Promesses de politiciens : promesses d’ivrognes, (Québec vs VG, 2011-2012)

Cahier spécial : Promesses de politiciens : Promesses d’ivrognes,  (Québec vs VG, 2011-2012)


Si on examine le tableau suivant, on remarque les revenues budgétaires (3e colonne) entre 2009-2010 à 2012-2013 ont augmentés de 10 milliards, par contre il nous manque toujours 1 milliard (70 759 – 69 087), même après vous avoir taxés le peuple de 10 milliards de plus.

Québec - Fonds consolidé du revenu- 2011-2012

Source : Plan budgétaire I.9


Mais, l’histoire ne s’arrête pas là.

Vous vous souvenez quand le gouvernement vous avait promis de faire sa part en réduisant l’accroissement de ces dépenses à 2.8%.

Évidemment, il ne l’a jamais réussit, car pour arriver à ces fins, il a fait de la magouille comptable, en transférant les dépenses d’opération à l’extérieur du périmètre comptable.

Le vérificateur général avait sérieusement réprimandé le gouvernement en disant «ne pas présenter le portrait financier de façon compréhensible», car ce n’est pas de l’ordre de 2.8 % mais plutôt de 5.80 %.

Québec 2010 - Croissance des dépenses

Source : Québec - Budget 2011 : Dépenses hors du périmètre comptable

Le pourquoi de la frustration de M. Bachand cette année avec les nouvelles normes comptables, il va être de plus en plus difficile de magouiller les chiffres.

Donc, pour faire face à la réalité, on devra augmenter:

Le déficit cumulé du gouvernement d’une somme minimale de 7,5 milliards de dollars au 31 mars 2011 et, d’autre part, d’augmenter son passif d’une somme minimale de 5,3 milliards à la même date.