Introduction : Le printemps érable une cause équitable

Cahier spécial : Le printemps érable une cause étudiante juste et équitable



Ce cahier spécial donne une perspective économique globale pour un jeune Québécois.

Il est difficile pour l’opinion publique d’avoir une opinion juste quand celui-ci reçoit des brides d’informations, car comme d’habitude nos médias traditionnels ont tendance à faire du bruit pour faire du bruit.

Nos chroniqueurs étant limités en moyenne à un millier de mots ajoutés un manque d’expertise sur la lecture d’un plan budgétaire, demandez à ceux-ci, qu’est-ce qu’un déficit cumulé? La majorité n’en a aucune idée.

Donc, par facilité, on tombe dans un débat fort simple, gauche-droite, c'est vrai que le vieux peut dire : moi, je travaille fort et je paye mes impôts que le jeune fasse, ça part, tout à fait logique comme raisonnement, car ils veulent tout à avoir gratuit.

Mais quand on regarde de plus près l’origine de notre dette, nous constatons un sérieux manque de responsabilité.

Le problème, c’est que vous êtres responsables individuellement, mais vous avez été totalement irresponsable collectivement.

·         Tellement irresponsable : que vous avez donné à vos enfants une dette publique de 250 milliards pour 8 millions d'habitants.

·         Tellement irresponsable : qu’il y a plus de 111 milliards de déficits cumulés (dépenses d’épiceries) en obtenant des services ou des privilèges sans payer le coût du service réel et en transportant le fardeau de la dépense sur le dos de vos fils et petit fils.

·         Tellement irresponsable : que si le Québec était un pays, il serait le troisième le plus endetté au monde.

·         Tellement irresponsable : que le Québec se dirige vers un défaut de paiement.

Mais, voilà, il est nettement plus facile de dire, ils veulent tout avoir gratuit que de faire de l'introspection de notre comportement individuel à l'intérieur du collectif, drôlement plus facile de dire, c'est la faute des autres que de constater que c’est NOUS qui avons utilisé leurs crédits.

C’est pour cette raison qu’il est très difficile pour un État-Providence de s’auto réformer, car c’est du simple déni collectif.

Vous pensez que l'Italie, le Portugal, l'Espagne, le Royaume-Uni … ont instauré des programmes d'austérités volontairement, c'est le marché qui les a obligés sans cela, il aurait continué dans la galère du déficit.

Utilisons un exemple : Demandez à une personne qui reçoit une retraite dorée, en lui spécifiant qu'elle n'a payé que le quart du montant pour sa retraite et le peuple n'a pas les moyens de payer une telle retraite, son seul argument, c'est de dire, ‘On me l'a promis', bien sûr, elle refuse d'admettre que le manque à gagner, c'est son fils et petit fils qui doit payer la charge fiscale supplémentaire pour sa retraite dorée, du simple déni, on se met la tête dans le sable en refusant de voir la vérité.

Ajouter des millions de personnes ayant ce même type de comportement qui reçoivent des bonbons depuis des décennies payées par le crédit de leurs enfants, on joue simplement à l'autruche.

Si le Québec avait été géré comme l’Ontario ou l’Alberta, je n’aurais pas eu ce même discours, car ils ont été gérés avec beaucoup plus de rigueur et de responsabilités générationnelles.

Par contre, nous sommes au Québec.

Tout l’argument de ce cahier est basé sur une notion morale, non sur une base économique.

Puisque l'on leur lègue une province qui se dirige tout droit vers un mur, c'est la moindre des choses que l'on leur accorde le gel des frais de scolarité, et dîtes-vous bien, sur 80 milliards de budgets, il y en a du GRAS, car le dernier programme d'austérité que le Québec a subie date depuis 22 ans, celui du ministre Bouchard.

Dans, ce cahier beaucoup plus long que 1000 mots démontre les différentes difficultés que les jeunes doivent subir dans les prochaines décennies, ce qui ne sera pas une panacée, soyez assurés.

Alors, face à notre manque de responsabilité collective, donnons en échange le gel des frais de scolarité et si on peut donner la gratuité scolaire et on trouvera bien l’argent nécessaire dans notre GRAS collectif.


clip_image002Table des matières

== > Introduction

Sommaire

Une population pauvre

Pauvreté

Les impôts et tarifs les plus régressifs de l’Amérique du Nord

Nous allons devenir de plus en plus pauvres à cause de la démographie.

Conclusion :

L’État Providence une arnaque intergénérationnelle

Le comportement de notre politicien.

La question de la bonne ou mauvaise dette

La dette publique est immorale et anti démocratique

Une escroquerie parentale

Des règles budgétaires bafouées - Déficit zéro : Magouille comptable

Les déficits cumulés ou communément les déficits d’immoralités du Québec

D’où vient l’argent ?

Les gagnants et les perdants

Le Catch-22

Conclusion : Ma position

Une austérité a sens unique

États-Américains

Exemples de programmes d’austérités dans le monde

L’aristocratie qui veut garder ces privilèges

Deux classes moyennes

Paresse intellectuelle

Racket fiscal insoutenable

L'argument de la démocratie représentative balayé

Obligations envers les salariés publics contre obligations vis à vis des contribuables

Une sérieuse iniquité de distribution de richesse

Nos aristocrates avec leurs morales faciles

Une remise en cause ?

Trois exemples de morale facile provenant de nos aristocrates

Un avenir difficile pour les futures générations.

Les outsiders

Coupables également : les syndicats

Accéder à la propriété

Pour les jeunes un fort endettement qui frise le 180 %

Le visage de l’emploi pour un jeune

Concurrence accrue

Les statistiques trompeuses

Peu de bons emplois

«Effet boomerang»

Une mondialisation pas si heureuse que cela !

Conclusion :

Une croissance anémique du Québec

Croissance de l’État et croissance économique

Compétitivité

Fardeau fiscal trop lourd

Une économie dysfonctionnelle

Le défaut de paiement du Québec.

La politique du n’importe quoi

Vos créanciers ont changé d’attitude

La Trappe à Dette

Agence de notation

Quand ?

Conclusion

Lectures complémentaires

Vivre à crédit sur les générations à venir, est-ce un avenir ?

Le complot des générations

La démocratie directe

Vidéos et Livres

Sources :