M. Couillard : brin de lucidité, oups !, il s’est rétracté.

Cher parti libéral, toujours égal à vous-même.

M. Couillard a eu un brin de lucidité, mais les petits amis l’on remit à l’ordre.

M. Couillard se demandait s’il était pertinent de continuer à construire des barrages non rentables.

Évidemment, vendre aux Américains à 3.5 ₵ kWh quant le coût de production/transport des nouveaux barrages coûte environ 9 à 12 ₵ kWh, est de loin d’être une idée brillante.

Évidemment, ces petits conseillers politiques lui ont dit :

‘C’est quoi ton problème, tu n’es pas là, pour bien gérer,
tu es là pour rester au pouvoir’.

  •   Car, nos petits amis des firmes d’ingénieries ne sont pas du tout content de ton initiative.
  •   De plus, nos amis syndicats nous on avisé, que ces membres risquaient de perdre des ‘jobs’

‘Donc, commence à avoir du bon sens’.

Évidemment, il s’est rétracté.

Bien sûr, pour les 4 prochaines générations, vous allez payé pour des barrages qui ne sont pas rentables (amortis pour 100 ans), ayant strictement rien à redire, puisque vous n’êtres pas encore né !.

N’est ce pas, pathétique ?

Typique de la corruption étatique à son plus haut niveau.


Extrait de : La Romaine: Couillard se rétracte, après avoir laissé planer des doutes, Les Affaires, 15/07/2014

Le premier ministre Philippe Couillard s'est rétracté, mardi, après avoir remis en question le parachèvement des phases finales d'un complexe hydroélectrique en construction sur une rivière de la Côte-Nord.

À peine 24 heures après avoir laissé planer un doute sur le chantier de la Romaine, M. Couillard a diffusé un communiqué pour corriger le tir, alors que l'opposition péquiste l'invitait déjà à le faire. De passage au New Hampshire où il a participé à une conférence sur l'énergie, lundi, M. Couillard avait affirmé qu'il fallait compléter les phases 1 et 2 du complexe avant de décider s'il fallait poursuivre avec les phases 3 et 4.

Le chantier de 6,5 milliards $, qui doit s'étaler jusqu'en 2020, avait été lancé en 2009 par l'ancien premier ministre Jean Charest.

Le communiqué diffusé mardi par le cabinet de M. Couillard indique que des travaux préparatoires sont déjà en cours sur les chantiers 3 et 4 de la Romaine, dont les dates de mise en service sont respectivement prévues en 2017 et 2020.

Dans le document, M. Couillard répète que les surplus d'électricité accumulés par Hydro-Québec sont un atout.

Lors d'un point de presse à Bretton Woods, lundi, M. Couillard avait affirmé que le parachèvement du projet serait décidé à la lumière d'une étude qui doit permettre de savoir si les surplus d'électricité d'Hydro-Québec doivent servir au développement économique du Québec ou à l'exportation.