Québec Droite, est-il à gauche ou à droite ?

Il y a une semaine un de mes lecteurs m’a sérieusement sermonné que mon blogue devrait s’appeler Québec Gogauche lors de la publication du carnet Vidéo sur une économie dysfonctionnelle

Monsieur Québec Droite,

que vous est-il arrivé? Sincèrement, depuis la crise étudiante, vous avez chaviré à un point tel que bien souvent je doute que ce soit toujours vous aux commandes de votre blogue.

Auparavant, vous réussissiez à m'épater par votre compréhension de l'économie et par le volume d'information que vous nous présentiez. Surement qu'une boule de billard lancé par un communiste vous a atteint sur la tête, car par la suite, presque plus de publications pendant un temps et après nous revenir avec de la philosophie gauche comme ce video franchement pourri. Le coeur m'a tellement levé d'entendre cette réthorique démagogique entrecoupé de ce que je crois être de l'humour. Au moins, cela a le mérite d'être balancé en médiocrité.

Les écarts de richesse par exemple. On est pauvre et riche selon differentes périodes de notre vie, on sait tous ça. Donc, si l'écart de richesse s'agrandit, c'est peut-être parce que l'étudiant de la période précédente accède à un emploi rémunérateur! Moi je trouve ça bien! Mais ce video nous dit que l'écart ne devrait pas se creuser surtout si les riches s'enrichissent, donc autant enlever aux étudiants la motivation d'étudier car qui voudra le faire si son sort n'est pas affecté positivement? Et puis, si le chomeur fait presque le meme salaire que le travailleur, qu'est-ce qui me dit qu'il ne sera pas incité à devenir chomeur aussi? Un plus grand écart serait souhaitable il me semble. Vraiment vous embarquez dans cette démagogie totale?

C'est navrant de voir ce blogue qui était jadis si bon, devenir une vraie blague... d'ailleurs, il serait temps de renommer votre blogue Québec Gogauche.

Rendez-moi service, bannissez-moi de votre page. Sinon, resaisissez-vous!


Je crois, qu’il important que je réponde à ce lecteur et à l’ensemble de mes lecteurs, qu’elle est la position de Québec Droite.

Je vous donne 10 mises en situations, à vous de décider si je suis à droite ou à gauche ?

1.     Retraite dorée, modèle Ponzi

Je suis un des premiers blogueurs, il y a plus de 6 ans qui n’a pas cessé de marteler que les retraites dorées étaient un modèle Ponzi, les calculs actuariels sont beaucoup trop optimistes par rapport à notre réalité économique, une vraie arnaque pour le secteur privé et les futures générations.

Est-ce une position de droite ou de gauche ?

2.     1/3 de la population font vivre l’autre 2/3

Je suis un des premiers d’avoir dit que plus du 2/3 de la population vit aux dépens du premier 1/3.

Voici un des problèmes fondamentaux du Québec, il n’y a pas assez de gens dans le privé qui payent réellement des impôts (2 338 557) pour satisfaire tous les gens qui dépendent de l’État (5 449 433) et qui représentent plus de 70 % de la population.

Est-ce une position de droite ou de gauche ?

3.     Agence revenue Québec au pilotis

Je suis un des premiers à avoir spécifié comment Agence Revenu Québec se comportait en GROS bougon, saisir avant jugement est inacceptable dans une société de droit et une atteinte directe au droit de propriété, tout cela pour satisfaire l’État parasitaire du Québec.

Est-ce une position de droite ou de gauche ?

4.     Fausse-monnaie et réserves fractionnaires: la descente en enfer

Aujourd’hui les monnaies sont gagées sur du vent et deux sources d’émission de fausse monnaie sont identifiées: les banques centrales et les banques commerciales par les réserves fractionnaires.

L’émission de billets de banque en quantité illimitée et les réserves fractionnaires ont démultiplié l’inflation. En plus des impôts directs et indirects, l’inflation est une confiscation anonyme et cachée du revenu de celui ou celle qui l’a durement gagné par le fruit de son travail.

