Étudiants, vous êtres la cause de la crise de l’austérité

"Peut-on réellement dire que les étudiants sont inconsistants alors qu’ils manifestent pour l’intérêt de l’ensemble de la société et contre les mesures d’austérité, trois ans après avoir milité pour des compressions qui les affectaient directement ? Non, c’est même une suite tout à fait logique. Est-ce que l’on peut dire qu’ils sont nuls en communication s’ils n’ont accès à aucune tribune médiatique leur permettant d’expliciter leur argumentaire ? Non plus. Au lieu d’entrer en dialogue avec ses citoyens — parce que, n’en déplaisent à beaucoup, les étudiants sont des citoyens et bien souvent des travailleurs —, le gouvernement les réprime et tente de faire taire leur voix" (1)

Il y a trois ans, vous manifestiez pour votre génération, cette fois-ci vous manifestez pour le statu quo, et le statu quo ne peut être maintenu, car on a emprunté plus de 270 milliards sur votre dos.

Il y a trois ans, je vous donnais votre gratuité scolaire, puisque l’on vous lègue une province qui se dirige vers une faillite, c’était là, la moindre des choses, car le cauchemar va juste débuter pour vous pour les 40 prochaines années.

Certains papys et baby-boomers vous ont traités d’irresponsables !

Alors, qui était le plus irresponsable, vous, ou ceux qui ont emprunté des milliards pour se permettre des privilèges et des services qui n’avaient pas les moyens en utilisant votre crédit sans aucune opposition, car vous n’étiez même pas encore né.

On doit réduire, car nous n’avons plus le choix, car il y a eu plus de 40 ans de dérapage.

·         Ne soyez pas une simple marionnette des syndicats, ne voulant que protéger les intérêts de leurs membres, acquis à coups de chantage syndical en utilisant le peuple comme otage en se festoyant GRÂCE À VOTRE CRÉDIT.

·         Ou une multitude de groupes d'intérêts (tels quels, les médecins, gagnants 6 fois le salaire moyen d’un Québécois, et ne travaillant que 35 heures).

·         Ou tous ceux qui se tapent une retraite dorée grâce au FARR, un emprunt de 42 milliards sur votre dos et que l’on est incapable de rembourser.

·         Ou, un peuple en pensant que tout est gratuit.

Revenez aux sources :

Manifestez pour votre génération

Non, pour satisfaire un statu quo de gavage ayant une moralité douteuse.

En fait, :

Si n’avions pas eu accès à votre crédit,
on n’aurait jamais une crise de l’austérité.

Dans, les semaines qui suivent, comme je scrute l’économie internationale depuis des années, je vais vous suggérer certaines pistes pour améliorer votre sort.

Ne croyez pas, que vous êtres les seuls jeunes qui se battent dans le monde (espagnols, italiens, grecs, français, américains) pour tenter d’avoir un meilleur équilibre entre votre génération et tous ceux qui ont abusé de votre crédit.

Bonne chance !

Q.D.