Économiser 900 M $ en congés de maladie chez les fonctionnaires

Même si je grogne souvent contre Harper, car il couche trop souvent avec ses amis financiers et pétrolifères, il fait des bons coups quelquefois.

Un coup de pied dans la tanière de la noblesse (fonction publique) fait du bien.

coup de piedLe gouvernement Harper veut éliminer la possibilité pour les fonctionnaires d'accumuler au fil des ans les congés de maladie qu'ils n'ont pas pris.

C’est drôle dans ma vie en tant qu’entrepreneur et pour mes employés, il était payé quand il était malade, mais je ne les payais certainement pas quand, ils n’étaient pas malades.

Un des multiples avantages que la fonction publique a cumulés à cause du chantage syndical sur le peuple depuis 40 ans.

À tous ceux qui ont critiqué si férocement les étudiants, car ils ne voulaient pas avoir de hausses des tarifs universitaires. Une des principales raisons des déficits des universités était justement les congés maladies cumulées, les vacances cumulées et la première étant le déficit actuariel de leurs retraites dorées, le reste des dépenses suivaient simplement l’inflation.

Sauf qu’on a obligé les universités à tenir compte de toutes leurs dépenses et en particulier de celles qui grossissaient le plus vite, et le plus discrètement : leurs régimes de retraite et leurs avantages sociaux. 2,1 milliards

C’est ce qui a provoqué une explosion des déficits.

« Les déficits cumulés des universités sont passés de 483 millions, au 31 mai 2009, à 2,05 milliards, au 31 mai 2010, et à 2,1 milliards, au 30 avril 2011.

Cet état de situation est essentiellement attribuable à l’inscription de passifs liés aux avantages sociaux futurs, dont principalement les régimes de retraite et les vacances accumulées », précisent les documents du ministère.

Extrait de : Troubler la pais sociale, Michel Hébert Journal de Montréal, 11 Mai 2012

Tous, ce bordel, que l’on a subi, juste pour maintenir un simple gavage de notre chère noblesse.

En voulez-vous une meilleure, Ontario tente de vendre Hydro One, car ils ont un léger problème de déficit, évidemment le syndicat crie au meurtre, cherche pourquoi ?

Much needed reforms could cut Hydro One employees’ pensions, Brady Yauch, Special to Financial Post | April 22, 2015

Between 2010 and 2019, Hydro One’s pension bill will amount to at least $1.64 billion, an amount based on an employee’s three highest-earning years. Most of that tab is picked up by ratepayers – Hydro One employees only put up 28 per cent of their pension contribution. Other public pension plans, such as Ontario teachers, require their members to cover 50 per cent of their earnings. The recent Leech Report of electricity sector pensions called them “generous, expensive and inflexible” and “far from sustainable.


Extrait de : Ottawa compte économiser 900 M $ en congés de maladie chez les fonctionnaires, La Presse.ca, 22 avril 2015

Même si le budget de mardi prévoit déjà des coupes de près de 1 milliard au chapitre des congés de maladie et prestations d'invalidité chez les fonctionnaires fédéraux, le ministre chargé de négocier les nouvelles conventions collectives avec les employés de l'État soutient qu'il existe encore une marge de manoeuvre.

Le gouvernement conservateur tient déjà pour acquise, dans son dernier budget, une économie de 900 millions en matière de congés de maladie accumulés cette année, même si les négociations avec les syndicats sont toujours en cours à ce sujet.

Le président du Conseil du Trésor, Tony Clement, a indiqué qu'il comptait bien s'approcher le plus possible de cet objectif budgétaire, lors des négociations qui devraient se poursuivre au moins jusqu'en juin.

Le gouvernement Harper veut éliminer la possibilité pour les fonctionnaires d'accumuler au fil des ans les congés de maladie qu'ils n'ont pas pris. Ottawa espère plutôt offrir des congés d'invalidité à court terme par l'entremise d'une compagnie d'assurance, et les négociations se poursuivent depuis l'an dernier dans ce dossier.

Le ministre Clement soutient qu'il veut négocier de bonne foi, mais son gouvernement a déjà comptabilisé, dans ses surplus de 1,4 milliard projetés pour 2015-2016, les 900 millions d'économies sur ses dépenses futures en congés de maladie.

La présidente nationale de l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), Robyn Benson, qualifie le plus récent budget conservateur d'injure au processus de négociation collective.

Plus de 700 leaders syndicaux de l'AFPC seront réunis la semaine prochaine en congrès annuel, où ils devraient décider des moyens à prendre pour défendre leurs droits.

Leurs droits, bien sûr, sur le dos du secteur privé et l’endettement des futures générations. Ost…, vous faites dures.