Est-ce une position de droite ou de gauche ?

5.     Corruption étatique

Bien avant, que les journalistes et le Macleans parlent de la corruption de la gouvernance du Québec, j’avais systématiquement parlé de la corruption étatique.

Est-ce une position de droite ou de gauche ?

6.     Mondialisation

J’ai attaqué sans merci, la fumisterie de la mondialisation débridée, ce n’est que l’exploitation humaine à l’échelle planétaire.

Est-ce une position de droite ou de gauche ?

7.     Nos démocraties de vraies mascarades

Depuis, très longtemps, je vous dis que l’origine de nos problèmes provienne de nos faiblesses démocratiques, les Suisses ont une excellente démocratie, la nôtre n’est qu’une façade pour satisfaire les groupes d’intérêts. Prenez nos voisins du Sud, on n’élit pas un président en fonction de sa compétence, mais en fonction des milliards qu’il reçoit pour sa caisse électorale, on se retrouve donc, avec une démocratie d’oligarchie, de plus, c’est la plus puissante économie mondiale, ces dérapages influencent le reste du monde.

Est-ce une position de droite ou de gauche ?

8.     Fonction publique sur protéger

Longtemps j’ai parlé d’éliminer la sécurité, permanence et ancienneté de la fonction publique, si on veut qu’elle soit efficace, elle doit être de nouveau imputable. Comme dans les pays scandinaves pas de différences entre le privé et public au niveau salarial, pas de retraite dorée, évaluée chaque année, la personne s’améliore ou se trouve un autre emploi.

Est-ce une position de droite ou de gauche ?

9.     L’oligopole des banques canadiennes

Je tape depuis des années sur les banques canadiennes, un système oligopolistique inacceptable.

Juste cette année ils ont fait plus de 40 milliards de profits, supérieurs à tous les déficits cumulés des provinces et du fédéral, de plus ce sont les plus gros générateurs de fraudes fiscales canadiennes grâce à leurs filiales étrangères dans les paradis fiscaux. Est-ce que vous trouvez cela normal ?

Est-ce une position de droite ou de gauche ?

10.  Agences de notations américaines aux services des financiers et politiciens

La fumisterie des agences de notations américaines, liens très incestueux avec les politiciens et le pouvoir financier. La règle d’or des agences de notations américaines se résume assez simplement.

Tout État peut emprunter indéfiniment aussi longtemps,
 qu’ils paient ces intérêts.

Évidemment, ça n’a aucun sens économiquement, par contre, donnant aux politiciens un crédit quasi illimité pour satisfaire une population irresponsable lui permettant de rester au pouvoir.

Ils vous fournissent la corde pour vous pendre, après, ils vous ramassent en rabais.

Est-ce une position de droite ou de gauche ?


Droite ou gauche ?

Tout probable après avoir consulté les 10 questions, votre réponse sera mitigée, quelques fois droites, gauches ou neutres.

Et c’est justement la position de Québec Droite dû à une simple phrase à l’entête de mon blogue.

Un blogue de morales économiques de droite.

La morale: désigne l'ensemble des règles ou préceptes relatifs à la conformation de l'action humaine aux mœurs et aux usages d'une société donnée.

Ces règles reposent sur la distinction entre des valeurs normatives : le bien et le mal. En ce sens, son domaine se distingue de ceux de la Logique (dont les valeurs sont le vrai et le faux), du droit (le juste et l'injuste), de l'Art (le beau et le laid), de l'économique (l'utile et l'inutile), etc..

C'est d'après ces valeurs que la morale fixe des principes d'action, qu'on appelle les devoirs de l'être humain, vis-à-vis de lui-même, ou des autres individus, ou de l'ensemble de la société, ou d'idéaux plus élevés (la Tradition, l'Harmonie, la Paix, Dieu, etc.), principes qui définissent ce qu'il faut faire et comment agir. http://fr.wikipedia.org/wiki/Morale

Ce qu’il n’est pas !

