Marine Le Pen : "Ce n'est qu'un début, continuons le combat"

Félicitations pour Marine Le Pen.

(Je suis un peu jaloux de ne pas avoir ce calibre de son discours, car on en aurait grandement besoin devant l’immense lassitude de notre société qui dépérit graduellement).

Pourquoi un tel succès, car elle parle de la véritable préoccupation des concitoyens, pas des messages creux traditionnels de nos politiciens qui couchent avec les groupes d’intérêts.

Dans son succès, il faut aussi voir une campagne tournée vers les fondamentaux:

·         À travers les thèmes de l'immigration et de l'insécurité.

·         Profitant de la crise économique et financière.

·         La candidate a mis l'accent sur le discrédit des élites politiques qui selon elle, sont "responsables"

Examiner, les finances lamentables de tous les États-Providences.

·         Le parti d'extrême droite avait appellé à développer "une autre vision de l'homme, une autre vision de l'économie".

·         Placer "les intérêts des Français avant tout, par-dessus tout, contre les intérêts des marchés financiers, avant les intérêts des autres peuples y compris européens."


Marine Le Pen : "Ce n'est qu'un début, continuons le combat"

clip_image002


Extrait : La presse étrangère inquiète d'une "résurrection" de l'extrême-droite, Par Alexia Eychenne, l’Express, 23/04/2012 à 09:27

Tout en accordant peu de chances de victoire à Nicolas Sarkozy, les journaux étrangers s'alarment du score historique de Marine Le Pen, attribué à la peur de la crise et à la désillusion envers les autres candidats.

Quelle que soit leur langue, les journaux étrangers en arrivent à la même conclusion: le troisième homme du premier tour de la présidentielle française se trouve être... une femme. Et dans la plupart des grands titres internationaux ce lundi, Marine Le Pen rafle la vedette aux deux candidats qualifiés pour le second tour.

"La France ressuscite l'extrême-droite", affiche en Une de son site le quotidien espagnol El Mundo. Le Britannique The Guardian commence aussi par relever les "résultats stupéfiants" de la candidate frontiste, qui la propulsent à la tête de "la troisième force politique de la campagne présidentielle, et en possible faiseuse de rois pour le second tour".

"Deux en lice, une vainqueur", résume le quotidien israélien Maariv, qui qualifie la dirigeante du Front national de "nouvelle chef de l'opposition"..

Son score est d'autant plus inquiétant que, contrairement au 21 avril 2002, il n'est pas "le produit d'une abstention massive, mais la fille de la colère des citoyens, en conflit avec leur classe politique et sa représentativité", assure Clarin, principal quotidien argentin.

Plus que l'extrême-droite, c'est la "peur de la crise, du chômage, de l'Europe et du futur, qui contrôle le vote des Français" et menace la France, prévient le journal. Le deuxième tour sera donc "une bataille républicaine à gagner contre ces fantômes".

Le Los Angeles Times voit aussi dans le score de Marine Le Pen un reflet de la "profonde désillusion de beaucoup d'électeurs envers les principaux partis politiques français".

Un vote uppercut avec victoire par KO

Comme beaucoup d'autres titres, le journal belge croit d'ailleurs peu à ses chances de réélection: "C'est un vote uppercut, qui a le KO pour objectif: il met Nicolas Sarkozy à terre ce dimanche sous le coup du cumul des défaites. Et c'est la France, déterminée, en masse et en colère qui lui montre la porte."

L'hebdomadaire allemand Der Spiegel voit lui aussi dans le tableau électoral du premier tour un signe que "les Français sont frustrés à la vue de l'état de leur pays et en colère contre leur président Nicolas Sarkozy".

"Marine Le Pen est crédible pour les classes modestes françaises qui souffrent,
elle parle leur langage avec ses tirades contre les immigrés et les élites",
écrit le magazine.

L'analyse du score de François Hollande viendrait presque en second plan. The Guardian note "la nette avance" du candidat socialiste "député rural qui s'auto-qualifie de 'Monsieur Normal'". Seule la presse espagnole va plus loin: "le socialisme ressuscite en France", applaudit El Pais, pour qui "la gauche européenne déprimée a commencé cette nuit en France à sortir la tête du puits". Pour Le Corriere de la Serra, premier quotidien italien, les résultats du premier tour montrent au contraire que "le coeur de la France est toujours plus conservateur et bat à droite, comme le montre le succès personnel de Marine Le Pen".

Les autres candidats occupent peu de place dans les commentaires. Seul l'Argentin Clarin salue la prestation de Jean-Luc Mélenchon "tribun passionné", "révélation et vedette de la campagne", engagé dans un combat de plusieurs mois "en tête à tête contre le Front National".

Pour le quotidien britannique The Independent, son score ajouté à la prestation de Marine Le Pen montre

"qu'un électeur français sur trois a choisi un candidat qui cherche à renverser le consensus politique national et européen"

Quand, il parle de consensus, ceux des oligarques ou celle du peuple ?

On se demande bien pourquoi, le terme ‘renverser est utilisé’ où des jeunes dans certaines communautés européennes, ont plus de 50 % de chômage.

En instaurant des programmes d’austérité, pensez-vous que ça va aller pour le mieux ?

J'en doute très fort, quand tu dois compétitionner contre des Chinois, où les pays qui manipulent leurs monnaies, les dés sont malheureusement pipés.

Donc, il faut protéger son peuple, ce que M. Harper n’a pas encore compris d’ailleurs !


  1. gravatar

    # by Anonyme - 24 avril 2012 à 20 h 05

    T'es vraiment pas mal stupide toi non ? T'as manqué d'air à la naissance ? Ta mère ne t'as pas donné le sein ?

  2. gravatar

    # by Québec de Droite - 25 avril 2012 à 07 h 46

    Il est évident qu'un pays qui a plus de 36 ans de déficit budgétaire sur le dos des jeunes a un sérieux problème de moralité.

    Marine Le Pen même si elle n'a pas toutes les réponses, au moins, elle essaie de changer les choses.

    Contrairement à nos politiciens de l'euro, qui maintienne ce fantasme au détriment de l'ensemble de leur population.

  3. gravatar

    # by météor - 31 juillet 2012 à 15 h 26

    Bonjour à tous,c'est un plaisir pour moi de vous avoir trouvé sur le Web!
    C'est avec surprise que nous apprenons votre existence,nous qui venons de commencer à développer l'idée du Front National du Québec!
    Nous vous souhaitons la bienvenue avec nous!
    Michel Duchaine,
    fondateur du Front National du Québec

    http://FrontnationalQ.onlc.fr

    Les élections s'en viennent vite ,aussi dépêchez vous de nous aider en signant votre adhésion et nous la faisant parvenir par messagerie web...ou par notre page Facebook!
    http://www.facebook.com/FrontNationalDuQuebec?ref=stream

    Merci!