Toronto : une gigantesque bulle immobilière

La hausse de l’endettement des ménages continue

Évidemment, grâce au laxisme du gouvernement  conservateur en facilitant le crédit facile, en permettant aux banques canadiennes d’accorder des emprunts sans risque financier par l’entremise SCHL.

Je suis convaincu, si les banques avaient été responsables des prêts immobiliers inscrits à la SCHL, nous n’aurions certainement pas eu cette  bulle immobilière.

Chers politiciens, plus que vous jouez à l’apprenti sorcier en économie, plus vous foutez le bordel.

La hausse de l’endettement des ménages continue

La principale source de préoccupation demeure le crédit hypothécaire. Ce dernier a atteint 1 080 G$ au troisième trimestre, et sa variation sur un an reste au-dessus de 7 %.

L’essentiel de la hausse du ratio d’endettement des ménages par rapport à leur revenu disponible est donc attribuable au crédit hypothécaire. Visiblement, les signes d’apaisement au sein du marché immobilier ne se font toujours pas sentir sur le crédit hypothécaire.

Comme le ralentissement du marché immobilier devrait se poursuivre au cours des prochains trimestres, ce n’est vraisemblablement qu’une question de temps avant que le crédit hypothécaire ralentisse à son tour.

La clé du processus de désendettement des ménages passe inévitablement par le marché immobilier.

La hausse de l’endettement des ménages continue

La hausse de l’endettement des ménages continue (1)

Réf : La hausse de l’endettement des ménages continue, Desjardins Études –Économiques, 13 décembre 2012


Extrait de : TORONTO: The Epicenter Of The Gigantic Canadian Housing Bubble, Lucas Kawa, businessinsider, Dec. 11, 2012, 10:40 AM

 

TORONTO The Epicenter Of The Gigantic Canadian Housing Bubble

 

TORONTO The Epicenter Of The Gigantic Canadian Housing Bubble (2)

 

TORONTO The Epicenter Of The Gigantic Canadian Housing Bubble (3)

 

TORONTO The Epicenter Of The Gigantic Canadian Housing Bubble (1)

 

TORONTO The Epicenter Of The Gigantic Canadian Housing Bubble (6)