Il ne sera jamais un think tank de droite, l’IEDM, institut Fraser, C.D. Howe joue très bien ses rôles, ils ont tous un élément commun, la mondialisation heureuse est une réussite même si tous s’écroulent autour d’eux.

·       Quand la droite dérape, je tape dessus.

·       Quand la gauche dérape, je tape dessus.

Ce blogue est pour les jeunes, non pour les gens à la fin de leurs carrières pensant que l’économie actuelle est celle de leurs 30 années glorieuses avec des dogmes qui n’ont plus grand sens.

Genre : Poursuis tes études et tu vas réussir, pas sur ! en 2014.

Car il y a toujours un petit futé chinois ou mexicain qui est aussi brillant,
mais il coûte 5 moins chers.

Ce n’est pas un blogue qui pratique l’ignorance rationnelle, les médias traditionnels le font très bien. Je leur fais comprendre les embûches potentielles, précarité d’emploi, salaire stagnant, études ne veut pas nécessairement dire réussite, l’endettement de l’État sur leurs dos.


Crise étudiante

Je sais, j’en ai estomaqué quelques uns, quand j’ai supporté la cause étudiante.

Ou, vous ne voulez pas comprendre ou faites de l’ignorance rationnelle, telle que le peuple d’un État providence, qui dit : coupe, sauf dans ma cour.

J’ai toujours dit :

J’accepte leurs doléances en leur donnant la gratuité scolaire,
non, à cause d’un aspect économique, mais sur un aspect moral.

Plus du 2/3 de la dette publique (270 milliards de dettes) est pour payer des dépenses d’épiceries, non pour des écoles, ou des ponts, justes des privilèges et des services que vous avez reçu et vous n’avez jamais eu les moyens, vous avez juste utilisé le crédit de vos enfants et petits-enfants.

Papy et baby-boomers vous avez vécus au-dessus de vos moyens en sacrifiant les générations suivantes, puisque les générations suivantes soient sacrifiées dans le but de rembourser la dette de leurs parents.

Ces prises de décisions collectives qui externalisent les coûts sur le futur et les générations à venir (pour des emprunts de longue durée) qui ne peuvent être représentées au Parlement sous prétexte qu’elles sont trop jeunes, ou qu’elles n’existent pas encore, est profondément immorale.

Donc, en bon français, vous les avez arnaqués de plus de 180 milliards, et vous voulez que je passe cela sous silence, oubliez-moi, changer de blogue, ça sera plus simple.

·       Vous pouvez me dire, mais ils sont supportés par les syndicats, ‘who care’, qu’ils soient supportés par les pygmées d’Afrique ou par le chien de ma voisine, ça ne change rien, on les a tout simplement arnaqués.

·       Vous pouvez me dire, que 99 % d’étudiants, n’ont aucune idée de quoi je parle, pensez-vous que leurs parents sont mieux, en cumulant plus de 270 milliards de dettes, au moins eux, ils peuvent donner l’excuse qu’ils commencent dans la vie.

·       Et tous les baratins standards que les vieux assignent aux jeunes : des enfants gâtés, irresponsables, manque de morale, se payent de bonnes vacances, se payent des IPhone, bon !, vous voulez jouer à ce petit jeu, les vieux.

Alors les jeunes, quand vous allez prendre le pouvoir refuser
cette dette, taxer le patrimoine et récupérer votre dû.

Ce sont les mêmes papys et baby-boomers qui vont chialer à leurs retraites n’ayant pas assez services pour la santé, mais ce sont ces mêmes individus qui ont hypothéqué l’avenir de leurs enfants et seront tout probable incapables de payer tous les caprices de leurs vieux, car la création de richesses sera à plat.

J’espère, je suis assez clair !


