARR très douteux

Une cagnotte pour le FARR ? Laisse donc, faire !

Inflation qui peut coûter cher

Les salaires qui augmentent

Longévité sous-estimé

Mortality improvements are being understated

Je l’ai payé ce fonds de pension, c’est à moi ! (Pas sûr :  16 exemples)

Le rendement des prestataires

Rendement/Peuple

Pourquoi, un tel dérapage ?

Facteur de longévité au cours des derniers siècles.

Régime à prestations déterminées depuis 1924

Oui, quel beau merdier !

Gouvernement du Québec : la survie du FARR ?

Les graphiques des médias

Selon le Plan Budgétaire

Historique du FARR

Des constats troublant pour le FARR

Tableau du FARR

Le coût des retraites dorées par secteur

Le coût globale des retraites dorées  de l’ensemble du  Secteur Public

Recommandations :

Retraite dorée : 0 % de risque Pour le peuple : 76 % de risque d’être pauvre

Écart flagrant entre le privé et le public

Iniquités

Exemple d’écart

REER a-t-on les moyens ?

Utopie de l'épargne personnelle pour le peuple

Nous aurons des joyeux naufragés à la retraite

Le RRQ sa survie

Solution pour la survie du RRQ

Les alternatives

Le déni sur la réalité de leurs régimes à prestations déterminées

10 à 20 ans trop tard

Saskatchewan une province responsable

Modèle Chilien

Le système suédois de retraites par points

Conclusion

Solution proposée :

Négociation :

Conséquence légale d’un modèle Ponzi

Un avertissement

Source