Le Québec de plus en plus pauvre

Il est évident que le Québec ne va pas dans la bonne direction, plus de 55 % de la population ne paie pas d’impôts, ajouter les employés d’États (dépense), il ne reste plus grand monde pour créer la véritable richesse.

Pendant des décennies, nos gouvernements ont dépensé à outrance, ont abusé d'impôts les plus régressifs de l'Amérique du Nord, l'argent qui aurait dû servir à stimuler a servi à maintenir un monstre étatique détruisant graduellement la richesse de son peuple.

Alors, même, si on construit des viaducs, des autoroutes, des barrages non rentables pour créer des emplois, solution temporaire par endettement, par contre, ça ne donne pas une meilleure compétitivité à nos entreprises, pour faire face à la mondialisation ou tout simplement avec les États-Provinces de proximité.

Tu peux construire autant de viaducs que tu veux, si les règles fiscales, budgétaires, le Code du travail ect … son trop lourd par rapport à tes voisins économiques, tu ne règles rien, juste une performance éphémère du PIB.

Ce court vidéo (3min 06), nous explique simplement, l'État ne crée pas de la richesse, mais souvent la redistribue inefficacement.

Le sophisme est abordé comme ce qui est vu par rapport à l'impact invisible de l'idiotie d'un de la ‘fenêtre cassée’  (ou de guerre, ou détruisant des maisons, ou ...) l'impact positif sur l'économie est expliqué, dans le style bande dessinée.

La triste réalité est que cette erreur reste au cœur du courant dominant l'élaboration des politiques , le gouvernement «création» d'emplois par le biais de programmes de travaux publics (ou n'importe quel nombre de stimulus pilotés par les entreprises), il le fait au détriment du contribuable par l'intermédiaire des impôts plus élevés ou de l'inflation et que les «dépenses», qui aurait autrement dépensés par les contribuables pour stimuler l’économie réelle.