Mise au point

Au départ, une mise au point, je suis le même individu qui a commencé ce blogue, la seule différence, j’ai écrit plus de 3550 carnets, ce qui représente environ 10,650 heures de rédaction et de lectures, en moyenne 3 heures par carnet.

Donc, plus de 5 ans d’effort à plus de 40 heures par semaine, est-ce que je peux vous dire qu’on ne me passe pas beaucoup de couleuvre, contrairement à l’individu qui passe quelques heures par semaine en lisant des médias traditionnels fort complaisants.

De plus, je suis un ex-entrepreneur qui a fait sa fortune en développant des technologies qui n’existait même pas, donc, j’ai foncièrement une bonne analyse de synthèse en la projetant dans le futur, ce qui manque sérieusement à nos économistes, trop spécialisés pas assez généralistes.

Le monde est beaucoup plus complexe, que quelques variables, les économistes voient quelques arbres, mais ne voit pas l’ensemble de la forêt, donc, on vous sort des solutions simplistes, mais la problématique est multifactorielle et sont totalement dépassés par les évènements.

Tous les bons blogueurs indépendants (ex : Mish, Paul Jorion, Infos des nains, Le Contrarien) ayant une expertise économies internationales ont tout un élément commun, on tape tout ce qui bouge, quand la droite divague, on ne s’empêche pas de la critiquer, quand la gauche fait des niaiseries, on la dénonce aussi librement et quelquefois on ironise permettant de garder un semblant d’équilibre mental devant autant de dérapage qu’on lit quotidiennement.


Bon, revenons à cette vidéo

Il parle de l’écart de richesse entre individus, il ne parle pas de la classe moyenne confortable, ou celui qui travaille fort et a des chances de réussir, mais plutôt du 1 % qui possèdent déjà le capital.

Prenez le cas de Wall Street, elle bat des records, pensez-vous que ça profite à l’ensemble de la population, ça profite à ceux qui ont les moyens de spéculer.

Le jeune avec ces problématiques classiques ou une grande partie de la population voyant son pouvoir d’achat stagner depuis plus de 10 ans constate que tout augmente, pensez-vous qu’ils ont les moyens de jouer à la bourse.

De plus, l’origine de cette hausse de Wall Street n’est pas liée à l’économie réelle, car elle stagne. Elle est directement liée à l’impression du QE, on imprime de l’argent virtuel et ceux qui sont riches l’empruntent à 1 % et spécule dessus.

Conséquence, spéculation veut dire inflation, on spécule sur le café, le maïs, le coton, le pétrole : des milliards de profit aux spéculateurs pour le peuple : tout coûte plus chers.

Vivre le capitaliste sans limite !

Vers le milieu du vidéo, il nous indique "socialiser les risques et privatiser les profits" et c’est exactement ce qui s’est produit.

·       Durant la crise financière, plus de 700 milliards de dollars du peuple américains ont servi pour empêcher que le système financier s’écroule, car il avait trop spéculé avec l’assentiment des politiciens pour stimuler une fausse économie par endettement.

·       En Espagne, les banques espagnoles, françaises, anglaises et allemandes ont fortement spéculé sur l’immobilier espagnol ce qui a engendré des milliards de profit, quand l’immobilier est tombé on a racheté les dettes douteuses des banques grâce au crédit de la BCE qui représente bien sûr le crédit du peuple européen. Cas particulier, en Espagne, quand un individu emprunte pour acheter une maison, et ça vas mal, il ne peut pas faire comme ici, faire faillite, il est responsable jusqu’à sa mort, deux choix, ils travaillent au noir ou il se suicide.

·       En Grèce, ils ont reçu des centaines de milliards en aide toujours grâce à la BCE, si le peuple en a vu 10 % c’est encore beau, l’ensemble de l’aide à servis à racheter les obligations Grecques qui avait été émis, donc, on sauve les banques, pour le peuple vous êtres juste secondaires.

