Grecs : les demandes d’austérités ne recueillent que le tiers des voix

Examen le vote grec avec un scrutin partiellement- proportionnel.

Pour aboutir aux 300 députés du Parlement, le système électoral grec prévoit que :

·         50 sièges sont attribués au parti ayant recueilli le plus de suffrages (Nouvelle Démocratie en 2012) ;

·         les 250 autres sont répartis à la proportionnelle entre les partis ayant obtenu plus de 3 % des voix (7 partis en 2012)

Et sortez-moi pas l’excuse, c’est à cause de la proportionnalité qui sont dans la merde, le Québec a un scrutin uninominal et possède un endettement de 113 % de son PIB à ne pas se pavoiser.

Je voulais juste vous donner une idée comme ce type de scrutin proportionnel a réagi en fonction du nombre de sièges.


Les élections

Avant :

Rappel de la composition du Parlement grec jusqu’à la semaine passée :

Grec - Scrutin - Avant

Après

En % des suffrages exprimés (6 mai 2012)

Grec - Scrutin - Apres-  %Suffrage

En nombre de députés

Grec - Scrutin - Apres-  % Nombre de députés

·        Que remarque –t –on, il y a une forte distorsion pour le partie de la Nouvelle Démocratie, 118 sièges (300) pour seulement 18.8 % des votes.

·        Le fait d’ajouter 50 sièges au parti ayant plus de suffrages, distortionne la volonté du peuple.

·        Car dans les faits, le Nouvelle Démocratie ND et le Parti socialiste passent respectivement de 33,5% à 18,8 % et de 43,9% à 13,2 %…

Ainsi, les partis soutenant les demandes d’austérité de l’Europe :

Ne recueillent plus que le tiers de voix (32 %).


Source : Désinstallation de la démocratie en Grèce, Olivier Berruyer, les crises.fr, 8 mai 2012