Vous n’avez même pas besoin d’aller loin, juste au Canada on a un bel exemple, le taux directeur a baissé plus de 4.25 % en moins de 2 ans, pour faire comme les Américains, une économie par endettement.

La moitié des prêts immobiliers au Canada est supporté par la SCHL, environ plus de 600 milliards, donc, vous le peuple.

Les banques font le profit et le peuple prend le risque

Si ça va mal qui va payer les pots cassés ? Puisque la SCHL possède les prêts les plus à risques, je vous laisse deviner ?

Donc, socialiser les risques et privatiser les profits n’est pas une nouvelle révolutionnaire, on le sait très bien depuis la crise financière.

Il y a un peu de démagogie à la fin, mais rien de traumatisant, l’ensemble du discours est juste.


J’espère que ce long carnet a éclairci la situation.

Q.D.


À titre informatif :

Statistiques 6 oct 2014


 

  1. gravatar

    # by richardsagala - 8 octobre 2014 à 11 h 57

    Bonjour M.Québec Droite,
    Votre blog est sensationnel, très instructif et fait contrepoids à toute cette soupe d'informations
    qui nous distraient et nous égarent. Vous avez du focus et votre engagement+implication est indéniable.
    Je vous admire beaucoup, tant pour votre désintéressement que votre application. J'apprends beaucoup à vous lire.
    Heureusement que de tels blogs existent sinon on aurait plus d'oxygène pour respirer.
    Je comprends votre position pour l'éducation gratuite mais je comprends que cela puisse irriter certains lecteurs car ils voient peut être que cela est motivé par le remords d'être d'une génération qui a lourdement hypothéqué l'avenir de ses enfants en consommant des services qu'ils ne pouvaient se payer au départ.
    J'éprouve ce même sentiment et me sens honteux de la chose. En fait cela m'a poussé à entrer en politique.
    Avant novembre 2013, jamais je n'avais fait de politique de ma vie, mais à l'automne dernier je me suis fait la réflexion suivante: "tu n'es pas content mais tu ne fais rien pour changer les choses; alors tu t'impliques ou tu te tais" Je me suis demandé qui dans les circonstances serait le plus susceptible de rééquilibrer les finances publiques et j'ai porté mon choix sur le PLQ version Philippe Couillard. Je suis devenu candidat dans Mercier un comté jugé orphelin (comprendre perdu d'avance) pour y faire la lutte au PQ.
    Pour en revenir à votre blog vous pouvez en être fier!
    Un détail cependant, Il y a pas mal de fautes de français, je me demande si vous avez pensé soumettre vos textes à quelqu'un qui pourrait donner un tour un peu plus fini à ces derniers, si vous voulez je pourrais même vous le faire, mais ce n'est pas si grave, perso je passe par dessus tant l'information et la profondeur des analyses sont pertinentes et instructives.
    Cordialement,
    Richard Sagala
    ecoleinvinoveritas@gmail.com

  2. gravatar

    # by JT - 9 octobre 2014 à 01 h 33

    Merci de votre réponse qui m'a permis d'y voir plus clair dans votre raisonnement. Sachez que je reconnais tout le travail que vous mettez dans votre blogue et qu'il est unique en son genre. Sincèrement, c'est bien parce que j'y tiens que je n'ai pu me contenir. J'ai été franc et poli dans mon interrogation et vous de même, ce qui me fait dire qu'on peut encore débattre de manière civilisée. C'est ce qu'il manque beaucoup au Québec.

    PS : À titre d'information pour Monsieur Sagala, j'ai 34 ans et c'est moi-même qui a financé mes études universitaires en économie-mathématique. J'ai quitté ma région et j'ai emprunté 25K$ aux banques pour faire mon bacc, puis remboursé le tout lors de mes deux premières années sur le marché du travail. Par contre, l'université est remplie de gens qui perdent leur temps et notre argent. Fin de la mise au point.